Des œuvres nues du Louvre recrées par... Pornhub !

Bien avant que des inconnus sans poils ne diffusent du sexe sans amour à des amateurs d'onanisme, les artistes classiques européens peignaient des scènes scintillantes qui étaient assez obscènes, même selon les normes d'aujourd'hui.

C'est du moins ce que Pornhub aimerait que les futurs consommateurs de divertissement pour adultes pensent, lors du lancement de son nouveau site Web « Show Me the Nudes ».

Des chefs-d'œuvre classiques de certains des plus grands musées d'Europe sont recréés par des stars du porno qui prennent alors vie, ce qui, dans le cas de la Vénus d'Urbino, une pièce maîtresse de la Galerie des Offices à Florence, signifie que Vénus va soudainement commencer à se masturber et, dans la représentation d'Homme Nue, la célèbre photo du sexe de Degas présentée au Met évolue rapidement en une pipe complète.

Chaque recréation, réalisée par des acteurs pornographiques de la troupe de divertissement pour adultes My Sweet Apple, est accompagnée d'une explication que vous ne trouverez dans aucun manuel d'histoire de l'art. "En règle générale, tout ce que vous voyez dans une peinture de nu classique qui n'est pas manifestement pervers … est toujours définitivement destiné à représenter quelque chose de pervers", affirme la légende sous Vénus d'Urbino.

Ils continuent ensuite à déchiffrer ce que le peintre italien de la Renaissance Titien voulait vraiment en plaçant la fleur rouge dans la main de Vénus au-dessus de ses parties féminines. "Les draps froissés sont censés faire en sorte que cette intouchable déesse de l'amour se sente comme de la chair et de sang – et à peu près aussi débraillée que nous le sommes", lit-on dans l'explication. "En outre, le fait que cette Vénus soit si nonchalante à propos de la mise en avant de tous les biens divins donne à la scène une charge érotique supplémentaire."

Il ne fait aucun doute que l'application de Pornhub apportera ces chefs-d'œuvre un tout nouveau public en mariant deux mondes qui ne s'engagent généralement pas, mais les directeurs des musées européens ne sont pas sûrs de vouloir que leurs précieux chefs-d'œuvre soient exploités en tant que tels. Le Louvre déclare ainsi poursuivre Pornhub pour atteinte aux droits, leur demandant de retirer les reproductions des œuvres exposées en chair et en os dans leurs musées.

La Galerie des Offices de Florence a émis un avertissement légal à Pornhub sur les droits de son art. "Personne n'a accordé d'autorisations pour l'exploitation ou l'utilisation de l'art", a déclaré un porte-parole des Offices au Daily Beast. « En Italie, le code du patrimoine culturel prévoit que pour utiliser des images d'un musée, il est nécessaire d'avoir l'autorisation, qui réglemente le tout. Tout cela évidemment si le musée accorde l'autorisation qui, par exemple, n'aurait guère été délivrée dans ce cas. »

L'actrice américaine de films pour adultes Asa Akira, qui est l'ambassadrice de la marque Classic Nudes, a publié son enthousiasme pour le projet sur sa page Instagram. "Laissez-moi vous aider à ignorer toutes les peintures ennuyeuses comme La Joconde et aller directement aux trucs pervers du Louvre, du Musée du Prado, du Musée d'Orsay, du Met, et plus encore", a-t-elle écrit. «Avec le site mobile @pornhub ClassicNudes, vous pouvez visiter les musées avec des commentaires audio! J'ai appris plus de français en enregistrant cela qu'en cinq ans de lycée. Oui, cinq."

Qu'en pensent les amateurs d'art et d'onanisme ? 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L’auteur·e a choisi de fermer cet article aux commentaires.