Retour sur cotisations : comment sont gérés les complémentaires santé ?

Une récente étude de la Drees indique que 79% des cotisations sont reversés aux assurés sous la forme de prestations. Ainsi, les 21% restants partent dans les frais de gestion.

Cet indicateur permet de comprendre où vont vos cotisations. Les charges de gestion se réfèrent à la part des cotisations utilisées pour financer les activités de l’organisme. En 2018, elles s’élevaient à 21% des cotisations hors taxe, le même pourcentage qu’en 2017. Comprenons donc que pour 100 euros cotisés, 79 euros sont reversés sous forme de remboursement alors que les 21 euros sont utilisés pour les frais de gestion.

Les comprennent les frais d’administrations, d’acquisition de nouveaux clients et de gestion des sinistres. Ces frais varient selon la nature des établissements. Les mutuelles chargent 20% de frais alors que les assurances ponctionnent 22%. Les instituts de prévoyance offrent un meilleur retour avec 16%.

79% des cotisations sont reversés aux assurés sous la forme de prestations 79% des cotisations sont reversés aux assurés sous la forme de prestations

 

Ces coûts de gestions considérés élevés sont assez étonnants. En effet, depuis le début de 2000, le marché s’est concentré avec une nette baisse des organismes. Selon la Drees, “Le nombre de mutuelles a été divisé par cinq depuis 2001 et celui des institutions de prévoyance par deux”.  Et entre 2011 et 2018, les frais de gestion des institutions de prévoyance ont augmenté de 14% à 16%, essentiellement à cause des frais d’administration. Il n’y a que les assurances qui ont diminué cette charge (de 23% à 22%).

Il n’est donc pas étonnant que les complémentaires santé aient connu des bénéfices de 436 millions d’euros en 2018. Les mutuelles et les sociétés d’assurances sont excédentaires alors que les instituts de prévoyance sont en déficit.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.