Impact culturel et politique d'Internet

Internet change ta façon de penser et participe à la construction de ton identité. En fait, ce sont nos moyens de communications et d'échange d'information qui nous transforment. L'écriture, l'imprimerie ont déjà façonnés l'Homme, nous vivons une évolution supplémentaire ! Les mentalités prennent parfois des siècles à évoluer, Internet ne fait que commencer son travail :)

L'imprimerie a participé en quelques siècles à transformer la religion avec la Réforme, rendre possible le siècle des Lumières, aboutir à des révolutions. Tout cela grâce à la diffusion d'information. Le numérique, en plus d'être un moyen de diffusion de l'information, permet la mise en relation des individus. Internet à environ 50 ans, son accès se massifie seulement depuis le début des années 2000, son poteniel est en réalité plus grand que l'imprimerie. Cette révolution modifie notre façon d'agir tout autant que notre façon de penser. Tous les secteurs se transforment déjà sous l'influence du numérique, pourtant nous ne sommes qu'aux prémices de modifications historiques.

Modification secteur culturel et éducatif

Le secteur culturel est déjà bouleversé et va être amené à encore évoluer. Une des nouveautés qui a modifié la consommation culturelle est cette possibilité de numériser un film, une musique, un livre, permettant ensuite une réplication sans aucun coût et avec un partage théoriquement simple. Auparavant, l'industrie culturelle capitalisait justement sur ce monopole qu'elle exerçait sur la reproduction d'une œuvre, en contrôlant sa diffusion. La production culturelle a changé avec un coût toujours existant pour la création, mais nul en ce qui concerne la diffusion. Une consommation gratuite pour une production qui ne l'est pas, on se trouve à créer de nouveaux modèles pour financer cette production. L'équilibre actuel, après une lutte massive et internationale contre le téléchargement illégal, s'est trouvé en grande partie grâce à un modèle d'abonnement ou publicitaire, il est toujours possible de consommer en illimité en échange de condition d'accès. Ces modèles vont encore évoluer, ils sont le résultat de barrière technique qui peuvent se retirer dans le cas où la création se finance autrement, permettant une forme de gratuité réel au public.

Dans l'éducation de nombreux changement sont déjà en cours, avec davantage de possibilités à venir. Les modèles classique et verticaux évoluent. Une des facettes visibles est cette possibilité de consulter la connaissance en ligne pour venir questionner ou compléter celle apporté par le professeur, qui n'est plus le seul détenteur du savoir. De multiples formes de connaissance largement accessible s'inventent, ce qui amène à réduire des contraintes dans l'acquisition de connaissance. Wikipédia facilite l'accès à un savoir encyclopédique, des Massives Open Online Course (MOOC) numérisent la salle de classe, des plateformes de formation permettent à chacun de proposer ou d'en suivre une, des forums permettent d'être aider, etc.
Les sources de connaissance se diversifient massivement ce qui change autant les méthodes d'apprentissage que les parcours possibles.

 

Le numérique modifie notre rapport à la connaissance et la culture, tous les secteurs qui gravitent autour vont subir des modifications grâce aux nouveautés techniques offertes. Nous vivons dans une période particulièrement hybride où de nombreuses logiques sont adaptées à des situations pré-numérique, mais celui-ci modifie les règles en profondeur.

Modification politique

La vie politique se transforme également, et le virtuel vient visibiliser et amplifier les maux du monde réel. L'accès à l'information s'accélère, et les individus se mettent à communiquer entre eux de situations partagés. Des mouvements aux conséquences variables deviennent le fruit de ces échanges, le numérique agit alors comme un révélateur de questions sociétale.
Des phénomènes d'ampleurs ont pu déjà avoir lieu, sont en cours, mais bien d'autres sont à venir.

La lutte pour le droit des femmes est plus ancien que le numérique, mais des dimensions nouvelles émerge avec lui. Le mouvement #metoo a permis de remettre au devant de la scène des problèmes de genre de nos sociétés. Des témoignages qui conscientisent, des manifestations naissent, des dénonciations entrainent des procès, des stars ont l'image ternies. Des réseaux d'individus peuvent ainsi avoir un impact politique fort pour faire valoir leurs droits et mettre au devant de la scène leurs inquiétudes.

Les gilets jaunes naissent à travers des informations diffusés sur Facebook, la grève de Greta Thunberg est relayé pour donner naissance aux grèves scolaire pour le climat, les idées subversives en ligne facilitent la chute du régime tunisien en 2011, des livreurs s'organisent grâce à Internet pour mener des mobilisations, la haine birmane envers les Rohingyas s'est diffusé sur les réseaux facilitant un génocide, etc.
Tous ces évènements doivent une partie de leur impact au numérique, les activités politiques bénéficient de ses avantages : diffusion de l'information et mise en relation des individus. Les nouvelles technologies accélèrent et amplifient les évolutions en cours.

Ces phénomènes politique sont voués à s'accroitre avec la démocratisation du numérique, le virtuel et le réel ayant une forte intrication, toute activité politique se retrouve désormais en ligne.
Le numérique réinvente jusqu'à la démocratie : une démocratie Internet commence à naître !


Culture Numérique, article d'une série sur Internet : https://github.com/AbcSxyZ/Culture-Numerique

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.