Saad-Eddine El Othmani: Le lapsus linguae de trop

Il faut bien appeler les choses par leurs noms : Du discours de M.Saad-Eddine El Othmani devant les deux chambres du Parlement, les Marocains n’ont retenu cette semaine que ce passage où le premier ministre a commis un lapsus assez gênant en parlant des conditions de vie de la femme marocaine en milieu rural.

العثماني خورها اليوم فالبرلمان دخل عليه الصيام © jsm Youssef Youssef

 

 

 Très peu de médias ont évoqué ce lapsus linguae du premier ministre marocain, mais sur les réseaux sociaux la vidéo de ce passage assez gênant du reste a été partagée des dizaines de milliers de fois.

   Lundi passé, devant un parterre de membres des deux chambres du parlement, le premier ministre s’est fondu de longues tirades sur son bilan au sein du gouvernement, un discours  pompeux qui ne semblait intéresser personne.

   Cela avait agacé tellement notre premier ministre que celui-ci en parlant de la situation des femmes marocaines en milieu paysan a prononcé un gros mot en les désignant.

   Cela a d’autant choqué le public que ce lapsus linguae est tombé en pleine période de jeûne où les musulmans s’abstiennent , entre autres, de manger, de boire et de sortir des grossièretés.

   Pour un premier ministre dirigeant un parti islamiste, parler vulgairement, même sans faire exprès, c’est un peu la cerise sur le couscous qui fera certainement bondir de leurs chaises conservateurs et autres coincés du slip d'autant plus que M.El Othmani n'est pas à son premier lapsus.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.