Le Roi du Maroc appelé à rompre ses relations avec l'Arabie Saoudite

Sur les réseaux sociaux, de plus en plus de Marocains appellent Sa Majesté le Roi du Maroc à rompre ses relations diplomatiques avec ceux qu'ils appellent les "traîtres Saoudiens et leurs alliés arabes qui n'ont d'arabe que le nom" qui ont mené campagne pour un vote pro américain pour l'organisation de la Coupe du monde de 2026

  

ssaoudi

  La colère des Marocains est montée d'un cran à la vue de la liste des pays arabes qui n'ont pas voté en faveur du Maroc pour l'organisation de la Coupe du Monde de Football de 2026.

 Cette liste "rouge" comprend l'Arabie Saoudite, les Emirates Arabes Unis, le Koweït, le Liban, Bahrain, la Jordanie et l'Irak, autant de pays avec qui le Maroc entretenaient d'excellents rapports diplomatiques et militaires.

 "Que des pays non arabes et non musulmans votent pour les Usa, le Canada et le Mexique, c'est bien compréhensible et de bonne guerre, mais que des pays soi-disant arabes ou musulmans le fassent, la pilule a du mal à passer" estiment en substance les internautes marocains.

 Les supporters des Lions de l’Atlas ont beau vouloir rester fair-play, c'en est trop de l'attitude méprisante des khalijis envers soi disant leur pays frère. Les Marocains s'attendaient à tout sauf à une telle attitude assimilée par la majorité à une haute trahison qu'ils ne sont pas près d'oublier.

 Contre ces pays arabes, sur les réseaux sociaux les insultes fusent et un seul mot revient: l'Arabie Saoudite et ses consorts du Golfe arabo-persique sont taxés de minables « traîtres ».

 " Nous n'en voulons ni aux États-Unis ni au Canada ni au Mexique. Nous en voulons aux Khalijis qui n'ont aucune dignité", résume Saïd sur son compte Twitter.

 L'attitude de l'Arabie Saoudite et de ses alliés du Golfe a été jugée indécente . "Ces pays auraient mieux fait de voter pour nous ou tout au moins s'abstenir, on les auraient compris" rajoute, dépitée, Siham sur son compte Facebook.

 Concomitamment, l'attitude de l'Algérie qui a voté pour le Maroc a été vivement saluée par ses voisins qui y ont vu un vrai signe de fraternité. 

 

algerie

 Le temps d'un vote pour une manifestation sportive, les Marocains ont vite oublié les énormes soutiens financiers apportés par ces pays du Golfe au royaume chérifien.

 D'aucuns estiment néanmoins que cette colère est passagère et qu'elle ne va durer que le temps d'une coupe vite vouée aux tréfonds des oubliettes.

 

  

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.