S.E. Rafik Ben Abdessalem (dit, aussi, Rafik Abdessalem ; dit, également, Rafik Bouchleka ou Rafik Bouchlaka ) allongé sur le sol du Palais des Expositions du Kram, chaussures enlevées, se reposant après une séance mouvementée du

9ème  Congrès  du Parti Islamiste Tunisien Ennahdha au pouvoir

(Le Kram 12-15 juillet 2012)

 

I- Rafik Ben Abdessalem  a déclaré, aujourd’hui 20 décembre 2012, à propos du Remaniement Ministériel projeté :

« Un Ministre est un Ministre. Un Secrétaire d’État est un  Secrétaire d’État. N’ayez pas peur ! »

http://www.youtube.com/watch?v=YF0bOu0eED8&feature=em-uploademail

 

Un Texte d’une Chanson Populaire Française que j’offre, à méditer, @ S.E. Rafik Ben Abdessalem,  pour  les veillées hivernales qui vont débuter demain et qui, en  cas de perte de portefeuille, seront certainement longues pour lui !

 

MONSIEUR DE LA PALISSE

Monsieur de la Palisse est mort
Est mort devant Pavie
Un quart d'heure avant sa mort
Il était encore en vie

Regretté de ses soldats
Il mourut digne d'envie
Et le jour de son trépas
Fut le dernier de sa vie

Il mourut le vendredi
Le dernier jour de son âge
S'il fut mort le samedi
Il eut vécu davantage

De l'inventeur du raisin
Il révérait la mémoire
Et pour bien goûter le vin
Jugeait qu'il fallait en boire

Il épousa, ce dit-on
Une vertueuse dame
S'il avait vécu garçon
Il n'aurait pas eu de femme

Il en fut toujours chéri
Elle n'était point jalouse
Sitôt qu'il fut son mari
Elle devint son épouse

Il passa près de huit ans
Avec elle fort à l'aise
Il eut jusqu'à huit enfants
C'était la moitié de seize

On dit que dans ses amours
Il fut caressé de belles
Qui le suivirent toujours
Tant qu'il marcha devant elles

Il brillait comme un soleil
Sa chevelure était blonde
Il n'eut pas eu son pareil
S'il eut été seul au monde

Il eut des talents divers
Même on assure une chose
Quand il écrivait des vers
Qu'il n'écrivait pas en prose

Il voyageait volontiers
Courant par tout le royaume
Quand il était à Poitiers
Il n'était pas à Vendôme

Un jour il fut assigné
Devant un juge ordinaire
S'il eut été condamné
Il eut perdu son affaire

Monsieur de la Palisse est mort
Est mort devant Pavie
Un quart d'heure avant sa mort
Il était encore en vie

 

II-Pour aller plus loin, à l’attention du lecteur non averti

Nous devons aussi  à S.E. Rafik Ben Abdessalem  d’autres Perles parmi lesquelles on peut citer :

1.Des cadavres en état de décès” dans le large de Lampedusa ; Rafik Ben Abdessalem  se réjouit de  ”l’absence ” de morts lors des événements de l’Ambassade Américaine à Tunis.

2. Et, encore, Les Etats des Seychelles ; “L’Ambassade de Tunisie à Palerme“ ; La longueur des côtes maritimes tunisiennes est égale à, environ,  500 km“, alors, qu’en réalité, elle est égale à, environ, trois fois plus ; Sur sa page Facebook, Rafik Ben Abdessalem a indiqué se trouver dans  “ la Capitale Turque Istanbulpour participer au Congrès des Amis de la Syrie : étonnant pour un Ministre des Affaires Étrangères !

3. Sans oublier : “Le Gouvernement actuel est le plus grand dans l’histoire de la Tunisie“ !

4. Et, pour terminer, la Cerise sur le gâteau :

D’après Rafik  Ben Abdessalem, Al-Ǧah̩iz̩ (الجاحظ), écrivain et encyclopédiste arabe (776-867 après J.-C.), serait l’auteur d’un verset du Coran : époustouflant pour un Cadre Historique Supérieur Islamiste !, qui plus est, il fut, aux dires de son Curriculum Vitae officiel, chercheur visiteur au Centre des Recherches Islamiques à Oxford !

 

Sources

http://www.mosaiquefm.net/index/a/ActuDetail/Element/19207-Rafik-Abdessalem-fait-encore-parler-de-lui.html

http://www.tunisienumerique.com/tunisie-rafik-abdessalem-etats-des-seychelles/157796

http://www.businessnews.com.tn/Rafik-Abdessalem-se-r%C4%86%C2%A9jouit-de-%C4%80%C2%AB-l%C4%80%E2%80%99absence-%C4%80%C2%BB-de-morts-lors-des-%C4%86%C2%A9v%C4%86%C2%A9nements-de-l%C4%80%E2%80%99ambassade-US,520,33995,3

http://www.tunisienumerique.com/des-ressortisants-tunisiens-au-qatar-donnent-une-lecon-magitrale-a-rafik-abdessalem/112966

Salah HORCHANI

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.