Douloureux choix d’un conformiste, quelle indignation choisir aujourd’hui ?

La fin du couvre feu, c’est le début d’une intense activité intellectuelle, pour l’honnête homme moderne.
 Quelle abomination dois-je dénoncer aujourd’hui, et de quoi dois-je avoir peur, prioritairement ?

Les marchés de l’indignation ciblée, et de la terreur choisie, sont florissants, l’offre est superfétatoire.

Il convient d’être prudent, l’offre des réseaux sociaux, est assez brouillonne et peut causer une vraie dispersion intellectuelle.
Heureusement, des spécialistes sont là pour vous guider dans vos choix.

Médiapart, par exemple, pour ne citer qu’une des plus brillantes Start up sur ce marché, propose une sélection assez large, et toujours bureaucratiquement utilisable, d’indignations contrôlées, et de terreurs abominables, et même, souvent, d’indignations abominables, et de terreurs contrôlées. Toutes parfaitement documentées, par les meilleurs experts du genre (Euh … Oui, du Genre, aussi) .

5 à 10 minutes le matin, suffisent aux abonnés les plus doués, pour mémoriser de quoi être le vrai leader de la machine à café.

Mais attention, la rédaction ne se lève pas forcément aux aurores, et vous risquez de manquer l’Article qu’il faut avoir lu, si vous vous contentez de ceux de la veille, en vous connectant trop tôt.

C’est d’ailleurs une prime au branleur qui arrive en retard, c’est très dommage.

Pour ne rien rater, le mieux et d’obtenir de votre employeur de débuter le boulot vers 10h, 10h30.

Une astuce: Majorez légèrement les abominations et les terreurs.
Ainsi vous vous rapprocherez de celles du lendemain, et vous aurez de l’avance sur vos concurrents.

Un conseil: Vous pouvez également prendre le contre pied total, mais attention, le complotisme d’aujourd’hui, peut très vite devenir demain, un truc très banal, a très faible valeur ajoutée sociale.
Veillez bien à vous ménager des portes de sortie, restez sur de la négation « technique », comme personne d’un coté comme de l’autre du mensonge, n’a la moindre idée de ce dont il parle, ça permet de changer d’avis avec fierté.

Complications: L’approche d’une élection complique le boulot du conformiste.

Médiapart va devoir rembourser en nature, ses passe droits et exonérations diverses, et va devoir ouvrir ses colonnes toutes grandes aux Karaokés militants, qui vont vouloir coloniser le sociétal à la mode.

Il va toujours, y avoir du faux mensonge et du vrai mensonge, mais ils vont tous être suivis d’une conclusion implicite, de plus en plus pressante: Votez pour qui vous soulagera.

Ca va devenir de plus en plus compliqué de paraître vraiment original, tout en masquant sa veulerie.


Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.