Options facultatives : progression confirmée

Les résultats de l’enquête du Centre technique des institutions de prévoyance (CTip) et du Crédoc sur les sujets de la santé sont tombés. Le constat est surprenant.

En effet, les options facultatives se sont fortement développées, et cela, à la charge des employés depuis la réforme de la généralisation de la complémentaire santé dans le privé.

Le vingtième anniversaire du baromètre du Centre technique des institutions de prévoyance (CTip) en collaboration avec le Credoc était l’occasion  faire un bilan sur l’évolution de la protection sociale. Le constat qui ressort fortement lors de cette treizième édition est la progression accélérée des options facultatives au sein des contrats collectifs en santé. C’est une tendance qui avait était constaté par le 12e baromètre avec 10 à 16% des salariés couverts par une couverture collective obligatoire avec option. Une proportion qui passe de 16% en 2017 à 27% en 2019.

Le boom des options facultatives se confirme selon le CTip Le boom des options facultatives se confirme selon le CTip

Pour résumer la situation, 62% des salariés sont couverts par une couverture collective obligatoire, 78% sont couverts en collective de manière générale, 92% couverts tout court en santé alors que 7% sont non couverts.

Les inégalités de couverture entre statuts restent significatives. Selon le rapport « si 69% des salariés sont donc couverts en santé collective, cette moyenne regroupe des taux très différents : 75% côté CDI, 73% pour les hommes (contre 66% pour les femmes), 87% pour les cadres (contre 60% pour les employés)… et, surtout, seulement 35% pour les salariés en contrat précaire (CDD ou autre) ».

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.