réfléchissons.un.peu
Abonné·e de Mediapart

1 Billets

0 Édition

Billet de blog 29 août 2022

réfléchissons.un.peu
Abonné·e de Mediapart

Abondance et insouciance : être écolo par obligation

Quand j’entends parler d’abondance et d’insouciance, j’ai du mal à comprendre. Ces deux mots ne font pas partie de mon vocabulaire.

réfléchissons.un.peu
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Allez, je vais l’avouer tout de suite, je suis profondément écolo dans l’âme. Je l’ai toujours été, bien avant que les préoccupations écologiques envahissent les médias, sans effectivité d’ailleurs, puisque le pouvoir appartient majoritairement à des égoïstes, et eux, même léguer une planète détruite à leurs enfants et petits-enfants, ils n’en ont rien à faire. Le monde leur appartient, et ils le presseront comme un citron, et « après eux le déluge ! ».

Et c’est parce que j’ai toujours eu la fibre écolo que j’ai appris à mes enfants, dès leur plus jeune âge, lors de nos promenades en forêt, à ne pas piétiner les champignons, et un peu plus tard, à couper au couteau le pied du champignon, au lieu de l’arracher, pour le cueillir, afin qu’il repousse d’autres champignons à sa place, à mettre dans leurs poches les emballages de leurs friandises, en attendant de rencontrer une poubelle... C’est pour ça aussi que j’ai toujours éteint les lumières et les chauffages en quittant le soir les locaux professionnels que j’ai eu à fréquenter.

Toujours est-il que même si je n’étais pas de sensibilité écolo, mon comportement en termes de consommation, s’inscrirait dans la lignée des plus farouches défenseurs de l’écologie. Tout simplement parce que, de toute façon, je n’ai pas les moyens de faire autrement. C’est ainsi que, bien qu’habitant dans une région où les hivers ne sont pas polaires, mais pas particulièrement cléments, je m’abstiens au maximum de chauffer mon logement et d’utiliser l’eau chaude. Parce que pour ma facture de gaz, pour une consommation du 03/01/2022 au 25/02/2022 de 251 kWh, je paye 69,42 € TTC, répartis ainsi : 44,14 € HT abonnement deux mois, 15,26 € HT consommation, 4,02 € taxes et contributions, 6 € TVA. J’avoue que cet hiver je me suis un peu lâchée, j’ai mis le chauffage au moment de prendre ma douche, car il a fait plus froid que d’habitude. Il faut dire que je ne peux prendre qu’une douche par semaine, pour économiser le gaz, mais aussi pour économiser l’eau. Le reste du temps, c’est toilette au lavabo et désodorisants naturels, car pas chers.

Pour arriver à dormir, j’ai plusieurs couvertures que je superpose, et je mets plusieurs couches : un t-shirt, un sous-pull, un pull, un legging, un pantalon de pyjama, et au moins trois paires de chaussettes. Pas besoin de baisser mon thermostat de deux degrés, de toute façon ma chaudière à gaz est éteinte. Et l’été, pas besoin, de régler mon climatiseur à 26° au lieu de 22, puisque je n’en ai pas. Et malgré la canicule, je n’ai même pas investi dans un ventilateur, car je dois aussi être vigilante pour ma facture d’électricité. J’ai par contre investi dans des multiprises avec interrupteurs, car à part le réfrigérateur, rien ne reste sur tension quand je ne l’utilise pas. Pas besoin non plus d'éteindre le WIFI, je partage la connexion de mon mobile pour accéder à Internet sur mon ordinateur portable d'occasion, acheté 140 € à Emmaüs Connect.

Pour ce qui est des déchets, je n’en produis pas beaucoup, car je limite au maximum mes achats de produits d’entretien et d’hygiène. Et sur le plan alimentaire, avec au maximum deux repas par jour, petit déjeuner compris, il y a moins d’emballages. Bon, je ne vais pas mentir, parfois le sentiment de dignité humaine est un peu en berne, mais bon. On ne pourra certainement pas m’accuser d’insouciance. Et l’abondance, ou les vacances, même sans jet-ski, ça ne fait pas partie de mon vocabulaire.  

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Derrière le triomphe annoncé de l’extrême droite, des élections aux multiples enjeux
Dimanche, les Italiens votent pour renouveler leur Parlement. Une élection décisive qui conclut une campagne morne mais pourrait porter l’extrême droite au pouvoir. Tour d’horizon des programmes et des enjeux. 
par Romaric Godin
Journal — Exécutif
Retraites, chômage, énergie : Macron attaque sur tous les fronts
Le président de la République souhaite mener à bien plusieurs chantiers d’ici à la fin de l’année : retraites, chômage, énergies renouvelables, loi sur la sécurité, débat sur l’immigration… Une stratégie risquée, qui divise ses soutiens.
par Ilyes Ramdani
Journal — Moyen-Orient
L’Arabie saoudite soudoie des stars des réseaux sociaux pour attirer les touristes
Le royaume entend préparer l’après-pétrole grâce aux revenus du tourisme. Pour faire la promotion des trésors touristiques saoudiens, des influenceurs des quatre coins du monde affluent par avions entiers. Avec un objectif : montrer par leurs publications Instagram que le pays s’est ouvert. 
par Yunnes Abzouz
Journal — Écologie
Trois ans après Lubrizol, Rouen confie aux entreprises la prévention des risques industriels
Trois ans après l’accident de l’usine chimique, la métropole normande a mandaté une association d’industriels pour étudier les attentes de la population et former les élus. Une association de victimes dénonce un « McKinsey » de la pollution.
par Jade Lindgaard

La sélection du Club

Billet de blog
Saint-Jean-Lachalm, un village qui a réussi ses éoliennes, sans s'étriper
Saint-Jean-Lachalm, un village de la Haute-Loire qui a trouvé le moyen de ne pas s’étriper lorsque l’idée d’un champ d’éoliennes a soufflé dans la tête de son maire, Paul Braud. En faisant parler un droit coutumier ce qui, de fil en aiguille, a conduit… au chanvre.
par Frédéric Denhez
Billet de blog
Éolien : vents contraires !
[Rediffusion] Mal aimées parmi les énergies renouvelables, les éoliennes concentrent toutes les critiques. La région Provence Alpes-Côte d'Azur les boycotte en bloc sans construire d'alternatives au « modèle » industriel. le Ravi, le journal régional pas pareil en Paca, publie une « grosse enquête » qui ne manque pas de souffle...
par Le Ravi
Billet de blog
Les sulfureuses éoliennes de la baie de Saint-Brieuc en débat
[Rediffusion] A l’initiative d’Ensemble ! deux débats ont été organisés les 24 et 25 septembre autour du projet de parc éolien dans la baie de Saint-Brieuc. En voici le compte rendu vidéo, avec mon intervention, présentant mes enquêtes sur Mediapart, et les prises de parole de Katherine Poujol (responsable de l’association « Gardez les caps !) ou encore de Lamya Essemlali (présidente de Sea Shepherd France).
par Laurent Mauduit
Billet de blog
Le gigantisme des installations éoliennes offshore en Loire Atlantique et en Morbihan
Un petit tour sur les chemins côtiers en Loire Atlantique et en Morbihan pour décrire et témoigner du gigantisme de ces installations offshores, de la réalité de l'impact visuel, et de quelques réactions locales.
par sylvainpaulB