UN PASSE SANITAIRE = IMPASSE SANITAIRE

Le Conseil Constitutionnel doit abroger le passe sanitaire qui est une impasse pour la République et ses valeurs démocratiques.

Si tel n'était pas le cas, il s'agirait de la plus grande atteinte à la Constitution depuis la guerre d'Algérie ou Pétain. A savoir un état totalitaire dictatorial.

Il s'agira alors d'organiser la révolution et la Résistance à la hauteur des enjeux démocratiques et de remettre la République Française sur ses rails à savoir ceux de la Liberté, de l'Égalité et de la Fraternité, et en aucun cas de la sois-disant sécurité.

Il faudra alors affronter les forces armées de ce pays en perdition, à savoir les fascistes actuellement à l'œuvre dans l'armée, la police nationale et la gendarmerie nationale.

Il faudra alors convaincre les gendarmes, militaires et policiers opposés à ce passe sanitaire et conscients que la République est en danger, et faire valoir que leur loyauté devra aller à la République et non aux factieux d'extrême droite qui composent actuellement la police, la gendarmerie et l'armée.

Une République démocratique où la sécurité est garantie ça n'existe pas et ça n'existera jamais. Que ceux qui veulent vivre dans ce genre de pays aillent le faire ailleurs car c'est une illusion liberticide. C'est pourquoi le mot sécurité n'est pas aux frontons des mairies ni nulle part dans la Constitution mais le mot sûreté.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.