Catalogue Ikea «sans femmes»: plainte pour discrimination déposée en Israël!

8 mars : journée internationale des droits des femmes. Partout dans le monde les droits pour l'égalité restent à conquérir. Ces droits sont souvent bafoués pour des raisons bassement mercantiles ou liées à l'obscurantisme religieux. Parfois même les deux agissent de concert pour effacer purement et simplement les femmes du paysage. Tout un symbole : le cas des catalogues Ikéa !

ikea3
"Conçu spécialement pour vous" pouvait-on lire en hébreu sur le catalogue de l'entreprise suédoise Ikea publié en 2017 en Israël. Un catalogue sans aucune image de femme et de fillette destiné à la communauté juive ultra-orthodoxe. On y voyait que des hommes et des petits garçons. Ce catalogue avait provoqué un tollé.

Ikea s’était engagé à ne plus procéder ainsi et avait même distribué un autre catalogue ... cette fois sans aucune présence humaine !

Ce n'était pas la première fois qu'Ikéa s'adaptait aux désirs d'une communauté religieuse rétrograde. En Arabie Saoudite la méthode était un peu différente, les femmes avaient été "effacées" de la version originale du catalogue. Par exemple des mères de famille, présentes sur le catalogue distribué en Suède ou en France, avaient "disparu" sur le catalogue saoudien.

A chaque fois la marque s'excuse, invoque une erreur, le fait d'une filiale locale etc ... Mais les faits sont là : pour vendre, faire toujours plus de profit, certains sont prêts à rendre invisible la moitié de l'humanité ! C'est aussi ça le libéralisme, la mondialisation : s'accommoder des pires délires machistes ! 

Mais en  2019 une plainte a été déposée contre l’entreprise d’ameublement, pour discrimination sexuelle, rapporte le quotidien israélien Haaretz.

Selon cette plainte "le message que transmet l’absence totale de femmes et de jeunes filles dans le catalogue est extrêmement grave, il donne l’impression que les femmes n’ont aucune valeur et que leur présence a quelque chose de néfaste, même dans l’espace du foyer familial dépeint dans le catalogue (...). Les dommages causés par cette exclusion (...) risquent de nuire au statut des femmes dans la société en général et dans la société ultra-orthodoxe en particulier”.

L’affaire a été lancée par Hannah Katsman, une Juive orthodoxe moderne. Une pétition destinée à approuver ce procès de plusieurs millions de dollars a été envoyée au tribunal de Jérusalem, mardi 26 février.  

Les signataires de la pétition demandent une indemnisation pour près de 10 000 femmes de cette communauté, à hauteur de 1 500 shekels (360 euros) par personne. En outre, ils exigent qu’Ikea distribue désormais son catalogue habituel avec hommes et femmes.

 

Catalogues IKEA : femmes invisibles en Israël et en Arabie Saoudite

Ikea Israel Sued for Erasing Women From Catalog (Haaretz)

Le catalogue Ikea sans femmes fait l’objet d’une plainte en Israël (Courrier International)

Israël: Ikea poursuivi pour avoir effacé les femmes d'un de ses catalogues (Huffpost) 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.