Luca contre Taubira : le triomphe du cocoriquisme

Débarquer sur le blog de Lionnel Luca provoque une drôle d'impression.
lionnel-luca.jpg

Débarquer sur le blog de Lionnel Luca provoque une drôle d'impression.

 

Le titre "Député de la Nation", sur fond tricolore, fait irrésistiblement penser au Front National… Le député de la droite populaire, champion du cocoriquisme, dénonce les paroles de la nouvelle garde des Sceaux, Christiane Taubira sur RFI :

 

Les propos qu’aurait tenus la Garde des Sceaux sur RFI doivent être confirmés ou infirmés.

S’il s’avérait exact qu’elle ait dit « qu’il n’y aurait pas de poursuite envers ceux qui ont brulé des drapeaux français » le soir de la victoire du candidat socialiste sous prétexte qu’ « il s’agissait de signes de liesse » ( !?), ce serait inqualifiable de la part d’un Ministre de la République, qui plus est dans ses fonctions de Ministre de la Justice.

L’outrage au drapeau est désormais pénalisable et rien ne justifie qu’il soit toléré.

 

Lionnel Luca est un expert en propagande nauséabonde, souvenez-vous de "Valérie Rottweiler"…

 

Le problème, c'est que rien ne justifie cette rumeur, sortie du grand égout d'Internet, le cloaca maxima où tout est possible. L'origine semble être un blog, puis l'intoxication se multiplie sur les réseaux sociaux et en particulier sur Twitter où une image circule présentant un regroupement de personnes avec un drapeau brulé.

 

On notera les tweets d'un ancien responsables des jeunes UMP :

 

Image+1.png

 

La droite et l’extrême-droite repend la rumeur qu’il s’agit de drapeaux brulés soit à Toulouse, soit à la Bastille lors de la fête populaire célébrant la victoire de François Hollande à l'élection présidentielle.

 

Tout cela est complètement inventé. Interrogée par l'AFP, RFI a démenti que Christiane Taubira ait tenu des propos sur le drapeau français sur son antenne. Quant à la photo, Il s'avère en fait qu'il s'agit d'une photo d'archives prise par un photographe de « La Dépêche du Midi», le 5 mai 2007 après la victoire de Nicolas Sarkozy à l'élection présidentielle. Aucun drapeau n'a été brûlé le 6 mai.

 

La stratégie d'intoxication se fait de manière graduelle : On commence, le 6 mai, par s'étonner qu'il y ait des drapeaux étrangers place de la Bastille, puis, 2 semaines plus tard on déplore que c'est le drapeau français qui est brûlé…

Demain, François Hollande représentera le parti de l'étranger, certainement.

Et Christiane Taubira, dont la peau noire est issue des Amériques, est-elle vraiment Française pour ces gens là ? Ceux dont la seule fierté est d'être blancs, catholiques… bref, gaulois ! Cocorico !

 

A lire, sur la cellule Riposte du PS, le démontage de l'Intox

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.