Les nouvelles infrastructures camerounaises séduisent les professionnels

Le pays des Lions Indomptables est fin prêt pour montrer au monde que l'Afrique est une terre d'innovation et de modernité. En exemple, Yaoundé est fier de nous présenter ses nouvelles infrastructures sportives, les plus modernes du continent mère !

Alors que la coupe du monde au Qatar ne cesse de passionner les foules (scandales des travailleurs morts, des esclaves, de la climatisation, du gâchis financier, etc...), voilà que la plus prestigieuse des compétitions africaines s'approche à grands pas... Et dans quelques mois, ce sera au Cameroun que reviendra le privilège de montrer son savoir-faire en matière de réception de grands évènements internationaux. Et du côté de la capitale du pays, Yaoundé, on a de quoi avoir le sourire ! 

Sous la houlette du Président, le Secrétaire Général à la Présidence de la République a tout organisé de main de maître. Évidemment, l'Afrique sera toujours l'Afrique et les rumeurs les plus folles circulent dans la presse d'opposition... On y parle de détournement de fonds, de crise de pouvoir, etc... Mais dans les faits, la promesse donnée par Ferdinand Ngoh Ngoh, le Secrétaire Général de la Présidence, à été tenue... Non seulement sur les budgets, que sur les délais et la qualité des travaux engagés ! 

INSIDE jAPOMA STADIUM © Mapane Tv237

Il y a quelques semaines, lors du Championnat d'Afrique des Nations (le CHAN), les stades étaient pour la première fois, des écrins d'exception pour les équipes venues participer à la compétition. Et le très célèbre entraîneur français Claude Le Roy, ancien sélectionneur du Cameroun, s'était d'ailleurs exclamé: "Le Cameroun a le football qui lui coule dans les veine. Et ces nouveaux stades sont les plus beaux, les plus modernes, et les plus fantastiques d'Afrique !" Pour lui, la "CAN 2021 sera un formidable évènement populaire." Quand on connaît le Cameroun, on sait à quel point le Sorcier Blond à raison. 

Il faut dire que le Cameroun n'a négligé aucun détail. Non seulement les stades sont les plus modernes, avec des dispositifs de sécurité jamais vus en Afrique, mais en plus - et contrairement aux rumeurs de l'opposition - les budgets ont été respectés. Et quand des constructeurs ont voulu faire du chantage au gouvernement pour recevoir plus d'argent, ils se sont fait remplacé sur le champ. Il était primordial, pour le gouvernement, que les devis soient respectés. 

capture-d-e-cran-2021-04-14-a-15-33-08

À la fin de l’ensemble des travaux, le Cameroun devrait ainsi mettre à la disposition de la CAF sept stades de compétition et 25 terrains d’entraînement. De plus, pour pouvoir rendre la compétition plus belle, le Cameroun a largement investi sur les infrastructures nationales, les routes, la réfection d'hôtel pour touristes et sportifs, la qualité des structure aéroportuaires... Sans parler de la lutte anti-covid et de la vaccination, nouveau cheval de bataille du Président Biya. 

Bref, les nouvelles infrastructures Camerounaises font briller l'Afrique, et par delà les frontière du continent, c'est tous les africains, qu'ils soient en diaspora où dans leurs pays respectifs, qui peuvent être fiers des réalisation du Cameroun. La CAN 2021, qui se déroulera en janvier 2022, sera, sans aucun doute, un immense fête nationale et internationale. 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L’auteur·e a choisi de fermer cet article aux commentaires.