quetzalcoatl
Réparation d'incidents/accidents de vie
Abonné·e de Mediapart

3 Billets

0 Édition

Billet de blog 7 avr. 2015

De l'indignation au faire

Valls et Lepen sont le Janus du fascisme annoncé

quetzalcoatl
Réparation d'incidents/accidents de vie
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

07/04/2015, 21:39 | PAR QUETZALCOATL

Ce qui m'interpelle beaucoup autour de l'accumulation des affaires de corruptions toujours plus sordides et titaneques (Pourquoi se géner au vu l'impunité casi systématique qui clot ces affaires?...), sont, au final, les attitudes résignées, fatalistes des populations qui en sont poutant les principales victimes.

 On s'indigne (sincérement), on réclame des "aménagements" qui rendraient plus clean le système (genre VIé république ou l'exclusion des loups de la bergerie) mais on reste toujours dans le "système" c-à d. le Marché tout puissant et les critiques de ces "dérives" oublient singulièrement le contexte de lutte des classes dont pouvoir politique, financier, justice et police sont pleinement parties prenantes en tant que belligérants:

-les états (réduits de plus en plus à leur rôle régalien) sont au service des puissances financières et productives mondiales

-les états doivent être garants de la paix sociale dans leur pays et mater les éventuelles poussées populaire contestataires pour que les puissances financières et productives mondiales et nationales puissent faire leurs petits bisness le plus tranquilement et rentablement possible

-la justice est au service des états ET des puissances financières et productives.

Ce shéma simplifié à l'extrême existe dans TOUS les pays capitalistes (Chine et Corée du Nord compris qui ne sont que des capitalismes d'etat).

 La corruption , les enrichissements personnels, l' "optimisation fiscale", les détournements d'argent public, etc., existent dans TOUS les pays et sont intrinsèques à ce système , lui permettant de renforcer ses capacités de nuisance avec la multiplication de leurs resaux opérationnels acheté sà coups de millards.

 Mais ce n'est pas une fatalitité: C'est la preuve chaque jour plus évidente de la faillite de ce système où 1% de la population va s'accaper 99% des resources de la planête.

 Ce sytème finira par s'écrouler de ses propres contradictions internes. Notre liberté est aujourd'huiest d'accélerer l'agonie du léviathan et empêcher ses colères guerrières qui prolongent ses nuisances de bête bléssée pour permettre un autre monde.

 Hors de la "contestation-indignation"des alternatives radicalement indépendantes des états, au service et décidées par les populations , combattant ce système voient le jour de plus en plus nombreuses

 Des indigénes zapatistes du Chiapas en rébellion et qui construisent vaille que vaille une autonomie (éducation, santé, logemnts, justice, etc.malgré la répression militaire et paramilitaire permanente) , des Kurdes au Rojava actuellement qui pratiquent la même autonomoie par rapport à l'état en combattant les fous islamistes de Daesh, le mouvement des ZAD (ND des Landes, Le Testet, Bures, etc. en France), Val de suza en Italie, Atenco au mexique, les nombreuses occupations de terres par les sans-terre du Brésil, des ouvriers agricoles à Somonte et Marinaleda en Andalousie, les squats urbains autogérés qui prolifèrent malgrès la répression et servent souvent de centres sociaux er d'entraide..et tout cela sans l'état avec des valeurs de partage et d'entraide... la prolifération des AMAP en milieu urbain (association pour le Maintien d'une Agriculture Paysane) qui squouize le système des intermédiares vautours et sourtout la grande distibution prédatrice en mettant en lien direct conomateurs urbains et paysans bios locaux.

 Et il y'a bien d'autres exemples partout dans le monde de la réappropriation par les populations elles-mêmes de leur vie et de leur dignité!

 A côté de ce la, l'émergence exponetielle de cette  mosaïque de lutes qui tournent ostensiblement le dos au théatre du monde  des politiques et de leurs magouiles  s'occupent de construire à petits et grands pas des alternatives au systéme en le vidant chaque jour de son utilité jusqu'à en faire une baudruche vide.

 Ces mouvements ont en commun de mettre en pratique des alternatives de décroissance devant l'absurdité du mythe de la toujours croissance dans un monde fini et une claire mission de protéger la planète davant la folie de destruction exponentielle.

 Ces mouvements refusent partis ou syndicats, ils ne font pas partie de la "constestation officielle" et on pourrait dire "étatisée" avec la complicité des partis et des syndicats officiels , ils les écrtent de leur mouvement, les sachant aussi adeptes des mêmes magouilles des puissants avec qui ils collaborent à la paix sociale.

 Il y'a de lumière de ce côté-là...

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Au Royaume-Uni, le successeur de Boris Johnson manque déjà de légitimité
Le duel interne au parti conservateur pour la succession de Boris Johnson, entre Liz Truss et Rishi Sunak, semble déconnecté des urgences du moment, de l’inflation au climat. En raison du mode de scrutin, la légitimité du vainqueur sera faible.
par Ludovic Lamant
Journal — Europe
Un débat économique de faible niveau pour la direction du parti conservateur
Les deux candidats à la direction du parti n’ont guère d’idées face à la hausse des prix qui frappe pourtant de plein fouet l’économie britannique. Le débat économique se limite donc à un duel stratégique pour convaincre le cœur militant des Tories.
par Romaric Godin
Journal — Afrique
La crise climatique attise les tensions au Kenya
Les questions d’écologie sont absentes des discours des candidats aux élections générales du mardi 9 août. Pourtant, avec un régime de pluies devenu « imprévisible », le pays subit fortement les conséquences du dérèglement climatique, qui aggrave des tensions existantes.
par Gwenaelle Lenoir
Journal — Afrique
Kenya : le pays suspendu à des élections à haut risque
Mardi 9 août se déroulent au Kenya des élections générales. Alors que la population fait face à une crise économique et à une forte hausse des prix, ce scrutin risque de déstabiliser ce pays clé de l’Afrique de l’Est. 
par Gwenaelle Lenoir

La sélection du Club

Billet de blog
Loi pouvoir d'achat : Macron & Borne veulent prolonger notre ébriété énergétique
[REDIFFUSION] 42°C en Gironde. 40°C en Bretagne. 20 000 hectares partis en fumée. Lacs, rivières et sols s'assèchent. Les glaciers fondent. Que fait-on à l'Elysée ? On reçoit le président des Emirats Arabes Unis pour importer plus de gazole. A Matignon ? On défend un projet de loi « Pouvoir d'achat » qui vise à importer plus de gaz du Qatar et des Etats-Unis. Où est la sobriété ?
par Maxime Combes
Billet de blog
Le pouvoir d'achat des fonctionnaires vampirisé par quarante ans de néolibéralisme
Lorsque la spoliation du pouvoir d'achat des fonctionnaires devient une institution sous la Cinquième République...
par Yves Besançon
Billet de blog
La grosse entourloupe de l'AAH
Alors qu'on parle de la victoire de la déconjugalisation de l'AAH, alors qu'on cite les augmentations de ce minima social comme une exception du macronisme, personne ne parle d'une des plus grandes entourloupes des dernières années : la suppression du complément de ressources de 180 euros pour les nouveaux admis dans le système.
par Béatrice Turpin
Billet de blog
Pour la rentrée, préparons la riposte !
Bientôt, les vacances seront terminées. Et beaucoup se demandent maintenant de quoi sera fait leur avenir avec un gouvernement qui n’a concédé presque rien aux salariés, aux retraités et aux chômeurs en termes de pouvoir d’achat.
par Philippe Soulié