Lettre de Jean-Luc Mélenchon au Premier ministre

"Ce vendredi 22 mars, le gouverneur militaire de Paris, le général Bruno Leray, a déclaré que ces militaires pourront « aller jusqu’à l’ouverture du feu ». De tels propos sont graves et nourrissent une escalade mortelle. Ils mettent la cohésion du pays et celle du lien entre l’armée et la Nation à la merci de n’importe quelle provocation. Le gouvernement doit s’expliquer "

Une rue de Paris en mai 1871 - tableau de Maximilien Luce Une rue de Paris en mai 1871 - tableau de Maximilien Luce
Jean-Luc Mélenchon vient d’adresser au Premier ministre le courrier suivant :

Paris, le 22 mars 2018,

Monsieur le Premier ministre,

Mercredi 20 mars, votre gouvernement a annoncé la mobilisation des militaires de la force Sentinelle dans le cadre des prochaines manifestations des « gilets jaunes » qui auront lieu demain samedi 23 mars. Cette décision a sidéré de nombreux républicains. En effet, le maintien de l’ordre n’est pas une tâche dévolue à l’armée. L’armée a pour charge de défendre la nation contre ses ennemis. En aucun cas des manifestants ne peuvent être considérés comme des ennemis de l’intérieur.

Ce vendredi 22 mars, le gouverneur militaire de Paris, le général Bruno Leray, a déclaré que ces militaires pourront « aller jusqu’à l’ouverture du feu ». De tels propos sont graves et nourrissent une escalade mortelle. Ils mettent la cohésion du pays et celle du lien entre l’armée et la Nation à la merci de n’importe quelle provocation.

Le gouvernement doit s’expliquer devant la représentation nationale sur une décision aussi aventureuse que périlleuse pour l’unité de la République .

En application de l’article 50-1 de la Constitution qui dispose que « Devant l’une ou l’autre des assemblées, le Gouvernement peut, de sa propre initiative ou à la demande d’un groupe parlementaire au sens de l’article 51-1, faire, sur un sujet déterminé, une déclaration qui donne lieu à débat et peut, s’il le décide, faire l’objet d’un vote sans engager sa responsabilité. », le groupe La France insoumise, groupe d’opposition à l’Assemblée nationale, vous demande, solennellement :
– de vous rendre dès que possible à l’Assemblée nationale pour y faire une déclaration sur l’emploi de militaires dans des opérations de maintien de l’ordre
– que cette déclaration soit suivie d’un débat.

Avec mes salutations républicaines,

Jean-Luc Mélenchon
Député des Bouches-du-Rhône
Président du groupe de la France insoumise à l’Assemblée nationale

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.