Blog suivi par 69 abonnés

Le blog de Roger Martelli

Historien, co-directeur de « Regards »
  • De quel vide politique le populisme est-il le nom?

    Par | 76 commentaires | 24 recommandés
    Le populisme est une notion commode. On ne sait pas trop ce que c’est, sauf que ce n’est pas bien a priori. « Populiste » est une manière feutrée de dire « raciste » ou « fascisant ». Et de mettre dans le même sac des opinions, des individus et des groupes que tout oppose sur le fond...
  • Guerre à la guerre

    Par | 125 commentaires | 41 recommandés
    Comme l’on pouvait s’y attendre, les attentats sanglants de Bruxelles ont relancé l’idée que nous sommes en « état de guerre ». Cet énoncé est supposé avoir les vertus du « réalisme » ; il est en fait le comble de l’irréalisme.
  • La querelle des intellectuels ou la droitisation des esprits

    Par | 308 commentaires | 46 recommandés
  • La gauche existe… C’est pourquoi il faut la reconstruire

    Par | 89 commentaires | 15 recommandés
    Nous sommes désormais au cœur d’une triple crise : des représentations politiques (essoufflement des idéologies), de la politique instituée (obsolescence des formes de l’action politique), du champ politique lui-même (l’économique a pris le pas sur le politique). C’est leur convergence qui donne à la crise politique toute son acuité et sa durabilité.
  • Changer de République, changer de société

    Par | 56 commentaires | 13 recommandés
    Il n’y a pas si longtemps, on nous expliquait que la Constitution de 1958 était la forme enfin trouvée d’une République apaisée, la fin d’une longue période d’hésitation constitutionnelle (seize constitutions depuis 1791). On parle désormais de crise de régime. Beaucoup, à droite et à gauche, parlent de VIe République. Jean-Luc Mélenchon a proposé d’en faire un cheval de bataille citoyen ; une gauche bien à gauche s’honorerait à porter ce projet, en se rassemblant pour le faire.
  • Gauche : ne plus tarder

    Par | 98 commentaires | 6 recommandés
    Libération a publié hier une tribune, signée par une quinzaine de responsables politiques de gauche. Par leur diversité, ils dessinent heureusement les contours de ce que pourrait être une gauche bien à gauche. Et ils laissent supposer que cette gauche-là pourrait bien devenir... majoritaire à gauche.
  • Réflexions pour le Front de gauche

    Par | 93 commentaires | 20 recommandés
    1. La gauche dans son ensemble est au plus bas : elle vient d’enregistrer son plus bas pourcentage en suffrages exprimés depuis 1936, toutes élections confondues. La gauche de gauche est elle aussi mal en point : le total du Front de Gauche (FDG) et de l’extrême gauche (8 %) est le plus modeste en scrutin européen, un des trois plus faibles toutes élections confondues (pour le total PCF-extrême gauche).
  • Faut-il être souverainiste avec Lordon ?

    Par | 120 commentaires | 15 recommandés
    Frédéric Lordon vient de publier un nouveau livre, La malfaçon. Brillant ? Stimulant ? Comme d’habitude. Lordon passe au crible les mécanismes de l’Union européenne. Au passage, il égratigne ce qu’il appelle la « gauche européiste ». Le substrat de son argumentation est simple. La cité supranationale est au mieux une illusion, au pire un piège.
  • Pour un cap stratégique clair

    Par | 12 commentaires | 6 recommandés
    Crise systémique, crise politique, crise de légitimité : les conditions sont réunies pour une crise de régime avec, aux aguets, une droite radicalisée aux allures de Tea Party. Dans cette situation délétère, tout peut bouger très vite. Mais dans quelle direction ?
  • A propos d’Alain Finkielkraut: débarrassons-nous de l’identité

    Par | 31 commentaires | 13 recommandés
    Il ne faut pas se demander si l’identité doit être heureuse ou malheureuse. Mieux vaut se débarrasser de l’identité elle-même ; en fait, mieux vaut préférer l’identification à l’identité.