John Hopkins: "J'ai tué la Princesse Diana"

Un ancien agent du MI5 du nom de John Hopkins vient de jeter un énorme pavé dans la marre en avouant être le meurtrier de la Lady Di: "J'ai tué la Princesse Diana en obéissant aux ordres de ma hiérarchie" confesse-t-il depuis sa sortie de l'hôpital de Londres où il se soignait pour une tumeur. Ses médecins lui ont indiqué qu'il ne lui restait que quelques semaines à vivre..

Hopkins: "I Killed princess Diana" © Rachid Barbouch

  À côté du fameux MI6 ( Military Intelligence, section 6), le MI5 ( Military Intelligence, section 5) bien moins connu regroupe un ensemble d'agents de renseignement responsables de la sécurité intérieure du Royaume-Uni.

  En tant qu'ingénieur en mécanique et expert en munitions, Hopkins intégra les rangs du MI5 comme opérateur chargé entre autres  taches difficiles de maquiller des meurtres en morts naturelles, en accidents ou en suicides, notamment par l'usage de différents poisons et agents chimiques.

  Hopkins avoue qu'il faisait partie d'une cellule de sept agents chargés d’opérations d'assassinats ciblés et discrets dans tout le Royaume-Uni.

 Aujourd'hui âgé de 80 ans, au crépuscule de sa vie, l'agent Hopkins qui  a passé  38 ans au service du MI5, affirme avoir assassiné entre juin 1973 et décembre 1999, en tout 23 personnes, dont la Princesse Diana.

  Les victimes qu'il visait étaient des hommes politiques, des activistes, des journalistes, des membres de syndicats, autant de gens qui présentaient une menace directe pour la Couronne britannique.

  Dans ses aveux, Hopkins affirme la main sur le cœur  que la Princesse Diana était l'unique femme parmi ses victimes. C'était aussi la seule victime que la famille royale avait directement réclamée sa mort, confesse -t-il.

L'agent John Hopkins le meurtier de la Princesse Diana aujourd'hui sur son lit de mort L'agent John Hopkins le meurtier de la Princesse Diana aujourd'hui sur son lit de mort

  Hopkins dit éprouver aujourd'hui des sentiments équivoques au sujet de Diana. C'était une femme magnifique avec un bon cœur qui ne méritait certainement pas qu'on lui inflige une telle fin de vie. Mais à côté de ça, elle présentait un risque réel pour la Couronne.

  "La famille royale savait que Diana voulait divorcer du Prince Charles. Diana connaissait trop de secrets sur la famille royale. Elle avait beaucoup de rancune et exposait sur la place publique toutes sortes de revendications sauvages. Ma hiérarchie m'avait dit qu'il fallait s'en débarrasser. Elle avait reçu cet ordre directement du Prince Philip( époux de la reine Elizabeth II). Nous devions simuler un accident. Je n'avais jamais tué une femme auparavant et encore moins une princesse, mais j'ai obéi aux ordres. J'ai fait ça pour la Reine et pour mon pays." dit-il.

 

52195

 L'ancien agent du MI5 soutient qu'au Royaume Uni les médias ne sont pas libres, que les patrons de la presse sont sous le contrôle de la royauté et qu'ils lui obéissent au doigt et à l'œil. Les médias avaient reçu, selon lui, l'ordre clair de faire valoir le scénario de la course-poursuite dans sa mort.

 Hopkins pense que l'ouverture  maintenant de nouvelles enquêtes serait par trop compliquée à mener car on ne dispose à l'heure actuelle d'aucune  notification écrite dans les fichiers des services du MI5. "De plus, dit-il, mon patron, le témoin principal dans cette affaire ne fait plus partie de ce monde depuis longtemps ". Autant dire que l'affaire est définitivement close.

  " Dans de telles conditions, aucune charge ne peut être retenue contre le Prince Philip  bien évidemment  " déclare-t-il comme pour conclure. 

 Ces révélations vont à coup sûr faire sursauter de révolte le milliardaire Mohammed Al Fayed qui a toujours pointé du doigt la responsabilité directe de la famille royale dans la mort de  Lady Di, de son fils Dodi Al Fayed et de leur chauffeur.

  Lady Di était enceinte de Dodi Al Fayed. La couronne britannique imaginait mal Diana divorcer du Prince Charles pour se mettre avec un Arabe, musulman de surcroît. Les Princes qu'elle avait eus de Charles allaient avoir un demi-frère Arabe et musulman en plus ( la totale quoi !). Autant de raisons qui auraient pu constituer un coup très dur pour le Trône britannique.

  Du côté de la Royauté c'est  silence radio du reste. L'affaire est trop embarrassante pour qu'on en parle. D'autres se chargeront de discréditer bien évidemment  cette révélation qui risque de provoquer un véritable séisme au Royaume-Uni.

 

 

LE DÉBAT:

  Certains sites, on s'en doutait un peu, se sont empressés de qualifier les aveux de John Hopkins de mensonges sans pour autant apporter la moindre preuve sérieuse de ce qu'ils avancent. Ils ont dit que c'est bidon. Bon on va les croire sur parole. C'est bidon parce que..Parce que quoi ? Bah parce que c'est bidon.. C'est tout..  Euuuh( c'est l'exemple du raisonnement primaire )

  C'est à croire que Hopkins a attendu d'avoir 80 ans pour entamer une carrière de menteur professionnel, surtout qu'en plus, selon ses médecins, il ne lui reste plus que quelques semaines à vivre..

  Bon soyons fous, supposons qu'Hopkins ait menti. Pourquoi alors la famille royale britannique ne porte pas plainte contre lui ? Ok. La Couronne n'a pas que ça à faire. Mais alors le MI5 ? Il a tout à fait le droit et est en mesure de le faire..

 

 

princess-diana-copie-1

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.