Le Hamas au Sinaï, le nouvel ennemi de l’Egypte

Le Sinaï devra-t-il être à nouveau libéré par les forces armée égyptiennes? Alors que le territoire égyptien avait retrouvé son intégrité lors du retrait israélien en 1975, une nouvelle menace cherche à scinder l’Egypte, et ce danger porte un nom : le Hamas.

 

A la tête du Hamas dans la péninsule du Sinaï, se trouve un certain Ahmed Abd Alaal dont les compétences relèvent plus du chef d’une mafia que d’un dirigeant politique. Le problème est qu’il utilise le Sinaï en tant que base arrière de ses trafics. Car le coeur du système du Hamas au Sinaï est l’organisation des différents trafics, en pratiquant la violence, l’extorsion et menaçant par la même les intérêts et la sécurité des Egyptiens.

L’enrichissement personnel d’Ahmed Abd Alaal se base sur les tunnels illégaux qui permettent de transférer vers Gaza certains produits. On ne parle pas ici de produits de premières nécessités qui n’ont pas besoin de tunnels du Hamas pour passer dans le territoire palestinien. Il s’agit ici de transférer de la drogue et des armes, dont l’usage est le plus souvent réservé à contrôler la population gazaouie qu’à lutter contre l’armée israélienne.

Les citoyens égyptiens font largement les frais de ces trafics. En effet, dès lors qu’un trafic de produits illégaux s’organise, les fondements de l'État sont attaqués et les Egyptiens sont menacés. Tous ceux qui s’opposent aux intérêts financiers d’Ahmed Abd Alaal deviennent ses cibles et sont en danger.

Permettre à une organisation telle que le Hamas de prospérer en opérant ces trafics constitue une menace contre la stabilité de l’Egypte, de ses intérêts et de la sécurité de ses habitants.

Ahmed Abd Alaal est réputé pour sa violence et ses actions meurtrières à l’encontre des propres membres de son organisation font frémis au sein même du Hamas. Il n’a pas hésité à faire abattre l’un de ses rivaux, afin de tout simplement prouver sa position et sa force.

Il utilise aujourd'hui les tunnels illégaux du Sinaï afin de faire pénétrer en Égypte des terroristes, des hommes qui vont, en bande organiser, dépouiller les villages locaux et les bédouins de la région.

Le Sinaï constitue l’un des joyaux de l’Egypte. Le tourisme y a toujours été prospère et les visiteurs du monde entier s’y ruaient afin d’en découvrir l’histoire, les lieux légendaires, et sa beauté. Depuis que le Hamas d’Ahmed Abd Alaal en a fait sa base arrière, en détruisant le dur travail des Égyptiens afin d’y faire revenir les visiteurs, la région est devenue l’ombre de ce qu’elle était auparavant.

Ni les intérêts des Egyptiens, ni ceux même des Palestiniens ne sont servis par les actions menés par le Hamas et Ahmed Abd Alaal. Ce dernier sert avant tout ses propres intérêts et poursuit un objectif : accroître sa fortune et développer son pouvoir et son influence sur la région. Une chose qu'a parfaitement compris Le Caire, puisque le gouvernement égyptien fait régulièrement exploser les tunnels de contrebande d'Abd Alaal. Comme ce fut le cas par deux fois ces dernières semaines.

Pour l’Egypte, le Sinaï n’a jamais été perdu ou abandonné, et hier comme aujourd’hui, les forces égyptiennes se doivent d’arracher la péninsule des griffes des puissances étrangères. Le Hamas en est l'une d'elle. 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.