Assurance santé : ce que doivent savoir les étudiants à l’étranger ?

La rentrée est un moment important pour les étudiants qui partent à l’étranger. Pour un séjour sans encombre, il faut bien se préparer à l’avance et trouver une complémentaire santé surtout si les cours de déroulent hors de l’Union européenne.

La rentrée 2019 a été très mouvementée. Suite à la suppression du régime étudiant, la vie de personnes en parcours supérieur a grandement changé puisqu’elles sont désormais rattachées Caisse Primaire d’Assurance Maladie de leur lieu d’habitation, et cela, automatiquement. En outre, les étudiants doivent s’organiser par rapport au logement et l’assurance habitation. Un gros budget à prévoir en l’occurrence (moyenne de 2400 euros en 2018).

Il est important de se renseigner sur la prise en charge des dépenses de santé Il est important de se renseigner sur la prise en charge des dépenses de santé

Alors que les études à la base sont stressantes pour certains, partir étudier à l’étranger ne facilite pas les choses. Même s’il va s’enrichir sur le plan professionnel, l’étudiant se doit d’être bien préparé et couvert. Impossible donc d’outrepasser la case assurance qui est sans aucun doute indispensable. Avant de souscrire à une complémentaire santé, il est important de se renseigner sur la prise en charge publique des dépenses santé dans le pays où vous allez séjourner.

Avec la loi ORE, les étudiants sont désormais rattachés au régime général de la Sécurité sociale. Ils peuvent toujours souscrire un contrat de complémentaires santé. Cependant, il faut faire le tri pour trouver des offres vraiment dédiées à ceux qui étudient à l’étranger.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.