Amine Radi agressé

L’humoriste franco-marocain Amine Radi connu et très apprécié sur les réseaux sociaux s’est fait vertement tabasser par un policier au Maroc. La DGSN a ouvert une enquête. Une blague qui a mal tourné ou effet ramadan ?
  1. Aujourd'hui, Amine Radi agressé physiquement par un policier au Maroc. © Almouwatin Bxl Média
       

 

  Sur les raisons de cet incident, l’on n’a entendu  pour l’instant qu’un son de cloche, celui du l’humoriste Amine Radi qui s’est dépêché de publier sur son compte Facebook une vidéo où on le voit se faire violemment molester par un policier en charge de la régulation de la circulation à Casablanca.

  Généralement, les starlettes marocaines sont plutôt bien traitées par la police au Maroc. Le fait est qu’Amine Radi est surtout connu par une frange francophone issue de l’immigration ou de la petite bourgeoisie locale, le policier ne devait pas connaître forcément le personnage.

  À en croire la version de l’humoriste, le policier lui aurait intimé un ordre en le traitant de “hmar” qu’on peut traduire approximativement en français par :

  “ Arrête-toi espèce d’âne”

  S’en est suivi un échange dont on ne connaît pas la teneur où l’humoriste prend un coup au niveau des dents et se fait aussi casser ses lunettes, toujours selon la version d’Amine Radi. L’humoriste voulant filmer ensuite le policier en question se fait culbuter visiblement par celui-ci.

  La scène de l’agression filmée en direct a été très largement partagée sur les réseaux sociaux générant des commentaires assez partagés  , les internautes ne connaissant évidemment par toutes les circonstances de cet incident regrettable.

  S’il est vrai que les forces de l’ordre, dans tous les pays du monde, ont le monopole de la violence légitime au cas où un citoyen refuserait d’obtempérer aux ordres, il n’en demeure pas moins qu’elles n’ont pas pour autant le droit d’user de cette violence à tort et à travers.

  La Direction Générale de la Sûreté Nationale a ordonné  l’ouverture immédiate d’une double enquête judiciaire et administrative pour déterminer les circonstances exactes de cet incident.

  L’humoriste se demande : «  C’est quoi ce pays ? ». Amine, souviens-toi,  Djamel Debbouze s’est fait tabasser presque de la même manière en France, par des flics..  CQFD.

  Circulez, il n’y a plus rien à voir. 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.