questia
Abonné·e de Mediapart

4 Billets

0 Édition

Billet de blog 15 sept. 2015

Quand le peuple ne pense plus selon l'ordre des raisons ...

questia
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le peuple se fait prendre par le storytelling des hommes politiques, une forme de production discursive qui a pour finalité de conclure avec le meilleur résultat possible la vente des produits marketés que sont devenus les programmes politiques.

C'est d'ailleurs bien pourquoi le suffrage universel a un effet pervers rédhibitoire car il provoque inévitablement du mensonge politique à des fins électoralistes. Il faut attirer le badaud, il faut faire du chiffre au sein du peuple sensible aux discours triviaux comme il l'est aux paillettes et aux intrigues en trompe l’œil de la téléréalité à deux balles. On attire pas les mouches avec du vinaigre .... et la réalité politico-économique c'est de l'acide hautement concentré. La moindre goutte est capable de vous perforer la plus épaisse des couches de naïveté chez l'électeur... Et là c'est la catastrophe annoncée. Le peuple assoupi réveillé par cette morsure acide risque de sortir de sa torpeur si patiemment et scientifiquement organisée depuis la nuit des temps. Alors on ment ! On ment à longueur de discours électoraux, de conférences de presse, de programmes politiques ... On ment devant les représentants élus du peuple en sachant que 80% d'entre eux ne valent pas mieux et ne seront capables que de répéter les éléments de langage qu'on leur a préparé ... On ment comme on respire c'est à dire toute la journée ... Mentez mentez il en restera toujours quelque chose et le suffrage universel vous donnera raison de l'avoir fait !

Comment s'affranchir de cet effet pervers du suffrage universel ? En définitive il suffirait de rendre le mensonge inopérant . Vous voulez mentir aux Français ? Très bien faites vous plaisir ! Les institutions n'en ont cure car les représentants du peuple sont tirés au sort. Et le sort se fout des mensonges car ils n'ont aucune prise sur lui contrairement aux électeurs naïfs.

PS/ Chez Onfray l'électorat naîf est un sous ensemble de ce qu'il appelle la populace ... c'est parce que je suis assez d'accord avec lui que je mets cet article en lien.

http://www.newspress.fr/Communique_FR_291266_6653.aspx

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Europe
L’« année zéro » de la diplomatie allemande
La Russie vient de donner une rude leçon de géopolitique à l’Allemagne en lui rappelant sa vulnérabilité militaire et économique. Pour la diplomatie allemande, qui a misé sur la carte russe pendant vingt ans, l’humiliation est profonde, et le constat brutal. Premier volet de notre série sur « l’adieu au pacifisme » outre-Rhin.
par Thomas Schnee
Journal — Liberté d'expression
Un retour sur l’affaire Rushdie
Alors que Salman Rushdie a été grièvement blessé vendredi 12 août, nous republions l’analyse de Christian Salmon mise en ligne en 2019 à l’occasion des trente ans de l’affaire Rushdie, lorsque l’ayatollah Khomeiny condamna à mort l’écrivain coupable d’avoir écrit un roman qu’il jugeait blasphématoire. Ce fut l’acte inaugural d’une affaire planétaire, sous laquelle le roman a été enseveli.
par Christian Salmon
Journal — Climat
Près de Montélimar, des agriculteurs exténués face à la canicule : « Beaucoup de travail et de questions »
Mediapart a sillonné la vallée de la Valdaine et ses environs dans la Drôme, à la rencontre d’agriculteurs qui souffrent des canicules à répétition. Des pans de récoltes grillées, des chèvres qui produisent moins de lait, des tâches nouvelles qui s’accumulent : paroles de travailleurs lessivés, et inquiets pour les années à venir.
par Sarah Benichou
Journal
Un homme condamné pour violences conjugales en 2021 entre dans la police
Admis pour devenir gardien de la paix en 2019, condamné pour violences conjugales en 2021, un homme devrait, selon nos informations, prendre son premier poste de policier en septembre dans un service au contact potentiel de victimes, en contradiction avec les promesses de Gérald Darmanin. Son recrutement avait été révélé par StreetPress.
par Sophie Boutboul

La sélection du Club

Billet de blog
Croissance énergétique : et si le nucléaire n'était pas la solution ?
On trouve ici et là des aficionados du nucléaire pour expliquer que pour continuer à consommer et à croitre sur le rythme actuel, il suffit de construire des centrales nucléaires. C'est d'ailleurs l'essence du plan pour l'énergie de notre renouveau président. Alors causons un peu croissance énergétique et centrales nucléaires.
par Haekel
Billet de blog
Réagir avant qu'il ne soit trop tard 2/4
L’avenir n’est plus ce qu’il était ! La guerre en Ukraine, la menace nucléaire, la crise alimentaire, le dérèglement climatique, les feux gigantesques de l’été, les inondations meurtrières, autant d’épisodes anxiogènes de la modernité face auxquels nous devons impérativement réagir. Ces désordres du monde constituent une opportunité à saisir pour modifier notre trajectoire
par HARPAGES
Billet de blog
Le piège du nucléaire
Maintenant que la France est en proie à des incendies en lien avec le réchauffement climatique, que notre pays manque de plus en plus d’eau et que notre président et ses ministres, après avoir renationalisé EDF, nous préparent un grand plan à base d’énergie nucléaire, il serait temps de mettre les points sur les « i ».
par meunier
Billet de blog
Face aux recommandations du GIEC, comment réconcilier l’écologie avec le nucléaire
L'écologie politique a toujours manifesté une aversion contre le nucléaire. Pourtant, cette source d'énergie décarbonée n'est pas dénuée d'intérêt. D'où vient alors ce désamour pour le nucléaire ? Le nucléaire devrait se guérir de deux maux: sa filiation militaire qui met en exergue sa dangerosité, et l'absence d'une vision stratégique renouvelée et forgée avec l'adhésion de la société.
par francois brechignac