Rachid Barbouch
Journaliste freelance, Chroniqueur indépendant.
Abonné·e de Mediapart

762 Billets

3 Éditions

Billet de blog 24 juil. 2018

Alexandre Benalla victime de manipulations ?

Nombreux ont été les portraits brossés ces derniers temps de l'ex collaborateur du président de la république, des gens qui soi disant le connaissent, le décrivant comme un impulsif, un bagarreur, un insolent et un arrogant qui a toujours rêvé d'être un bodyguard de stars, de gens puissants.. Des portraits, en somme, tous destinés à descendre le désormais ennemi numéro 1 de la république...

Rachid Barbouch
Journaliste freelance, Chroniqueur indépendant.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

     Regardez bien cette vidéo qu'on a voulue vous cacher : ici

Le jeune molesté jetant une bouteille de verre sur les CRS

  A contrario, ses présumées victimes ont été auréolées de qualification mélioratives, leur avocat les décrivant comme des jeunes insérés, qui travaillent, et qui n'étaient en AUCUN cas venus en découdre avec les forces de l'ordre.

  Le témoignage du photographe Naguib-Michel Sidhom est ahurissant : " L'ambiance sur la place était très bon enfant, très calme, très pacifique. Il n' y avait pas de slogan hargneux contre la police, à cet endroit-là" ( sous-entendu le lieu où ont été molestés les deux jeunes ".

   Une vidéo tombée entre les mains de Franceinfo montre tout le contraire. Avant d'être molestés comme nous le montrent plusieurs vidéos mises en ligne, les deux jeunes ont été filmés en train de jeter des projectiles en verre en direction des forces de l'ordre.

  Des jeune pacifiques ? Euuuuuh, pas si sûr.. On comprend un peu mieux pourquoi on n'a pas voulu qu' Alexandre Benalla ait accès aux images de vidéosurveillance pour sa défense.

  Le jeune Franco-Marocain n'est-il pas finalement en train de servir de bouc-émissaire pour des gens, pour des hommes politiques, pour des médias, qui veulent à tout prix en découdre avec le président de la république ?

  Des groupes assez cohérents en apparence qui usent de procédés bien ficelés pour faire peur, pour grossir des événements de portée mineure pour en faire de gros problèmes

  On sort évidemment les grands mots, les gros slogans, qu'on agite à toutes les sauces : "Scandale d'état ", " République en danger ", "Notre démocratie en danger ",  "Nos institutions en danger", " privilèges ", "Watergate ".

 Une tempête dans un verre d'eau, en somme, pour noyer le poisson et faire croire qu'on fait de la politique.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
À LR, des alertes jamais vraiment prises au sérieux
L’affaire Damien Abad concerne d’abord la majorité d’Emmanuel Macron qui l’a promu ministre. Mais elle interpelle aussi son ancien parti, Les Républicains, alors que plusieurs élus affirment avoir été alertés de longue date.
par Lénaïg Bredoux et Ilyes Ramdani
Journal — Politique
Le « parachutage », révélateur des dilemmes de la représentation
Les élections législatives fourmillent de cas de « parachutages ». Volontiers dénoncés, sont-ils si choquants ? La pratique, parfois assumée, n’a pas toujours été mal vue par le passé. Si elle reste sulfureuse, c’est à cause des failles de la représentation dont elle est le symptôme. 
par Fabien Escalona et Ilyes Ramdani
Journal — France
En Seine-Maritime, l’emprise de trafiquants de drogues sur une maire socialiste
Nos confrères du Poulpe ont pu consulter des éléments de l'enquête ayant conduit à la mise en examen de la maire socialiste de Canteleu et de son adjoint. Ils révèlent l’influence d’un réseau criminel sur le monde politique local.
par La rédaction du Poulpe
Journal — Écologie
Planification écologique : un gouvernement à trous
Emmanuel Macron avait promis, pendant l’entre-deux-tours, un grand tournant écologique. Si une première ministre a été nommée pour mettre en œuvre une « planification écologique et énergétique », le nouvel organigramme fait apparaître de gros trous et quelques pedigrees étonnants.
par Mickaël Correia, Jade Lindgaard et Amélie Poinssot

La sélection du Club

Billet de blog
L’Âge de pierre, de terre ou de raison ?
Le monde du BTP doit se réinventer d’urgence. Les récents événements internationaux ont révélé une nouvelle fois son inadaptation face aux crises de l’énergie et des matières premières. Construire avec des matériaux locaux et peu énergivores devient une évidence de plus en plus difficile à ignorer pour ce secteur si peu enclin au changement.
par Les Grands Moyens
Billet de blog
Raphaël Boutin Kuhlmann : « Les coopératives locales portent l'intérêt général »
Parti s’installer dans la Drôme en 2016, où il a fondé la coopérative foncière « Villages Vivants », Raphaël Boutin Kuhlmann est devenu une figure des nouvelles manières de faire territoire. Dans cet entretien, il revient sur la nécessité de penser autrement l’intérêt général et sur les espoirs qu’il place, face aux crises contemporaines, dans l’innovation et le lien dans les villages.
par Archipel des Alizées
Billet de blog
Quartier libre des Lentillères : construire et défendre la Zone d’Ecologies Communale
« Si nous nous positionnons aux côtés des Lentillères et de la ZEC, c’est pour ce qu’elles augurent de vraies bifurcations, loin des récits biaisés d’une transformation urbaine encore incapable de s’émanciper des logiques délétères de croissance, d’extractivisme et de marchandisation. » Des architectes, urbanistes, batisseurs, batisseuses publient une tribune de soutien aux habitants et habitantes du Quartier libre des Lentillères à Dijon.
par Défendre.Habiter
Billet de blog
Habiter
Les humains ne sont pas les seuls à « habiter » : pour les animaux aussi, c'est une préoccupation. Sous la pression économique, les humains n'abandonneraient-ils pas la nécessité d'«habiter » pour se résigner à « loger » ?
par Virginie Lou-Nony