Les partenaires de la reconnaissance du directeur d'école se rassemblent autour du GDID

Alain Rei – Président, Pierre Lombard - Secrétaire, Samuel Auxerre – Membre du bureau, composaient la délégation du GDiD qui s’est rendue vendredi 20 mai à Paris pour y rencontrer M. Serge Fuster et MME Valery Debuchy, Conseillers auprès du Ministre de l’Éducation nationale, puis, en début d’après-midi, inviter à un groupe de réflexion, les représentants nationaux du SIEN, SE, SGEN, CFTC, Avenir écoles, ANDEV et FCPE.

Le GDiD, a été reçu le vendredi 20/05 au ministère de l'E.N.
La situation actuelle des directeurs d'école a été évoquée avec ses difficultés croissantes et les moyens possibles pour une meilleure reconnaissance du métier.
Ont été abordés les thèmes du pilotage du premier degré, des conditions de travail en termes de temps et de missions.
Dans l'attente d'évolutions plus importantes , le GDiD a demandé:
- une identification claire du directeur comme pilote de proximité au sein des écoles
- une lettre globale de mission permettant aux directeurs d'école d'être couverts lors de leurs divers déplacements dans le cadre de leur métier
- une fin d'obligation d'aide personnalisée pour tous les directeurs leur permettant de dégager du temps pour leur service
- la généralisation du bonus de 1 point pour la hors classe ou son accès automatique.
Dans l'attente des décisions ministérielles pour de premières améliorations de notre métier, le GDiD continue de défendre tous les directeurs d'école pour une vraie reconnaissance et de vrais moyens d'exercice.
Le GDiD a initié un groupe de réflexion lors d'une réunion l'après-midi avec le SIEN (syndicat des inspecteurs), le SE-UNSA, la CFE/CGC, le SGEN/SFDT, la CFTC Education Nationale, Avenir Ecole, l'ANDEV, la FCPE afin de réfléchir aux attentes de tous les acteurs de l'école primaire pour définir ses missions, et donc ses moyens d'action avec comme point central le pilotage de l'école. L'ensemble des participants reconnaît que la situation actuelle n'est plus viable et que l'évolution doit se faire pour renforcer l'école primaire et le rôle du directeur d'école. Nous avons convenu d'un second rdv afin d'apporter chacun les éléments de notre réflexion sur l'idée:
"Défense et évolution de l'école primaire et de son pilotage pour la réussite de tous les élèves"....
Un communiqué commun est en cours d’élaboration et la date de notre prochaine réunion fixée : le 8 juillet prochain.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.