Poncet Roulleau
Abonné·e de Mediapart

1 Billets

0 Édition

Billet de blog 4 avr. 2012

Poncet Roulleau
Abonné·e de Mediapart

"Le grand bon en arrière" Que reste-t-il du modèle social français après trente ans de néolibéralisme?

Poncet Roulleau
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Que reste-t-il du modèle social français après trente ans de néolibéralisme?

Cette question oriente le voyage dans leur pays natal de quatre Français installés depuis plusieurs années au Venezuela.

Pour y répondre, le documentaire mêle des données statistiques, journalistiques et des interviews de sociologues, intellectuels, militants, réfugiés politiques, artistes, citoyens, travailleurs sociaux des banlieues, sans-papiers et Roms, enfin tout ceux qui peuvent révéler si la devise "Liberté, Egalité, Fraternité" est toujours en vigueur dans leur réalité concrète.

Documentaire tourné pendant l'hiver 2010-2011

Liste des intervenants

De leur plein gré

Jean-Luc Mélenchon, Monique Pinçon-Charlot et Michel Pinçon, Bernard Cassen, Ignacio Ramonet, Stéphane Hessel, Bastien Cazals, Dominique Liot, Bénédicte Malaurent, Gilles Robic, Nils Solari, François Maliet, Etienne Douat, Vincent Manuguerra, Anne-Leïla Ollivier, Stivan, Simona, Tinito, Zlatka, Mehmet Ali Dogan, Adama Touré, Djibril Diaby 

A l'insu de leur plein gré

Nicolas Sarkozy, François Fillon, Claude Guéant, André Valentin, Chantal Brunel et quelques journalistes serviles.

 Un documentaire signé

Tristan GOSAGUEN, Yan MANUGUERRA, Johanna LEVY et Philippe FRECHOU

ALTERMEDIA

cooperativa de creación audiovisual

cooperativa.altermedia@gmail.com

http://www.youtube.com/user/CooperativAlterMedia

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte