Réchauffement Climatique 2, Virus 1, le match des terreurs conseillées rebondit.

L’été ici, et une canicule ailleurs, et la revanche de la terreur climatique s’annonce !

Mais c’est encore une terreur d’opposition.
Alors le gouvernement fait le gros dos, il verrouille ses positions racistes, et annonce deux nouveaux vaccins pour décembre.


Pas sérieux, ça sent les vacances ça.

Mais il y a urgence,  si Le Pen continue à faire n’importe quoi, le rôle de boute en train électoral, doit être attribué à quelqu’un d’autre,  alors pourquoi pas les « Ecolos » ?
D’autant que le paradis fiscaliste Piole s’est mis dans la file d’attente, et qu’entre privatisation de l’électricité grenobloise, technophilie, et amours constantes avec les égoutiers de Véolia, le startup-maire  sera facile à démonter par Méluche, entre les deux tours.


Premier, deuxième, troisième, finalement, il y en aura pour tout le monde en mai prochain, on sortira de la nieme vague, avec l'aide du vaccin de l'année (celui de 2023 sera encore meilleur), et le printemps sera exceptionnellement doux, ou trop froid, c'est pareil.
Mais c’est quand même de la pingrerie et du bricolage, entre écolos libéraux et libéraux écolos, ils pourraient s’entendre sans problème, et faire monter Mélenchon deuxième, il faut juste attribuer ce virus au réchauffement climatique, et c’est 30 ans de tranquillité bureaucratique assurée.

Ces gens sont trop gourmands, il leur manque un Mitterrand.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.