Le monde d'avant 44/20 - 5

Tondues (suite)

Le 22 septembre 1969, conférence de presse de Georges Pompidou, président de la République. Un journaliste se lève pour la dernière question : une femme professeur de 32 ans est condamnée pour détournement de mineur ; elle se suicide. Qu’en pensez-vous ? Pompidou, auteur dans une autre vie d’une anthologie de la poésie française, répondra par quelques vers d’un poème d’Éluard :

Comprenne qui voudra

Moi mon remord ce fut,

La victime raisonnable

Au regard d’enfant perdue,

Celle qui ressemble aux morts,

Qui sont morts pour être aimés

Vers écrits en 44 par l’impuissant témoin de l’humiliation subie par les femmes tondues pour avoir couché avec l’allemand.

En ce mois de juillet 2020, Robert Diard et Joseph Beauregard (un grand merci à eux) ont remis leur pas dans ceux de Gabrielle Russier et de son amour, en six épisodes extraordinairement détaillés dans le journal Le Monde. De quel ordre moral parlait-on en ces journées post soixante-huitardes, de de quel côté souffle le vent du politiquement correct aujourd’hui ?

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.