Je reproduis dans ce qui suit, tel quel, un commentaire, à un de mes articles paru sur un journal en ligne*, qui a été posté par un lecteur répondant aux initiales F.S.F., commentaire auquel j’adhère à 100% .

 

Supprimer l’Article 230 du Code pénal tunisien

L’homosexualité n’est ni une tare ni une maladie.

Les homosexuel(le)s sont des êtres humains à part entière, qui ont des droits et des devoirs comme tout un chacun.

Il est inadmissible encore en 2014 de rejeter des concitoyens(ne)s parce qu’homosexuel(le)s.


Les traiter de tous les noms (Pd, cheval, gouine, pédale, hsan, trombita,) ou traiter une personne qu’on n’aime pas de tous ces noms, regarder de travers quelqu’un pour son homosexualité, refuser d’embaucher une personne pour ce même motif, refuser l’amitié de quelqu’un car « soupçonné » d’homosexualité etc. sont tous des signes de rejet, de discrimination et donc d’homophobie et de lesbophobie.

En Tunisie, la loi punit l’homosexualité et l’homosexuel (le)s.

Les médias parlent de déviance sexuelle (choudhoudh jensi) et de fléau social (comme le tabac, l’alcool ou la drogue…).

Dans l’esprit de beaucoup, les homosexuels (le)s sont des pédophiles et des pervers sexuels dont il faut préserver les enfants.

N’oublions pas que l’homosexualité est pénalisée dans 80 pays et qu’en Iran et en Arabie Saoudite les homosexuel(le)s sont condamné(e)s à la peine mort.

Des crimes sont aujourd’hui commis au nom de l’homophobie et de la lesbophobie en toute impunité.

Pour cela, nous exigeons :

1. Supprimer toutes  les lois discriminatoires contre les tendances sexuelles gays personnes majeurs (Supprimer l’article 230 du Code pénal tunisien).

2. Préparer un projet de loi dans la constitution qui donne tous les droits universels pour les LGBT en Tunisie

3. Préparer un projet de loi dans la constitution qui punit tout acte de discrimination et toute sorte de discours de haine contre les LGBT.

4. Nous espérons  avoir une reconnaissance envers les homosexuels et  obtenir la création d’une association gay en Tunisie d’ici 2015 pour plus de liberté individuelle.

Je, soussigné, FRAY SAMI FOURAT, titulaire de la carte d'identité nationale numéro 07009692, du passeport numéro T642941, certifie que je suis responsable de cette déclaration, et je serai responsable devant la justice de mes actes. Je lutte contre tout acte homophobe.

fourat@laposte.net

 

Salah HORCHANI

*http://horchani.blog.lemonde.fr/2013/12/09/jabeur-mejri-conseilsupplique-au-president-tunisien-moncef-marzouki/ 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

Les commentaires sont réservés aux abonnés.