Blog suivi par 6 abonnés

Le blog de Anna Nas

À propos du blog
Mediapart ne supprime pas les espaces persos même quand tu te désabonnes... On est à la date où tout aurait du disparaitre ! Mais tu ne peux plus écrire de billet, ni supprimer de trucs, si t'as envie... Parce que peut être mediapart aime bien, foutre sa merde... Et pourquoi Mediapart serait différent de la connerie ? Y'a pas d'raison ! Heureusement, on sait à quoi s'en tenir, sur Mediapart.... Et ça, j'achète ! Bon.... Et ben je vais attendre encore, alors.... et si ça dure trop longtemps, peut être un certificat psychiatrique, suffira ? Je veux que tu m'dégages de là... J'ai demandé par écrit, qu'ils me jartent.... mais ça suffit pas on dirait, ce que demandent les gens... Je te tiens au courant... ♦ le 06 au soir : j'ai redemandé qu'ils me dégagent de là rapido sinon je vais passer à une autre ampleur de réclamations... Ces imbéciles heureux qui n'ont aucune idée de avec quoi ils jouent (quoi que je n'en sois pas si sûre !) ♦ le 07 au matin, tout est là, je prends du lexo et je vais dormir. Je ne mangerai pas plus aujourd'hui, que hier. Déjà que je déteste manger, mais là, je ne PEUX pas ! Ca suffit pas d'envoyer des messages, mais je pense que ça dépend qui. Je pense que ces gens se frotteraient moins, à la normalité... à des petits gens bien comme eux ! Quand on sait ce qu'on peut se permettre, et avec qui ! On va jouer, mediapart. A un petit jeu. Parce que pour toi, tout ça n'est qu'un vaste jeu, n'est-ce pas ? J'espère que si un jour je retourne là dedans, ils ne me louperont pas, cette fois. Parce que ça fait pas mal, de mourir d'une intox médicamenteuse, ce qui fait mal, c'est : la maltraitance... Quand tu leurs dis, que tu vas crever, mais qu'ils ricanent, et que t'atterris en réa. Tout l'avant, de mourir d'une erreur médicale, fait plus mal, que la mort elle même, que de mourir d'une erreur médicale ! C'est bien mediapart : continue, comme ça, tu es parfait ! Tellement parfait ! Voilà quelqu'un qui sait profiter de son petit pouvoir.
Mots-clés