Saad Lamjarred: Rediffusion sur Sept à Huit

L’émission de Sept à Huit a rediffusé hier après-midi sur TF1 son numéro consacré aux scandales judiciaires répétitifs qui portent la signature de Saad Lamjarred, vedette de la chanson marocaine et arabe. Dans l’horizon, rien de nouveau. Saad n’a toujours pas été jugé.

 

  Au moment où un site du bled parlait d’une photo ancienne datant de plus d’un an et demi prise de Saad Lamjarred avec son ex tunisienne près de la bouche de métro Victor Hugo  laquelle se trouve non loin de la résidence du chanteur, l’émission Sept à Huit est revenue sur les affaires judiciaires qui plombent la carrière du chanteur.

  L’émission Sept à Huit de TF1, sérieuse et très très suivie en France, a rediffusé hier après-midi son numéro datant du dimanche 10 février 2019 soigneusement préparé sur le terrain par la journaliste Ksénia Bolchakova.

  L’émission est en gros le déroulé de plusieurs témoignages de victimes, dont certaines ont préféré rester anonymes, qui incriminent au plus haut point le rossignol marocain qui s’est forgé depuis quelques années déjà une réputation d’homme violent et violeur. Ce qu’il a prouvé pas qu’une seule fois. 

   Face à toutes les accusations le concernant, le chanteur s’est toujours caché derrière ses avocats pour esquiver des questions  qui pourraient le mettre mal à l’aise et dont il n’a pas forcément de réponse. Beaucoup d’affaires, de nombreuses accusatrices, ça fait quand même trop pour qu’il soit totalement innocent.

   Les juges et le parquet n’interdisent pas à l’accusé de pouvoir s’exprimer et de se défendre auprès des médias nationaux et internationaux ( Et aucune loi en France n’interdit au mis en cause de s’exprimer sur les accusations dont il fait l’objet). Ses avocats, eux, préfèrent plutôt qu’il se taise de peur qu’il se mélange les pinceaux.

  Pour rappel : Saad Lamjarred est accusé d’agressions sexuelles et de violences volontaires aggravées dans l’affaire Laura Prioul. Il est accusé de viol dans l’affaire d’A. de Saint-Tropez.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.