Avant de re-nationaliser Renault ou Air France, re-nationalisons l’Etat.

Décidément ces gens nous piqueront tout ! Ils ont volé la gestion par la terreur aux Ecologistes, ils ont volé la Grève Générale à la Gauche en l’imposant eux-mêmes, et voilà qu’ils volent les Nationalisations à sa partie la plus extrême.

Avant de re-nationaliser Renault ou Air France, re-nationalisons l’Etat.

Décidément ces gens nous piqueront tout !
Ils ont volé la gestion par la terreur aux Ecologistes, ils ont volé la Grève Générale à la Gauche en l’imposant eux-mêmes, et voilà qu’ils volent les Nationalisations à sa partie la plus extrême.

Je ne sais pas pas quelle est l’agence de création d’évènements qui est derrière la proposition de « nationalisations » des canards boîteux, mais question enfumage, c’est quand même du grand art.

Quand un état qui a achevé sa privatisation, qui a passé ces quatre dernières années à distribuer des milliards d’euros aux grosses entreprises, et des dizaines de milliers aux petites, se met à parler de « nationalisations », peut paraître étrange, mais c’est juste par ce que la Novlangue Libérale, n’est pas encore parlée par tout le monde.
Les Anglais  eux, toujours en avance d’une saloperie sur tout le monde, re-nationalisent et re-privatisent régulièrement, des morceaux de leur réseau ferré, en fonction des besoins d’investissement qu’il nécessite.
Mais là, il semble que ça va plus loin, puisque les structures qui achèteront, probablement des filiales de la CDC, sont elles même en réalité privatisées, puisque n’ayant aucun moyen autonome d’ingénierie financière, étant gérées par des gens issus des mêmes gangs que les banques privées dont elles utilisent les services, et servant de tire lire aux Cartels industriels lors de leurs opérations de bourse.

La Guerre Economique Sino-Us, produit sur les entreprises des effets assez similaires à la Pandémie qui lui a servi de déclencheur.
Certaines sont porteurs sains, voire renforcées notamment dans la distribution alimentaire, la grosse majorité sont malades sans trop de gravité, et quelques unes sont déjà agonisantes.
Ces nationalisations ne sont pas qu’une tentative de réanimation des entreprises détruites par l’auto blocus Chinois, elles sont une manœuvre sur fond de guerre économique.

L’avantage collatéral de l’auto blocus de la Chine, était qu’il  allait mettre l’Amérique de Trump et ses larbins à genoux.
Les  Grêves Générales d’Etat, imposant la grève des achats,  sont la réponse des cartels économiques clients de la Chine.

La Chine a les moyens de cette politique de terre brûlée économique, l’occident non

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.