Avec un peu de bon sens et en 24 heures......

Au delà des manquements révélés avec les masques, de la tenue d'élections municipales en période épidémique ou pré-épidémique et de la question du bien fondé ou pas d'un confinement, il y a, les conditions liées au confinement qui sont plus que discutables.

Avec un peu de bon sens ….et en 24 heures !

En effet en quelques heures il était possible de concevoir, de penser un confinement plus cohérent et efficace.

Jupiter a annoncé ce confinement et les modalités sont restées et demeurent floues, alors que d'autres ont pensé des principes et modalités en mois de 24 heures après l'annonce du confinement ou de l'annonce de la fermeture des cafés et restaurants.

Avant le confinement et son concept.....

Une fois une mesure forte annoncée ou décidée, le confinement, il était possible de penser ce confinement, le fallait-il identique partout, pour tout le monde etc....

Un confinement à géométrie variable, sélectif, était tout à fait concevable, envisageable et même pertinent. Le virus circulait-il partout sur le territoire ? Quel était le temps d'incubation? Pouvait-on étre atteint et asymptomatique ?

Toute une série de questions devaient être posées pour penser ce confinement, à partir de données scientifiques recueillies, observées ou envisagées.

Il y avait une évidence, c'était de réaliser un confinement sur les territoires où un cas avait été identifié et cela que l'ensemble des personnes contacts aient été identifiées ou pas.

Un confinement sur quelles modalités ? Considérant la misère, la pénurie de matériel de protection sanitaire.......

Les mesures initiales, préventives auraient été d'interdire des rassemblements ; à définir la nature et le niveau de la « jauge ».

-niveau de jauge maximale : 50/100/200/500/1000

- nature 1 ; culture, loisirs, profesionnels, grand public ...rassemblement local

- nature 2 ; champ local, régional, national, international

On annonce, on pense à confiner la population.....alors, avant de balancer des annonces......

Tenir compte des tensions pourtant déjà existantes sur

  • produits ciblés ( alimentaires, médicaments, protection sanitaire)

  • lieux

Supermarchés / lieu de transport

Rien d'étonnant au vol de masques, aux rayons vidés etc.....

Et sur le contenu des annonces.......puisque on a le droit d'aller faire ses courses, de « prendre l'air » seul, de promener son chien etc.......

Nécessaire de préciser

- Les conditions de prendre l'air....puisqu'il y en avait semble t-il dans la tête de l'émetteur......On a pas osé indiquer qu'il fallait rester en bas de son immeuble ?

Ce qui est confiné ou pas …..

Lieux publics intérieurs ;

Seuls équipements publics et administrations essentiels restent ouverts ; poste etc....

Les écoles ?

Les seules écoles primaires ? Avec un cocon pour chaque classe ?

Les cafés restaurants :

Si on les ferme...penser à en garder qq uns ouverts sur les réseaux autoroutiers et réseaux routiers essentiels....pour les chauffeurs routiers. Indiquer que la vente à emporter ou les livraisons sont possibles., sous réserve le cas échéant du respect de certaines mesures.

Les transports :

Seuls les déplacements de marchandises ou de personnes essentiels sont autorisés, à lister.....

L'activité professionnelle :

Un principe : Toutes entités/lieux bâtiments rassemblant plus de 10 personnes sont interdits

Dérogation ; sauf activités « essentielles » à lister.

Renforcement de la mesure ; les activités « accessoires » seront totalement fermées, à lister.

Bien entendu les entités/entreprises avec personnes contaminées seront fermées.

Les sorties possibles pour les citoyens ….ce qu'il fallait faire, dire  !!!!

Commerces alimentaires.

1. Boulangerie/ ; limite de fréquentation ;

Une seule personne à l'intérieur et selon Lettre du nom / horaire X 11 hrs/ 11h 16 h/ après 16h

2. Boucherie/primeurs/fromager etc …..idem 1, ouvert un jour sur 2 ( à limiter pour controler l'accés)

3. Supermarchés et épiceries

ouverts tous les jours, accessibles pour chaque personne 2 fois par semaine selon première lettre du nom

Lundi/jeudi  A /G

Mardi/vendredi/ H/M

Mercredi/samedi N/ Z

Mettre en place un service de « course » à l'intérieur de la surface par les employés qui remplissent les cadies. Le client se dirige vers la caisse pour régler. Les drive seront saturés bien entendus.....

4.Les marchés de plein-vent.

-Interdire pendant 3 à 5 jours tous les marchés ( sauf peut être sur commune des communes de  moins de 4 ou 5000 habitants).

- indiquer les modalités de mise en place des marchés à l'issue de la période d'interdiction. ( nombre max de commerçants, barrières, régulation flux, police munipale, agents municipaux....).

- lister les marchés qui demeureront interdits ( par rapport aux comportements inaproprés prévisibles).

5. vente directe des agriculteurs ; ça reste possible !

Autres commerces ; laisser ouvert les surfaces de bricolage, jardinage( selon saison) et les librairies !

Modalités : X personnes maximum selon nombre de m² du commerce. Contrôle identité à l'entrée.

Autres commerces de service à la personne :

réparation maintenance logement, véhicule, matériel informatique et hifi.

Ouvert tous les jours. Avant 11 hrs pour les seuls professionnels. X personnes max selon superficie

Autres ; services aux personnes et animaux

Coiffeur, vétérinaire, rdv para médicaux

Fréquentation des espaces publics extérieurs pour motif de loisir

Sortie du domicile pour motif de loisirs extérieurs ;

-Communes de plus de 20 000 habitants ; sorties limitées sur la seule commune de résidence ou espace infra communal sur des communes indiquées par les préfectures.

-Communes de moins de 20000 habitants ; sur le seul espace communal

-Communes de moins de 2000 habitants ; sur la commune ou à moins d'un km du domicile.

Les espaces les plus attractifs seront soit interdits ou bien le flux sera régulé ( file d'attente ou selon horaire et public).

L'annonce du principe de confinement

On a bien compris que d'annoncer un confinement qui s'appliquait que le lendemain permettait aisément de quitter Neuilly sur Seine pour l'ile de Ré ou de tout autre commune vers son second logement.....sous réserve d'en avoir un.

On a bien compris qu'il fallait annoncer l'assignation à domicile de façon à ce qu'elle ne soit pas nécessairement respectée, histoire de ne pas effrayer et de laisser partir ceux qui le pouvaient.

On pouvait pourtant très bien annoncer l'assignation à domicile et indiquer les principes d'exception sur une base cohérente et juste.

Avec la macronie on a un exemple de ce qui se passerait, si quelque événement plus grave encore, se passerait, en matière de capacité, de possibilité de mise hors de danger.

Il vaut réagir vite et filer dans sa résidence de campagne !

Plutôt que d'annoncer un confinement à partir « de demain midi »...entrainant naturellement un exode vers les territoires moins touchées et une affluence vers les gares et les trains......mieux vaut....

Annoncer au même moment l'impossibilité de quitter les villes/agglomérations suivantes ( XXXX) avant 48 heures. Routes principales et gares inaccessibles.

Possibilité de quitter ces villes à partir de 48 heures et ce pendant une première période de X jours pour les adultes ( 2) avec au moins 2 enfants, par la route ou par le train ( accès au réseau contrôlé par police/gendarmeries)

  • une résidence autre à son nom ( secondaire, location d'un logement)...

  • chez des proches ; indiquer nom/commune dept/coordonnées

Pour une seconde période, faire état des lieux préalable et définir les populations pouvant quitter leur domicile principal et flécher les espaces destination:logement.

Cela dépend des territoires d'accueil, des territoires ruraux, sans entraîner une trop grande affluence sur ces territoires.

Cela est possible, en premier lieu, pour les seules personnes vivants dans des logements collectifs et ayant plus d'un seul enfant.

Impossibilité d'aller en hôtel ou lieu collectif...bien entendu ! sauf peut être y rassembler les personnes testées positives, afin de ne pas contaminer leurs proches.

Cependant pour des raisons sociales, ces mêmes familles ( au moins 2 enfants) peuvent être accueillies loin de leur domicile par des collectivités volontaires dans des logements individuels ou bien proche de leur domicile dans des hôtels ( avec un taux d'occupation des hôtels de maximum 20 %)

Annoncer le principe de protection des personnes vulnérables ( agées ou avec pathologies) au domicile ou en établissement.

Puisque depuis le début avant même l'arrivée du virus en France, on savait la cible principale du virus, à savoir les personnes fragiles. Pourquoi n'a-t-on pas protégé en premier lieu ces personnes ? Celles qui sont en institution, en collectivité ou à leur domicile ou vivant chez des proches. Apport de repas ou de courses/gérer les contacts etc....( professionnels et personnels)

Dernière nouvelle :Des millions de masques rachetés par les USA aux chinois sur le tarmac de l'aéroport ...ceux commandés et payés en partie par la France....va falloir régler cela avec Donald et la Chine...surtout ce dernier.......les USA ayant tellement peur à juste titre....mais la Chine......qui a peut être un peu peur des USA remarquez.....et puis la marge a du être très tentante ! Voilà comment on transforme une catastrophe en opportunité commerciale nationale !

Indiquer aux français qu'un masque ce n'était pas utile pour les citoyens …...juste parce que nous n'en n'avions pas....irresponsable !!!...........notamment si de nombreux français l'ont cru.........mensonge d'Etat!!!.........dans une époque de guerre.... ….ils ont pris exemple sur le gouvernement chinois ?.....Un crime de guerre !

Le confinement n'a pas été pensé, ni réalisé, ni annoncé avec beaucoup d'intelligence, on espère que le déconfinement sera plus intelligent.

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.