Rachid Barbouch
Journaliste freelance, Chroniqueur indépendant.
Abonné·e de Mediapart

762 Billets

3 Éditions

Billet de blog 25 mars 2018

Rami El Obeidi : " Takieddine est plus crédible que Sarkozy"

L'ancien patron des services des renseignements extérieurs libyens du Conseil National de Transition Rami El Obeidi a déclaré à RFI qu'il "trouvait M.Takieddine plus crédible que M.Sarkozy ". Considérant le document présenté par Médiapart comme un faux, il affirme néanmoins ne pas avoir de doute sur le financement par la Libye de la campagne présidentielle.

Rachid Barbouch
Journaliste freelance, Chroniqueur indépendant.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

  Rami El Obeidi, un proche de Kadhafi, qui a dirigé  aussi les services de renseignements extérieurs libyens du Conseil National de Transition estime que le document attribué à Moussa Koussa serait un faux.

  " Il n' y a pas ce genre de documents entre les services. Ce n'est pas parce que je défends Monsieur Sarkozy, mais j'ai toujours trouvé ce document pas compatible aux normes de Moussa Koussa dans ce temps-là et aux normes des communications avec le bureau de Kadhafi", explique-t-il.

  " La lettre n'était pas écrite dans le style des services de renseignements extérieurs libyens. Donc, je doute que ce document-là soit un vrai. Je crois qu'il est falsifié." rajoute-t-il.

  Et de préciser : " Les phrases, l'écriture, les normes, la façon dont le sujet est annoncé... C'est complètement  différent. Je peux vous montrer des archives. Ce n'est pas du tout ça "

  Et quid des valises transportées par l'intermédiaire franco-libanais Takieddine au ministère de l'intérieur français ? Sur ce point, El Obeidi trouve Takieddine plus crédible que Sarkozy:

  " Je ne connais pas ce Monsieur ( Takieddine ), mais j'ai vu ses interviews. Il est aussi compatible avec le mode opératoire des services de renseignements libyens et la façon dont l'argent aurait pu être transporté. Donc, je crois beaucoup plus Monsieur Takieddine que Monsieur Sarkozy".

   À la question que lui pose le journaliste de RFI : "Les documents du transfert de cet argent ont-il été détruits ?" Rami El Obeidi répond de manière catégorique :

   "Je n'en doute pas. J'en suis sûr même. Je suis sûr que c'était une des priorités. Non seulement pour Monsieur Sarkozy, mais probablement pour beaucoup d'autres États, détruire des preuves et énormément d'autres choses".

   Quant aux éléments qui auraient conduit les magistrats à resserrer l'étau sur Sarkozy, El Obeidi demande à ce qu'on s'adresse à Moftah Missouri, l'ancien interprète de Kadhafi, qui réside actuellement en France:

  "Il faut parler [...] à Monsieur Moftah Missouri. L’ancien interprète de Kadhafi, Monsieur Moftah Missouri, est en France, à ce que je sache. Il faisait toutes les interprétations en langue française pour Mouammar Kadhafi, ce qui inclut toutes ses rencontres avec Nicolas Sarkozy, qu’il soit ministre de l’Intérieur dans le temps ou président de la République."

Source: http://www.rfi.fr/emission/20180322-rami-el-obeidi-ex-dirigeant-cnt

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Écologie
Écologie : encore tout à prouver
Le remaniement ministériel voit l’arrivée du novice en écologie Christophe Béchu au ministère de la transition écologique et le retour de ministres délégués aux transports et au logement. Après un premier raté sur la politique agricole la semaine dernière, le gouvernement de la « planification écologique » est mis au défi de tenir ses promesses.
par Mickaël Correia et Amélie Poinssot
Journal — Histoire
De Gaulle et la guerre d’Algérie : dans les nouvelles archives de la raison d’État
Pendant plusieurs semaines, Mediapart s’est plongé dans les archives de la République sur la guerre d’Algérie (1954-1962), dont certaines ont été déclassifiées seulement fin 2021. Tortures, détentions illégales, exécutions extrajudiciaires : les documents montrent comment se fabrique la raison d’État, alors que l’Algérie célèbre les 60 ans de son indépendance.
par Fabrice Arfi
Journal — Société
Maltraitances en crèche : le bras de fer d’une lanceuse d’alerte avec la Ville de Paris 
Eugénie a récemment raconté à un juge d’instruction le « harcèlement moral » qu’elle estime avoir subi, pendant des années, quand elle était directrice de crèche municipale et qu’elle rapportait, auprès de sa hiérarchie, des négligences ou maltraitances subies par les tout-petits.
par Fanny Marlier
Journal — Justice
Affaire Darty : cinq mises en examen pour blanchiment et association de malfaiteurs
En juillet 2021, Mediapart révélait un système d’encaissement illégal d’argent liquide au sein du groupe Fnac-Darty. Depuis, quatre directeurs de magasins Darty et un directeur régional ont été mis en examen. Selon de nouveaux documents et témoignages, de nombreux cadres dirigeants du groupe auraient eu connaissance de ces opérations réalisées dans toute la France, au-dessus des seuils légaux. 
par Nicolas Vescovacci

La sélection du Club

Billet de blog
Abd el Kader au Mucem : une vision coloniale de l'Émir
La grande exposition de l'été du Mucem est consacrée à Abd el Kader, grand résistant algérien à l’invasion coloniale. On pourrait y voir le signe d'une avancée dans la reconnaissance du caractère illégitime de l'entreprise coloniale. Il n'en est rien. Derrière une beauté formelle se dissimule la même vision coloniale du « bon » rebelle Algérien, à l'opposé des « mauvais fellaghas » de 1954.
par Pierre Daum
Billet d’édition
60 ans d’indépendance : nécessité d’un devoir d’inventaire avec la France
L’année 2022 marque les 60 ans de l’indépendance de l’Algérie. Soixante ans d’indépendance, un bail ! « Lorsqu'on voit ce que l'occupation allemande a fait comme ravage en quatre ans dans l'esprit français, on peut deviner ce que l'occupation française a pu faire en cent trente ans.» Jean Daniel  Le temps qui reste, éditions Plon, 1973.
par Semcheddine
Billet d’édition
Le purgatoire de grand-père
Dès les premiers instants au camp de Saint-Maurice-l’ardoise, grand-père s’isola. Près des barbelés, les yeux rivés vers l’horizon. Il se rappelait l’enfer. La barbarie dont il avait été témoin. Il avait vu le pire grand-père. La mort qui l’avait frôlé de si peu. Ils avaient tous survécu. Ses enfants, son épouse et lui étaient vivants. Ils étaient ensemble, réunis. C’était déjà un miracle.
par Sophia petite-fille de Harkis
Billet de blog
Glorification de la colonisation de l’Algérie et révisionnisme historique : le scandale continue… à Perpignan !
[Rediffusion] Louis Aliot, dirigeant bien connu du Rassemblement national et maire de Perpignan, a décidé de soutenir politiquement et financièrement la 43ème réunion hexagonale du Cercle algérianiste qui se tiendra au Palais des congrès de cette ville, du 24 au 26 juin 2022. Au menu : apologie de la colonisation, révisionnisme historique et glorification des généraux qui, pour défendre l’Algérie française, ont pris les armes contre la République, le 21 avril 1961.
par O. Le Cour Grandmaison