Los Angeles limite l'usage des serviettes en papier

Dans le but d'alléger certains fardeaux financiers des restaurants de Los Angeles et de réduire les déchets inutiles, le conseil municipal a approuvé une ordonnance visant à rendre les éléments jetables, tels que les ustensiles en plastique et les serviettes en papier, disponibles uniquement sur demande formulée par le client.

L'ordonnance a été soumise à l'approbation du maire Eric Garcetti et entrera probablement en vigueur dans les établissements d'alimentation et de boissons comptant plus de 26 employés, à partir du 15 novembre... et pour tous les établissements d'alimentation et de boissons dès le 22 avril 2022.

Garcetti a exprimé son soutien à l'ordonnance lors de son discours sur l'état de la ville lundi. Il a également appelé à une interdiction de tous les produits fabriqués à base de mousse de plastique (qui servent pour les produits à emporter). 

Les restaurants qui enfreindraient l'ordonnance feraient l'objet d'un avertissement à la première erreur, puis d'amendes (jusqu'à 300$ par an, maximum). 

Selon la mairie, les restaurants californiens qui ont déjà opté pour des ustensiles "à la demande" ont économisé entre 3.000 et 21.000 dollars par an.

Un rapport de l'International Waste Assn. a estimé que la quantité de nourriture et d'accessoires à usage unique gaspillée a augmenté d'environ 250% à 300% pendant la pandémie de COVID-19, car de plus en plus de personnes prenaient de la nourriture à emporter.

L'ordonnance est similaire à la loi sur les pailles, entrée en vigueur en 2019.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L’auteur·e a choisi de fermer cet article aux commentaires.