GAZA. Dialogue-fiction avec Yann Barthes

Suite à la réception d'une émission satirique de la RTS, traitant des "événements" survenus récemment à Gaza, où "l'armée la plus morale du monde" a courageusement affronté toute une armée de civils gazaouis sans armes ni bagages autres que des cerfs-volants et des frondes, j'ai interpellé Yann Barthes…

Petit dialogue-fiction avec Yann Barthes

Moi : - Allo, Yann ! Tu ne peux pas nous faire un sujet de ce genre ? Parce que BFM, CNews, France 2, hein, pas la peine d'y compter !
Y.B. : - Tu es bien gentil, mon gars, mais comme il a dit, le confrère de la vidéo, il y a des violences des deux côtés, hein ! Et puis, c'est trop facile pour les Belges et les Suisses !
Moi : - Pourquoi ce qui est possible pour les Belges et les Suisses est impensable pour les Français ? Je croyais qu'impossible était français !
YB. : - Mais justement, ce dicton n'a jamais été aussi vrai, c'est la règle. Et comme toutes les règles en français, celle-ci à son exception : impossible de parler n'importe-comment d'Israël, encore moins contre Israël ! Et puis, ne fais pas ton ignorant !
Moi : - Ignorant de quoi ?
Y.B. : - Le CRIF, tu connais ? Est-ce que les Belges et les Suisses ont un CRIF, ou l'équivalent, un CRIF qui veille sur la politique du gouvernement et surveille les programmes-télé, hein ?
Moi : - La télé ? Mais pour ça, il y a le CSA ! Je ne te savais pas complotiste, Yann !
Y.B. - Mais quel angélisme, ce chibani, alors !... Le CRIF, il a son logiciel et ses alertes : avant même que le mot "Israël" soit prononcé dans les réunions de rédaction, c'est lui, le CRIF, qui prend la main…
Moi : - Gloups !

________________

Voici La Grande Marche du Retour !

https://www.facebook.com/amine.mohamedibouzina/videos/1739219436177400/

Si le lien ne fonctionne pas, merci de copier-coller (…)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.