Ce "méchant" Robert Spitzhacke (Olivier Mathieu) prétend faire emploi de la et de sa liberté d'expression!

C'est presque amusant.

Il y a des gens qui prennent la "défense" de M. Alain Finkielkraut, devant lequel s'ouvrent pourtant tous les plateaux de télévision, et qui a été encensé par divers journaux (par exemple "Le Figaro" et "Le Point").

Ils prennent la "défense"... du plus fort!

On lit ceci, dans Télérama :

"Quelques jours avant l’élection probable d’Alain Finkielkraut, noteront-ils, les rumeurs grondaient. Un certain Robert Spitzhacke, de son vrai nom Olivier Mathieu, candidat périodique à l’Académie, poursuivait de son ire l’auteur de L’Identité malheureuse, en des termes qui trahissaient la haine ordinaire. Tellement ordinaire que Salah Guemriche, sur son blog dans Mediapart, parla de « harcèlement » et prit la défense de Finkielkraut".


En savoir plus :

 http://www.telerama.fr/livre/alain-finkelkraut-a-l-academie-francaise-quelle-interpretation-donner-a-ce-soufflet-polemique,111050.php#v80mQAe0bWCtup1z.99

Cher Monsieur le critique littéraire de Télérama, je ne "poursuivais pas de mon ire" ce pauvre M. Finkielkraut.

Je ne sais pas, par ailleurs, si vous avez une vocation contrariée de psychanalyste, ou encore si vous lisez dans les pensées, voire dans les arrière-pensées, mais sachez que mes termes ne trahissaient rien du tout. Je vous serais reconnaissant de bien vouloir le noter.

Je n'avais rien d'autre, contre la candidature de M. Finkielkraut (notez: contre sa candidature, pas contre sa personne en soi) que ce que j'ai dit, dans ma "lettre ouverte" (que divers sites Internet, notamment Afrique-Asie, ont choisi désormais de reprendre sur Internet).

Je m'exprimais, sur des blogs publics. Je donnais mon opinion. Je faisais usage de ma liberté de pensée.

Je ne crois pas savoir - même si nous vivons dans une époque particuièrement néo-conservatrice - que seul M. Alain Finkielkraut ait dorénavant le droit de s'exprimer?

Il a été invité, ou il est invité partout. Voudrez-vous donc bien permettre à ce qu'un "petit" candidat comme moi ait quand même l'opportunité de s'exprimer, sur un blog?

Olivier Mathieu ("Robert Spitzhacke").

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.