ROGER BONGOS
Rédacteur en chef " Afrique Rédaction " actualité, actualité africaine, RDC, Magazine en linge, traitant l'actualité africaine en continu...
Abonné·e de Mediapart

189 Billets

0 Édition

Billet de blog 8 mai 2014

Du grabuge à l'Ambassade de la RDC à Paris, contre le pouvoir de Kinshasa ...

ROGER BONGOS
Rédacteur en chef " Afrique Rédaction " actualité, actualité africaine, RDC, Magazine en linge, traitant l'actualité africaine en continu...
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

 " Les combattants, résistants et patriotes congolais "

La date du 21 mai 2014 sera une date qui rentrera dans les annales de la résistance contre l'imposteur qui trône à la tête de la RDC par défi d'après les propos tenus par les combattants de partout.

Il joue, paupérise et marche sur les cadavres des congolais de la RDC, mais ceux de la diaspora rompus avec les méthodes les plus radicales et concertées, sont décidés en finir avec celui qui laisse les congolais se faire massacrer, humiliés, violer par les Brazzavillois, sans tousser dans sa ferme de Kingakati qui devient une vraie forteresse protégée par les mercenaires venus de Tanzanie, Afrique du Sud, du Kenya et du Zimbabwe.

Plus de 4000 hommes nourris logés et payés rubis sur ongle à 750 dollars par personne et par mois  à raison de 3 millions de $ US par mois au détriment des Fardc désarmés qui rançonnent la population...

On remarque d'une manière inquiétante et criante que la plupart de policiers s’adonnent aux confiscations abusives des biens d’autrui, au rançonnement et à la torture d’une époque révolue. Ils commencent à agir comme ci on était dans une terre d’occupation.

La population de la ville province de Kinshasa s’inquiètent chaque jour que Dieu fait et se pose des questions sur le comportement de certains policiers qui sont censés protéger les gens et leurs biens comme recommandé par la constitution.

On se réveille le matin pour aller chercher quelque chose pour mettre sous la dent, et on ne sait pas si on sera le soir avec sa famille pour partager la moitié du Thomson (poisson chinchard) ramassé au marché de Bitula (la fermeture de marché)

Pis encore, quelques cas de meurtre sont imputés à la police, tel l’assassinat d’un certain Matondo alors étudiant à l’ISTA, la torture de l’artiste comédien Dodo alias Ados du groupe Nanas Lumière laquelle l’a conduit à la mort. La constitution, dans son article 16 alinéa 4, interdit pourtant la torture et insiste que” nul ne peut être soumis à un traitement cruel inhumain ou dégradant “.

Les gendarmes du peuple ont fait irruption dans l'ambassade de la RDC à Paris au 32, Cour Albert 1er 75008,  le 7 mai 2014, leur ambassade, pour en découdre avec l'ambassadeur Christian ILEKA Atoki qui a pris la fuite (la poudre d'escampette) en sautant par la fenêtre de son ambassade, laissant ses conseillers et employés de subir la foudre des combattantes et combattants descendus en masse pour tout casser en représailles de cause, contre le silence complice des autorités congolaises sur le drame que ce peuple endure, surtout le cas de l'humiliation faite au Kinois par les Congolais d'en face...

En tout le cas, il n'est pas bon d'être l'ambassadeur de la RdC à Paris, le fief de la grande résistance contre l'imposture qui veut s'éterniser au pouvoir en voulant modifier l'article 220 de la constitution.

D'ailleurs, ce pro-consul de Kigali, celui qu'on appelle Joseph KABILA est convoqué à l’Élysée à cet effet, le 21 mai 2014 écouter la dernière partition du requiem de Mozart (est une œuvre de la dernière année de la vie de Mozart).

John Kerry a déjà jeté les bases en parlant de Kabila au passé ! Comme la France a cette sale besogne de mettre en place, le chronogramme pour son départ sans casse, elle demande aux combattantes de manifester dans les règles de l'art sans débordement, contre la venue de « l'incapacitaire » de Kingakati esseulé dans sa prison dorée à Kinshasa...

Dans l'ambassade de la RDC à Paris, ce jour du 7 mai 2014 à caractère solennel et retentissant. Un appel a été lancé par les combattants pour que l'ensemble des ambassades de la RDC dans le monde soient prises d'assaut par les vaillants combattants, patriotes, résistants, afin de faire savoir à cette oligarchie qui confisque le pouvoir à Kinshasa, qu'elle devrait compter sur la diaspora en tant gendarme de la constitution congolaise.

Un signe avant-coureur qui augure des jours difficiles pour ceux qui essayeront de voler aux congolais leur droit inaliénable sur l'alternance dans leur pays en 2016, comme dit la constitution de 2006 votée par référendum.

D'après ce que nous avons comme information au regard de la tension qui monte en crescendo, ils embraseront la diaspora, si jamais les multinationales et certaine mafia qui pillent la RDC, réussissaient à maintenir cet imposteur au pouvoir contre l'avis du peuple...

Le message lancé aujourd’hui dans l'enceinte de l'ambassade de la RDC fait craindre le pire moment à celui qui viendra se fourvoyer en France, le 21 mai 2014. Sachez pour relativiser, celui qui sera reçu à l'Elysée ne sera pas reçu en ami...

Les combattantes, combattants, résistants et patriotes repartent de l'ambassade de la RDC avec la bannière qui symbolise leur Nation, et pour dire à la communauté internationale que Kabila n'a plus aucun droit sur le drapeau congolais arraché à leur ambassade à Paris, détenu par la résistance jusqu'à la libération totale de leur Nation de la griffe des mafias qui protègent Kabila pour leurs intérêts mercantiles...

Un étendard sali par la vilenie et félonie du régime en place au service de l'occupant...

Voir ce lien relatif à l'article

https://www.youtube.com/watch?v=4wCcploTlIU

Roger BONGOS

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Migrations
La véritable histoire d’Omar Elkhouli, tué par la police à la frontière italienne
Cet Égyptien est mort mi-juin pendant une course-poursuite entre la police aux frontières et la camionnette où il se trouvait avec d’autres sans-papiers. Présenté comme un « migrant », il vivait en fait en France depuis 13 ans, et s’était rendu en Italie pour tenter d’obtenir une carte de séjour.
par Nejma Brahim
Journal — Éducation
Au Burundi, un proviseur français accusé de harcèlement reste en poste
Accusé de harcèlement, de sexisme et de recours à la prostitution, le proviseur de l’école française de Bujumbura est toujours en poste, malgré de nombreuses alertes à l’ambassade de France et au ministère des affaires étrangères.
par Justine Brabant
Journal — Europe
L’Ukraine profite de la guerre pour accélérer les réformes ultralibérales
Quatre mois après le début de l’invasion, l’économie ukrainienne est en ruine. Ce qui n’empêche pas le gouvernement de procéder à une destruction méthodique du code du travail.
par Laurent Geslin
Journal — International
À Copenhague, une fusillade dans un centre commercial fait trois morts et plusieurs blessés
Un grand centre commercial de la capitale danoise a été la cible d’une attaque au fusil, faisant trois morts et plusieurs blessés, selon la police. Un jeune homme de 22 ans a été arrêté. Ses motivations ne sont pas encore connues.
par Agence France-Presse et La rédaction de Mediapart

La sélection du Club

Billet de blog
Faux aliments : en finir avec la fraude alimentaire
Nous mangeons toutes et tous du faux pour de vrai. En France, la fraude alimentaire est un tabou. Il y a de faux aliments comme il y a de fausses clopes. Ces faux aliments, issus de petits trafics ou de la grande criminalité organisée, pénètrent nos commerces, nos placards, nos estomacs dans l’opacité la plus totale.
par foodwatch
Billet de blog
Cochon qui s’en dédit
Dans le cochon, tout est bon, même son intelligence, dixit des chercheurs qui ont fait jouer le suidé du joystick. Ses conditions violentes et concentrationnaires d’élevage sont d’autant plus intolérables et son bannissement de la loi sur le bien-être animal d’autant plus incompréhensible.
par Yves GUILLERAULT
Billet de blog
L’aquaculture, une promesse à ne surtout pas tenir
« D’ici 2050, il nous faudra augmenter la production mondiale de nourriture de 70% ». Sur son site web, le géant de l’élevage de saumons SalMar nous met en garde : il y a de plus en plus de bouches à nourrir sur la planète, et la production agricole « terrestre » a atteint ses limites. L'aquaculture représente-elle le seul avenir possible pour notre système alimentaire ?
par eliottwithonel
Billet de blog
Face aux risques, une histoire qui n'en finit pas ?
[Rediffusion] Les aliments se classent de plus en plus en termes binaires, les bons étant forcément bio, les autres appelés à montrer leur vraie composition. Ainsi est-on parvenu en quelques décennies à être les procureurs d’une nourriture industrielle qui prend sa racine dans la crise climatique actuelle.
par Géographies en mouvement