Deux russes sur trois croient que la Covid19 est une arme biologique

Près de deux Russes sur trois croient à la théorie du complot selon laquelle le coronavirus Covid19 serait une arme biologique créée par des humains, a déclaré lundi une enquête de l'agence de sondage indépendante Levada Center.

Selon les résultats de Levada, 64% des répondants russes ont déclaré que la Covid-19 avait été créée artificiellement en tant que nouvelle forme d’arme biologique. Seulement 23% des répondants déclarent que le virus est apparu naturellement et 13% des sondés ne préféraient pas répondre. 

L’enquête de Levada a également révélé une corrélation entre la diminution rapide du nombre de cas quotidiens et la peur des Russes d’être infectés.

Plus de la moitié des répondants (56%) ont déclaré ne pas avoir peur d'attraper la Covid-19 contre 43% qui ont déclaré en avoir peur. 

Les chiffres sont inversement proportionnels à ceux d'octobre 2020, lorsque 64% des Russes déclaraient avoir peur d'attraper le virus contre 34% qui n'avaient pas peur lorsque les taux d'infection quotidiens ont commencé à monter en flèche.

L'hésitation à l'égard des vaccins est également à la hausse. 62% des personnes interrogées affirment ne pas vouloir recevoir le Spoutnik V, contre 30% qui le veulent. Les jeunes Russes étaient plus sceptiques à l'égard du vaccin fabriqué localement que leurs homologues plus âgés.

Parmi les raisons les plus citées du déclin de l’intérêt pour Spoutnik V figurent les craintes d’effets secondaires, les essais cliniques incomplets et le sentiment qu ’« il ne sert à rien » d’avoir un vaccin, a déclaré Levada.

Pourtant, quatre Russes sur cinq ont déclaré qu'eux-mêmes ou quelqu'un qu'ils connaissaient étaient déjà tombés malades du Covid-19, tandis que 28% ont déclaré qu'ils n'avaient rencontré personne qui était tombée malade.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L’auteur·e a choisi de fermer cet article aux commentaires.