Samira Dellaa
Experte en relations internationales
Abonné·e de Mediapart

116 Billets

0 Édition

Billet de blog 14 avr. 2021

Les nouvelles infrastructures camerounaises séduisent les professionnels

Le pays des Lions Indomptables est fin prêt, pour montrer au monde, que l'Afrique est une terre d'innovation et de modernité. En exemple, Yaoundé est fier de nous présenter ses nouvelles infrastructures sportives, les plus modernes du continent mère !

Samira Dellaa
Experte en relations internationales
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Alors que la coupe du monde au Qatar ne cesse de passionner les foules (scandales des travailleurs morts, des esclaves, de la climatisation, du gâchis financier, etc...), voilà que la plus prestigieuse des compétitions africaines s'approche à grands pas... Et dans quelques mois, ce sera au Cameroun que reviendra le privilège de montrer son savoir-faire en matière de réception de grands évènements internationaux. Et du côté de la capitale du pays, Yaoundé, on a de quoi avoir le sourire ! 

Sous la houlette du Président, le Secrétaire Générale à la Présidence de la République a tout organisé de main de maître. Évidemment, l'Afrique sera toujours l'Afrique et les rumeurs les plus folles circulent dans la presse d'opposition... On y parle de détournement de fonds, de crise de pouvoir, etc... Mais dans les faits, la promesse donnée par Ferdinand Ngoh Ngoh, le Secrétaire Général de la Présidence, à été tenue ! 

INSIDE jAPOMA STADIUM © Mapane Tv237

Il y a quelques semaines, lors du Championnat d'Afrique des Nations (le CHAN), les stades étaient pour la première fois, des écrins d'exception pour les équipes venues participer à la compétition. Et le très célèbre entraîneur français Claude Le Roy, ancien sélectionneur du Cameroun, s'était d'ailleurs exclamé: "Le Cameroun a le football qui lui coule dans les veine. Et ces nouveaux stades sont les plus beaux, les plus modernes, et les plus fantastiques d'Afrique !" Pour lui, la "CAN 2021 sera un formidable évènement populaire." Quand on connaît le Cameroun, on sait à quel point le Sorcier Blond à raison. 

Il faut dire que le Cameroun n'a négligé aucun détail. Non seulement les stades sont les plus modernes, avec des dispositifs de sécurité jamais vus en Afrique, mais en plus - et contrairement aux rumeurs de l'opposition - les budgets ont été respectés. Et quand des constructeurs ont voulu faire du chantage au gouvernement pour recevoir plus d'argent, ils se sont fait remplacé sur le champ. Il était primordial, pour le gouvernement, que les devis soient respectés. 

À la fin de l’ensemble des travaux, le Cameroun devrait ainsi mettre à la disposition de la CAF sept stades de compétition et 25 terrains d’entraînement. De plus, pour pouvoir rendre la compétition plus belle, le Cameroun a largement investi sur les infrastructures nationales, les routes, la réfection d'hôtel pour touristes et sportifs, la qualité des structure aéroportuaires... Sans parler de la lutte anti-covid et de la vaccination, nouveau cheval de bataille du Président Biya. 

Bref, les nouvelles infrastructures Camerounaises font briller l'Afrique, et par delà les frontière du continent, c'est tous les africains, qu'ils soient en diaspora où dans leurs pays respectifs, qui peuvent être fiers des réalisation du Cameroun. La CAN 2021, qui se déroulera en janvier 2022, sera, sans aucun doute, un immense fête nationale et internationale. 

L’auteur n’a pas autorisé les commentaires sur ce billet

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — International
En Pologne, le calvaire des exilés
Dans notre émission, reportage aux portes de l’Union européenne, où des migrants et des migrantes sont toujours retenus dans des conditions inhumaines. En plateau : Anaïs Vogel, qui a fait cinq semaines de grève de la faim pour dénoncer le traitement des exilés à Calais, et Catherine Wihtol de Wenden, directrice de recherche émérite au CNRS. 
par à l’air libre
Journal — France
La candidature de Zemmour prend une mauvaise tournure
L’ancien éditorialiste de CNews et du Figaro a officialisé, mardi, sa candidature à l’élection présidentielle dans un clip reprenant toutes ses obsessions identitaires. Sur le terrain, sa campagne est devenue particulièrement compliquée.
par Lucie Delaporte
Journal — France
Pour Pécresse et Bertrand, une campagne aux airs de pénitence
Après avoir claqué la porte du parti Les Républicains, ils ont repris leur carte pour obtenir l’investiture présidentielle. Pendant des mois, Valérie Pécresse et Xavier Bertrand ont remis les mains dans le cambouis partisan et arpenté les routes de France pour convaincre.
par Ilyes Ramdani
Journal — France
Les macronistes s’offrent un rassemblement de façade
Divisée avant d’être officiellement unie, la majorité présidentielle s’est retrouvée, lundi soir, pour tresser des louanges à Emmanuel Macron et taper sur ses adversaires. Un exercice poussif qui ne risque pas de « marquer l’histoire ».
par Ellen Salvi

La sélection du Club

Billet de blog
Get Back !!!
Huit heures de documentaire sur les Beatles enregistrant « Let it Be », leur douzième et dernier album avant séparation, peuvent sembler excessives, même montées par Peter Jackson, mais il est absolument passionnant de voir le travail à l'œuvre, un « work in progress » exceptionnel où la personnalité de chacun des quatre musiciens apparaît au fil des jours...
par Jean-Jacques Birgé
Billet de blog
Les Œillades d'Albi : « Retour à Reims (fragments) » de Jean-Gabriel Périot
Autour de l’adaptation du livre autobiographique du sociologue Didier Éribon « Retour à Reims », Jean-Gabriel Périot avec l’appui de nombreuses archives audiovisuelles retrace l’histoire de la classe ouvrière de 1950 à nos jours.
par Cédric Lépine
Billet de blog
« Ailleurs, partout » : d’autres images des migrations
« Ailleurs, partout », d’Isabelle Ingold & Vivianne Perelmuter, sort le 1er décembre. Le documentaire offre une passionnante réflexion sur les paradoxes de la géographie contemporaine, entre fausse ubiquité du cyberespace et vrais obstacles aux migrations. Rencontre avec les deux réalisatrices. (Entretien avec Nashidil Rouiaï & Manouk Borzakian)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
La nullité pollue
Il y a peu, vautré devant un énième naufrage filmique d’une plateforme de streaming, j'ai réalisé que ces plateformes avaient entrainé une multiplication délirante des navets qui tachent à gros budget. Fort bien. Mais quand va-t-on enfin parler de l’empreinte écologique démente de ce cinéma, cet impensé dont on ne parle jamais ? Ne peut-on imaginer des films plus sobres -tels ceux de Carpenter ?
par Mačko Dràgàn