Rémi FASOLA
Lanceur d'alertes "muselé"
Abonné·e de Mediapart

15 Billets

0 Édition

Billet de blog 7 juil. 2019

PUIS-JE VOUS DIRE, Monsieur le JUGE ?

« Non mais c’est pas bientôt fini ? C’est un jeu ou quoi ? » « Le procureur est bien le maillon faible des garants de la liberté individuelle » (Syndicat de la magistrature)

Rémi FASOLA
Lanceur d'alertes "muselé"
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Puis-je vous dire, Monsieur le Juge ?

 Vous m’aviez probablement oublié, mais il y a bien des années, lorsque vous exerciez au Tribunal d’Instance,  j’avais pu apprécier le sérieux avec lequel vous tenez à bien comprendre une affaire, même apparemment simple,  afin de la juger équitablement. Je n’ai eu qu’à m’en féliciter bien que n’ayant pas obtenu satisfaction sur tout.

 Nous nous sommes retrouvés récemment à deux reprises au Tribunal correctionnel à quelques semaines d’intervalle.

La première fois, relatant mon passé, je ne vais pas vous tenir rigueur d’avoir cité une condamnation alors que l’effacement de celle-ci était effectif depuis…quatre jours.

Vous m’avez relaxé pour cette  affaire, malgré la charge du Procureur, pour absence de pièces justificatives de l’accusation. C’est pour moi ahurissant.

Comment le Parquet peut-il décider de poursuivre sur la seule affirmation de la prétendue victime ? En vertu du statut de médecin de celle-ci ?

 Tout récemment, comparaissant pour refus de prise d’empreintes digitales suite à la plainte d’une voisine que je ne connais pour ainsi dire pas, vous m’avez indiqué que j’avais refusé de répondre aux questions des gendarmes mais que c’était mon droit. Ce n’est pas exact vu que j’ai déclaré n’avoir rien à dire, mais vous avez un rapport.

 Or, n’ayant rien à déclarer, j’ai quitté librement la brigade, et c’était un droit qui m’avait bien été énoncé.

Donc j’ai le droit, mais ah non je n’ai pas le droit ! Je vous ai fait remarquer que m’obliger à la prise d’empreintes aurait été de la rétention à défaut de mise en examen. Vous m’avez condamné, disant que la plainte se composait quand même, malgré le classement sans suite le jour même du procureur, de plusieurs pages (des "Misérables"?) bon ce n’est pas bien grave j’ai fait immédiatement appel.

 Ce qui est plus étonnant c’est que vous avez déclaré que « Nous ne sommes pas responsables des lacunes de la Loi » Mais moi non plus, Monsieur le Juge, moi non plus !

Le fondement de votre décision ne viendrait-il pas plutôt de ce qui aurait pu me valoir un outrage, lorsque j’ai demandé à la procureure « Non mais c’est pas bientôt fini ? C’est un jeu ou quoi ? » ce qui vous a fait sursauter et je le comprends. Un droit pourrait-il donc être quelquefois un gauche ?

En attendant, arrêt de la Cour d’appel aidant, le médecin précité pourrait se retrouver aux Assises. Et moi pouvoir mourir en Romain, c’est-à-dire debout !

 Comprenez que je ne vous en veux pas, Monsieur le Juge, ce qui n’est pas le cas des procureurs de la République. C’est qu’on ne peut pas être aimé de tout le monde, pas vrai ?

 « Le procureur est bien le maillon faible des garants de la liberté individuelle » (Syndicat de la magistrature)

Guilain LANTIN

ps: mon abonnement à Médiapart étant valable encore quelques jours, j'en profite!

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Justice
À Rennes, la justice malmenée
En pleine mobilisation du monde judiciaire, des magistrats rennais racontent leurs désillusions et leurs regrets face à leurs propres insuffisances. Cernés par les priorités contradictoires, ils examinent chaque dossier en gardant un œil sur la montre. 
par Camille Polloni
Journal
Hôpital : « On prêche dans le désert, personne ne nous entend »
Les hospitaliers ont, une fois encore, tenté d’alerter sur les fermetures de lits, de services d’urgence, la dégradation continue des conditions de travail, leur épuisement et la qualité des soins menacée. Mais leurs manifestations, partout en France samedi, sont restées clairsemées.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
Valérie Pécresse, l’espoir inattendu de la droite
La présidente de la région Île-de-France a remporté le second tour du congrès organisé par Les Républicains, en devançant nettement Éric Ciotti. Désormais candidate de son camp, elle devra résoudre l’équation de son positionnement face à Emmanuel Macron.
par Ilyes Ramdani
Journal — Extrême droite
Chez Éric Zemmour, un fascisme empreint de néolibéralisme
Le candidat d’extrême droite ne manque aucune occasion de fustiger le libéralisme. Mais les liens entre sa vision du monde et la pensée historique du néolibéralisme, à commencer par celle de Hayek, sont évidents.
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
Sénèque juste avant la fin du monde (ou presque)
Vincent Menjou-Cortès et la compagnie Salut Martine s'emparent des tragédies de Sénèque qu'ils propulsent dans le futur, à la veille de la fin du monde pour conter par bribes un huis clos dans lequel quatre personnages reclus n’en finissent pas d’attendre la mort. « L'injustice des rêves », farce d'anticipation à l’issue inévitablement tragique, observe le monde s'entretuer.
par guillaume lasserre
Billet de blog
Ah, « Le passé » !
Dans « Le passé », Julien Gosselin circule pour la première fois dans l’œuvre d’un écrivain d’un autre temps, le russe Léonid Andréïev. Il s’y sent bien, les comédiens fidèles de sa compagnie aussi, le théâtre tire grand profit des 4h30 de ce voyage dans ses malles aérées d’aujourd’hui.Aaaaah!
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
J'aurais dû m'appeler Aïcha VS Corinne, chronique de l'assimilation en milieu hostile
« J’aurai dû m’appeler Aïcha » est le titre de la conférence gesticulée de Nadège De Vaulx. Elle y porte un regard sur les questions d’identité, de racisme à travers son expérience de vie ! Je propose d'en présenter les grands traits, et à l’appui d’éléments de contexte de pointer les réalités et les travers du fameux « modèle républicain d’intégration ».
par mustapha boudjemai
Billet de blog
« Une autre vie est possible », d’Olga Duhamel-Noyer. Poings levés & idéaux perdus
« La grandeur des idées versus les démons du quotidien, la panique, l'impuissance d’une femme devant un bras masculin, ivre de lui-même, qui prend son élan »
par Frederic L'Helgoualch