Éducation nationale : La gabegie.

Le ministre de l'éducation nationale Jean-Michel Blanquer entame une série de réformes tant au niveau des épreuves du baccalauréat qu'au niveau de l'accès aux filières universitaires, jetant ainsi le désarroi total chez le corps professoral qui ne comprend pas à quoi riment tous ces changements sans queue ni tête.

    

sorbonne

 

    C'est un peu la gabegie  au niveau de l'enseignement en France. Professeurs, psychologues, conseillers d'orientation, sociologues, élèves, étudiants, tout le monde est un peu perdu..

    Que faire ? Comment orienter ses élèves dans les cycles qui leur correspondent ? Quelle filière choisir  ? Pour quelle Académie ? S'inscrire où ? Comment ? Un vrai foutoir..

    Et ça paraît tellement compliqué de faire son choix que personne ne veut y penser. Un vrai casse-tête qu'on essaie d'éviter mais qu'on ne peut contourner sans dégâts, à moins de payer..

    Il existe en effet une possibilité pour les flemmards qui ne veulent pas faire travailler leur méninges pour faire leurs choix: Consulter  des sites payants pour les aider à s' orienter. Seul inconvénient: le coût du conseil. La consultation est à 600 euros la demie heure.

    Pourquoi faire compliquer quand alors on peut faire simple ? Monsieur Blanquer aurait mieux fait de rendre plus accessible les procédures d'orientation et d'inscription pour le bien de tout le monde.

    Les prochaines rentrées scolaire et universitaire s'annoncent catastrophiques tant pour les élèves et étudiants que pour leurs professeurs

    

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.