Réflexion-analyse : La ringardisation des médias "traditionnels"

Le phénomène de ringardisation des médias traditionnels n'est pas nouveau, il impressionne cependant aujourd'hui par sa croissance et sa capacité à rassembler des milliers de français sur d'autres médias, dits alternatifs, de ré-information, d'une autre information ou encore de véritable information.

I - Le rôle d'internet

L'essor d'internet à partir du début des années 2000 a créé un nouvel espace d'expression accessible progressivement à tous, dont les codes vont différer des différentes rédactions papiers ou audiovisuels.

L'émergence rapide de nouveaux médias exclusivement à travers le web à créer des espaces d'expressions qui vont revendiquer une identité bien distincte de l'information diffuser par les chaines de télévision ou la radio d'Etat. Accusé à tort ou à raison d'être orienté politiquement et idéologiquement et même philosophiquement en faveur d'une information sans réflexion, jouant trop sur l'émotionnel et le sensationnel au détriment du respect des individus, du recul et de la réflexion au traitement de l'information, de favoriser les individus qui ont actuellement les postes de pouvoir à différents niveaux de la société, de préserver un esprit de "caste" en faveur d'une idéologie plutôt progressiste et libéral, de limiter la liberté d'expression à des idées dites "acceptables" et d'autres "inacceptables", à influencer les avis de la population sur des sujets majeurs d'une manière orienté sans présenter une multitude de visions contradictoires. 

II - L'émergence de nouveaux médias

L'ensemble de ces critiques ont favoriser l'émergence de médias à différents buts, ceux qui ont une perspective clairement politique et idéologique dans une posture d'opposition à la l'information classique (Exemple : TVLibertés, réinformationTv, ), ceux qui ont une posture de reconstruction de l'information à travers une traduction critique de l'actualité et d'enquête journalistique (Exemples : LeMédiaTV, LeFild'Actu), ceux qui ont posture de revendications en faveur d'une information spécialisée en opposition avec les médias traditionnels sur des sujets précis, tels que l'économie et la politique (Exemple : Le Canard Réfractaire), l'écologie et l'environnement (Exemple : BonPote) et ceux encore qui ont avant tout un soucis de présenter une actualité condensé avec un minimum d'orientation personnel (Exemple : HugoDécrypte). Ceux qui distinguent également ceux qui vont ouvrir une dimension participative (Exemple : Médiapart). 

III- Le rôle du média 

Le média reste et a toujours été un enjeu de pouvoir et d'échanges des idées, croire en une information non connoté politiquement et idéologiquement parlant est une construction sociale récente, une programmation d'après-guerre qui veut nous faire croire en les gentils et les méchants, le vrai et le faux, le juste et l'injuste, esprit de la "guerre froide", cette idéologie de l'information consensuelle déplaît aujourd'hui par son caractère simplificateur et parfois chaotique où le plateau de télé devient l'arène au détriment d'un débat utile et constructif, où l'art de la communication et de l'image prend le pas sur le fonds de l'affaire et la discussion cordiale. 

IV - Ringardisation et mutations

Et c'est bien là la racine de la "ringardisation" des médias traditionnels qui ont en vérité changer avec l'apparition des chaines d'infos en direct, se sont éloignés des codes antérieurs de la diffusion d'information mais aussi par l'apparition de nombreux contre-feux à une information beaucoup trop complice d'une vision du monde "bourgeoise et affairiste" qui suscite de plus en plus d'hostilités au seing de la population française. 

Un autre type de comportement en émergence est celui de tout simplement rompre son ouverture à l'information en revendiquant une posture d'opposition à l'aliénation mentale et intellectuelle que constituerait l'actualité générale. Cette "sobriété neuronale" aura d'ailleurs eu une retentissement important durant la crise du COVID-19 où les médias ont joué un rôle souvent contre-productif en renforçant un sentiment d'anxiété et de peurs par la diffusion d'un "compteurs de morts", d'images choquantes sans avertissements préalables. L'on voit alors toute la toxicité de l'information en direct qui peut avoir un rôle négatif sur la santé psychique des individus. 

La réaction sociale et politique ne s'est d'ailleurs pas fait attendre, de nombreux politiques pour retrouver un espace central et neutre ont promu leur propre espace de communication sur internet à travers des séries de vidéos où l'explication de texte sur divers sujets provient directement de l'intéressé. 

V - Conclusion 

L'ensemble de ces points soulèvent des questions sur la psychologie de l'information, sa présentation, son format et ses intentions. 

Quel est le rôle de l'information ? 

Voilà la question que chaque citoyen français doit se poser avant d'entreprendre une démarche consciente sur son accès à l'information. 

Il n'est pas anodin qu'une part de plus en plus importante de la jeunesse choisissent de se soustraire à l'habitude du journal télévisé que les générations antérieures ont enregistrés comme une habitude de vie normale. Or, l'on peut s'interroger sur la normalité de cette pratique qui tend en vérité à conditionner notre rapport à l'information et l'actualité.   

Rémi Pedezert. 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.