Aide au logement : les handicapés devront se serrer (encore plus) la ceinture !

Le Comité pour le Droit au Travail des Handicapés et l’Égalité des Droits (CDTHED) dénonce la baisse des aides au logement décidée par le gouvernement, baisse qui frappe les personnes ayant de faibles revenus, dont notamment les handicapés et personnes âgées qui pour beaucoup survivent avec à peine plus de 800 € mensuels, soit 200 € en dessous du seuil de pauvreté.

 

se-serrer-la-ceinture

 

Sous prétexte d’économie budgétaire, le gouvernement vient d’annoncer une baisse uniforme des aides au logement de cinq euros par mois à compter du 1er octobre.

Cette mesure sans précédent va frapper les personnes ayant de faibles revenus, dont notamment les handicapés et personnes âgées qui pour beaucoup survivent avec à peine plus de 800 € mensuels, soit 200 € en dessous du seuil de pauvreté.

C’est pourquoi nous demandons l’annulation de cette baisse !

Par ailleurs, nous rappelons nos revendications en matière de ressources :

  • Alignement du montant de l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH), de l’Allocation de Solidarité aux Personnes Âgées (ASPA) et de tous les minimums de pensions sur le SMIC net. 
  • Suppression de la prise en compte des revenus du conjoint/concubin/PACsé dans le calcul de l’AAH et des autres allocations et pensions. L’examen des droits ne doit tenir compte que des revenus du seul bénéficiaire handicapé, et de l’entretien des personnes à sa charge. 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.