Des médias sous influence, de l’influence des médias. (Partie 3) © Sarah EL AANBARI

Art. 11 de la DDHC “La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'Homme : tout Citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l'abus de cette liberté dans les cas déterminés par la Loi. (1789)

L’obligation déontologique de dire le vrai que le journaliste partage avec le chercheur scientifique, qu’il s’agisse de sciences dites dures ou de sciences dites molles, est-elle compatible avec notre démocratie ?  C’est ce que nous verrons aujourd’hui en abordant la question de la concentration économique des médias français à travers le prisme de la crise actuelle. 

En temps de guerre, sanitaire, il est nécessaire que nous veillions sur notre démocratie. Comment faire cela ? En nous exprimant. Le masque que nous portons maintenant depuis plus d’un an n’est pas un bâillon, c’est un dispositif médical de protection et de prévention de la propagation d’une pandémie nommée COVID-19. Sans mauvais jeu de mot, COVID c’est l’absence de compagnie.  

Je souhaite ici aborder la question de la concentration économique des médias français et son impact sur le traitement de l’information en temps de pandémie. Nous aborderons donc dans un premier temps la question suivante : qui possède les médias français ? en observant le traitement tout particulier de la pandémie COVID-19 pour comprendre le récit qui en est fait.  

La concentration économique des médias en France.  

Introduction.

Quels sont les médias consommés par les français ? Qui abreuve les français ? 

Le 2 mai 2021, Éric le Boucher exprimait sur le site du journal l’Opinion : « Si la détermination des antivax ne plie pas et si leur nombre ne reflue pas, les gouvernements devront imposer, comme avec le confinement, la santé collective contre la liberté individuelle ». (Soulignage en italique de la rédaction)  

L’OPINION « Il va être temps de s’occuper de ceux qui refusent le vaccin ». La chronique d’Eric Le Boucher (02/05/2021) 

le-boucher-pays

Un an plus tôt, en avril 2020, le même journaliste cité par Marianne : “Dans les Echos, l'éditorialiste Éric Le Boucher explique que si « la préservation de la vie est un principe sacré », le « retour au travail » est aussi « une valeur humaine » - pourtant bien oubliée en cas de licenciement. Conclusion de l'intéressé : « On doit en revenir à la stratégie de l'immunité collective et accepter les morts qui vont avec. »” (Soulignage en italique de la rédaction). 

MARIANNE « Au Medef et aux Échos, les choses sont claires : "Au boulot, les confinés !" (18/04/2020)   

Toujours dans le journal l’Opinion, Rafaël Amselem, analyste en politique publique, et Nicolas Bouzou, économiste, titrent : ”Le pass sanitaire ou la vaccination obligatoire sont des politiques libérales”.  

L’OPINION « Le pass sanitaire ou la vaccination obligatoire sont des politiques libérales » (11/01/2021) 

Nicolas Bouzou, économiste Nicolas Bouzou, économiste

 

Rafaël Amselem, analyste en politique publique Rafaël Amselem, analyste en politique publique

 

Mais de quelle mentalité libérale parlent-ils ? Pas celle qu’Orwell défendait : “si l’on utilise le terme « libéral » dans son acception ancienne d’« ami de la liberté »”  

Russell, Orwell, Chomsky : une famille de pensée et d’action In :  Chroniques orwelliennes (2013)  

“Dans Où meurt la littérature, écrit quelques mois plus tôt [ndlr. 1946], Orwell avait expliqué qu’en Angleterre, la mentalité libérale était menacée d’être détruite principalement de deux façons. Assurément, par la puissance du capitalisme et par le dirigisme étatique, par « la concentration de la presse entre les mains de quelques milliardaires, l’emprise du monopole sur la radio et le cinéma […], les pressions d’organismes officiels comme le ministère de l’Information », etc. Mais aussi, et peut-être plus encore, par le reniement des valeurs libérales par les intellectuels eux-mêmes, et particulièrement chez ceux qui devraient y être le plus attachés : les intellectuels de gauche.” (ibid 

George Orwell George Orwell

 

Monsieur Véran, Ministre de la Santé, en réponse à la demande d’un octogénaire demandant la levée du confinement pour les personnes vaccinées en date du 31/03/21 pour Europe 1 :  

portrait-officiel-olivier-veran-fevrier-2020

“Pour le gouvernement, il est prématuré de différencier les règles pour les personnes vaccinées. Dans son mémoire de réponse qu’Europe1 a pu consulter, le ministre de la Santé estime qu’il est prématuré en l’état des connaissances scientifiques de différencier les "règles relatives aux limitations de circulation selon que les personnes ont reçu ou non des doses des vaccins". Olivier Véran invoque quatre arguments. D'une part, "l'efficacité partielle des vaccins", et en deuxième lieu le fait que "l'efficacité des vaccins est devenue particulièrement contingente du fait de l’apparition des nouveaux variants". 

En troisième lieu, "les personnes vaccinées sont aussi celles qui sont les plus exposées aux formes graves et aux décès en cas d’inefficacité initiale du vaccin ou de réinfection post-vaccinale ou de la virulence d’un variant." Enfin, "le vaccin n'empêche pas de transmettre le virus aux tiers. L’impact de la vaccination sur la propagation du virus n’est pas encore connu".” (Soulignage en gras de la rédaction) 

EUROPE 1 “Un octogénaire demande au Conseil d’État à être déconfiné après avoir été vacciné” (30/03/2021) 

Aujourd’hui, vendredi 23 juillet 2021, le Monde nous annonce : “Passe sanitaire et obligation vaccinale des soignants : l’Assemblée vote le nouveau texte anti-Covid-19”, je cite : “Vivement contesté par une frange de l’opinion, le projet de loi traduit les annonces du 12 juillet d’Emmanuel Macron. Et fait des étincelles. Il a été adopté par 117 voix pour et 86 contre.” 

Les Français agacés par près de quinze mois d’un régime d’exception sanitaire mis en place par la loi n°2020-290 du 23 mars 2020, souhaitent dans la majorité un retour à une vie normale. Le Passe sanitaire et l’obligation vaccinale des soignants sont les nouvelles armes législatives choisies par le gouvernement comme outils de gestion de la crise.  

A noter que le Passe sanitaire était déjà une arme brandie par le gouvernement par la loi n°2021-689 du 31 mai 2021 relative à la gestion de la sortie de crise sanitaire, circonscrite à certaines actions telles que : 

  • Les déplacements hors du territoire national  
  • La participation et “l’accès des personnes à certains lieux, établissements ou évènements impliquant de grands rassemblements de personnes” 

En presque deux mois nous passons d’une loi relative à la gestion de la sortie de crise sanitaire (loi n°2021-689) à une loi relative à la gestion de la crise sanitaire (projet de loi nº 4386, adopté cette nuit). En sortirons-nous donc un jour ?  

A noter également, lors de l’examen par la Commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l’administration générale de la République :  

  • L’amendement n°CL185 déposé le 20 juillet 2021 par Emmanuelle Ménard concernant l’article 1er du dit projet de loi souhaitant je cite “ajouter à l’alinéa 14 une phrase ainsi rédigée” concernant la réglementation adoptée :  

“Elle prend fin dès lors que la circulation du virus ne représente plus un danger suffisamment grave pour légitimer son application.” 

Cette phrase dans son contexte aurait donné si l’amendement avait été adopté :  

« Cette réglementation est rendue applicable au public et, à compter du 30 août 2021, aux personnes qui interviennent dans ces lieux, établissements, services ou évènements lorsque la gravité des risques de contamination en lien avec l’exercice des activités qui y sont pratiquées le justifie, au regard notamment de la densité de population observée ou prévue. [Elle prend fin dès lors que la circulation du virus ne représente plus un danger suffisamment grave pour légitimer son application.]” 

Cette limitation temporelle du Passe sanitaire n’est donc aucunement garantie ?  

Ma crainte quant à l’extension du Passe sanitaire, dans le temps, et dans l’espace, le nombre de lieux où il est exigé ne cessant de croître, est renforcée par les dispositions d’octroi de pouvoirs exceptionnels au Premier Ministre s’allongeant elles-aussi dans le temps : “Au premier alinéa du I, la date : « 30 septembre 2021 » est remplacée par la date : « 31 décembre 2021 »” (article 1er, alinéa 3 du projet de loi nº 4386, adopté cette nuit, dont le texte n’est pas au moment même disponible au Journal Officiel).   

A noter enfin, avant de rentrer dans le sujet qui nous intéresse particulièrement aujourd’hui, que la loi n°2021-689 punissait : “d’un an d’emprisonnement et de 45000 € d’amende le fait d’exiger la présentation des documents mentionnés au premier alinéa du présent D pour l’accès à d’autres lieux, établissements ou évènements que ceux mentionnés au 2° du A.”   

  • Premier alinéa du présent D : “Hors les cas prévus aux 1° et 2° du A, nul ne peut exiger d'une personne la présentation d'un résultat d'un examen de dépistage virologique ne concluant pas à une contamination par la covid-19, d'un justificatif de statut vaccinal concernant la covid-19 ou d'un certificat de rétablissement à la suite d'une contamination par la covid-19.” 
  • Autres lieux, établissements ou évènements que ceux mentionnés au 2° du A : Subordonner l'accès des personnes à certains lieux, établissements ou événements impliquant de grands rassemblements de personnes pour des activités de loisirs ou des foires ou salons professionnels à la présentation soit du résultat d'un examen de dépistage virologique ne concluant pas à une contamination par la covid-19, soit d'un justificatif de statut vaccinal concernant la covid-19, soit d'un certificat de rétablissement à la suite d'une contamination par la covid-19. Cette réglementation est appliquée en prenant en compte une densité adaptée aux caractéristiques des lieux, établissements ou événements concernés, y compris à l'extérieur, pour permettre de garantir la mise en œuvre de mesures de nature à prévenir les risques de propagation du virus.”  

L’appareil législatif évolue donc en fonction de la “situation sanitaire” pour nous permettre de vivre avec le virus car comme nous l’avons vu il n’est désormais plus question, dans le texte, de sortir de la crise sanitaire.    

Mon souci pour comprendre le fouillis informationnel et désinformationnel que nous subissons tous depuis 15 mois est de connaitre la source de l’information, c’est pourquoi j’ai choisi d’examiner quels sont les titres de presse les plus lus par les français et à qui ils appartiennent.  

Les chiffres de la Presse et des Médias.

Selon l’ACPM, Alliance pour les Chiffres de la Presse et des Médias, voici la liste des 8 titres de la presse les plus lus par les français en 2021 :  

Chiffres de la presse 2021 source ACPM 

capture-d-ecran-2021-07-26-a-11-11-49

 

Le document original est disponible ici : https://www.acpm.fr/Les-chiffres/Audience-Presse/Resultats-par-etudes/OneNext2/Presse-Quotidienne-Nationale. 

Avant toute chose je souhaite effectuer un bref rappel chronologique au sujet des déclarations faites par l’OMS début 2020 quand naissait la pandémie.  

  • 03/01/2020 L’épidémie semble être causée par une “pneumonie virale de cause inconnue”  
  • 09/01/2020 L’OMS déclare qu’il s’agit d’un “nouveau coronavirus”  
  • 11/01/2020 Un 1er décès est déclaré par les médias chinois  
  • 21/01/2020 Un 1er cas est signalé aux Etats-Unis 
  • 24/01/202 Les 3ers cas de COVID-19 sont déclarés en France 

Voici la traduction réalisée par mes soins de la déclaration de l’OMS faite au sujet du cluster de pneumonie à Wuhan le 09/01/2020. Vous trouverez la version originale en anglais ici :  

https://www.who.int/china/news/detail/09-01-2020-who-statement-regarding-cluster-of-pneumonia-cases-in-wuhan-china  

Traduction 

Les autorités chinoises ont réalisé une détermination préliminaire d’un coronavirus inédit identifié grâce à une personne hospitalisée souffrant de pneumonie à Wuhan. Les enquêteurs chinois ont conduit un séquençage du génome du virus en utilisant un isolat prélevé sur un échantillon d’un patient testé positif. L’identification préliminaire d’un virus inédit en une courte période de temps est un accomplissement notable et démontre la capacité accrue de la Chine à gérer de nouvelles épidémies. 

L’information initiale au sujet de cas de pneumonie à Wuhan pourvue par les autorités chinoises la semaine dernière - incluant le métier, le lieu de résidence et le profil des symptômes des personnes affectées - pointe vers un coronavirus (CoV) comme le possible agent pathogène causant ce cluster. Les autorités chinoises ont signalé ensuite que les tests en laboratoire ont exclu le SARS-CoV, le MERS-CoV, la grippe, la grippe aviaire, l’adénovirus et d'autres agents pathogènes respiratoires courants. 

Les coronavirus sont une large famille de virus dont certains causent des maladies moins graves, telles que le rhume et d’autres maladies plus graves comme le MERS et le SARS. Certaines sont transmises facilement de personne à personne, alors que d’autres non. Selon les autorités chinoises, le virus en question peut causer une maladie grave chez certains patients et ne se transmet pas facilement entre les personnes.   

A l’échelle mondiale des coronavirus inédits émergent périodiquement dans différentes régions, exemple : le SARS en 2002 et le MERS en 2012.  Plusieurs coronavirus connus circulent à travers des animaux hôtes n’ayant pas encore infecté les humains (ndlr. Franchissement de la barrière de l’espèce). Plus la surveillance s’améliore, plus il sera probable d’identifier de nouveaux coronavirus.   

La Chine dispose de fortes capacités et ressources en termes de santé publique pour répondre et gérer des épidémies de maladies respiratoires. En plus de soigner les patients pris en charge et d’isoler de nouveaux cas dès qu’ils sont identifiés, les responsables de la santé publique restent focalisés sur le traçage continu, mènent des évaluations environnementales sur le marché des fruits de mer et des investigations pour identifier l’agent pathogène causant l’épidémie.    

Dans les semaines suivantes des informations plus complètes seront exigées pour comprendre le statut actuel, l’épidémiologie de l’épidémie et son tableau clinique. Des investigations supplémentaires sont aussi requises pour déterminer la source, les modes de transmission, l’étendue de l’infection et les ripostes à mettre en œuvre. WHO continue de suivre la situation de près et, ensemble avec ses partenaires, est prêt à pourvoir un support technique à la Chine pour enquêter et répondre à cette épidémie.   

La détermination préliminaire d’un virus inédit permettra d’aider les autorités des autres pays à conduire la détection et la riposte à cette maladie. La semaine passée des personnes avec des symptômes de pneumonie et ayant signalé avoir voyagé à Wuhan ont été identifiées dans les aéroports internationaux.   

WHO ne recommande aucune mesure spécifique aux voyageurs. WHO déconseille l’application de restrictions au voyage ou au commerce en Chine selon les informations disponibles actuellement.   

Fin de la traduction

Selon l’OMS, à ce stade-là des investigations scientifiques, il était donc clair que :  

Les coronavirus sont une large famille de virus dont certains causent des maladies moins graves, telles que le rhume et d’autres maladies plus graves comme le MERS et le SARS.” 

Phrase originale :  

“Coronaviruses are a large family of viruses with some causing less-severe disease, such as the common cold, and others more severe disease such as MERS and SARS.” 

Au sujet du précédent que l’Asie et l’Amérique du Nord ont connu, l’épidémie de SRAS :  

“chaque pathogène connait une limite environnementale. Par exemple, "le SRAS [Syndrome Respiratoire Aigu Sévère] s’est arrêté il y a quelques années au Vietnam parce que les températures étaient trop élevées pour l’environnement et pour le virus", explique sur LCI le Dr Gérald Kierzek. La limite environnementale du Covid-19 n'est toutefois pas encore connue, rappelle François Renaud.” https://www.bfmtv.com/sante/coronavirus-comment-les-epidemies-finissent-elles-par-s-arreter_AN-202003030250.html  

Le SRAS s’est propagé notamment via le déplacement d’un médecin à l’hôtel Métropole où il aurait infecté une canadienne ayant porté le virus outre-Atlantique. La propagation de ce virus est expliquée par Arnaud Fontanet épidémiologiste dans sa conférence “Naissance des pandémies” réalisée au Collège de France le 04/02/2019 disponible ici.  

Sachant que l’OMS avait été mis en cause lors de la grippe H1N1 je cite :  

“ Dès le début de l’année 2010, le Conseil de l’Europe accusera l’OMS d’avoir exagéré le risque pandémique du fait de conflits d’intérêts de six de ses experts, travaillant pour des fabricants de vaccins, ce que confirmera une enquête. La suspicion de conflits d’intérêts fut renforcée par la suppression par l'OMS de toute mention faite du "taux de mortalité supérieure à une grippe normale" dans la manière de caractériser une pandémie mondiale grippale”. (Source : Du consentement à l’obligation Actualité de Santé Publique n105 décembre 2018), il est étrange qu’au fait d’un autre précédent épidémique, le SRAS, cette organisation supranationale ait déconseillé en début de pandémie COVID je cite : “l’application de restrictions au voyage ou au commerce en Chine selon les informations disponibles actuellement.”  Document téléchargeable ici en accès libre. 

Voyons désormais qui nous parle aujourd’hui, à nous citoyens français, du coronavirus nommé COVID-19. 

LA PRESSE ECRITE  

  1. Le Monde.   

le-monde-hecatombe

Hécatombe signifie : Massacre, destruction d'un grand nombre de personnes ou d'animaux. Ce mot peut également être utilisé au sens figuré, mais ici le sens propre lié à la mort de 100 000 personnes en France ne peut qu’être le sens retenu.  

La SA le Monde appartient à Xavier NIEL, Mathieu PIGASSE et (Madison COX.)   

Xavier NIEL.  

Xavier Niel Xavier Niel

Xavier Niel est le gendre de Bernard ARNAULT (LVMH). Il est le PDG de Free, filiale du groupe Iliad, “acteur majeur des télécommunications en Europe. Opérateur innovant, inventeur de la 1ère box triple-play au monde, iliad est aujourd’hui présent en France, en Italie et en Pologne et compte 14 700 collaborateurs au service de 42,7 millions d’abonnés.” (Source site de l’entreprise : iliad.fr) 

Quelques-unes de ses autres activités lucratives.  

Secteurs : Immobilier, Médias, Grande distribution, Education, Start-up.  

  • L’école Hectar  

A l’origine de ce chantier bucolique ? Audrey Bourolleau, l’ex-conseillère agriculture d’Emmanuel Macron à l’Elysée.” (Source : Capital.fr, référence en fin de paragraphe).   

Audrey Bourolleau Audrey Bourolleau

  • Les centres commerciaux Unibail  

“Unibail-Rodamco-Westfield est le premier créateur et opérateur global de centres de shopping de destination, avec un portefeuille valorisé à 56,3 Mds€ au 31 décembre 2020, dont 85% en commerce, 8% en bureaux, 5% en sites de congrès & expositions et 2% en service” (Source : site de l’entreprise urw.com)  

  • Médias  

Le Monde, Télérama, Courrier International, Nice Matin, Paris-Turf et France-Antilles  

“En parallèle, entouré de partenaires divers, la treizième fortune de France aura pris le pouvoir chez le roi des centres commerciaux Unibail, finalisé les rachats de trois journaux (Nice-Matin, Paris-Turf et France-Antilles), introduit en Bourse un fonds destiné à racheter un géant de l’alimentation durable, géré un colossal parc immobilier d’hôtels, de logements et de bureaux, ou encore investi dans une centaine de nouvelles start-up… A se demander comment le nouveau parrain du business français s’y prend.” (source : Capital.fr, 02/04/2021, référence ci-dessous)  

  • Les SPAC, un instrument financier 

“c’est avec Matthieu Pigasse qu’il a développé un système d’association étonnant, quasi industriel. Depuis 2015, ils lancent ensemble des Spac, ces structures jusque-là inédites en France, qui permettent de lever des fonds rapidement après une faible mise de départ et ainsi réaliser des acquisitions. Ils ciblent un secteur porteur, qu'ils attaquent avec un troisième homme, spécialiste du métier.” (source : Capital.fr, référence ci-dessous)  

“Un(e) Spac ou "Special Purpose Acquisition Company" est une entreprise sans activité commerciale dont le but est de lever des fonds en entrant sur une place boursière.” (source : BFM Bourse avec Tradingsat)  

Autre information potentiellement d’importance relayée par Capital : “à l’Assemblée nationale, quand un message important doit être passé aux députés. "Je lui envoie cinq éléments clés et sa présence fait venir trois fois plus de monde", explique Maxime Lombardini, chargé du lobbying.”  

Références Xavier Niel :  

Mathieu PIGASSE. 

Mathieu Pigasse Mathieu Pigasse

 

Mathieu Pigasse a été banquier d’affaires pour la banque Lazard de 2002 à 2019.  

En tant que banquier d’affaires :   

“Ces deux ambitieux [Emmanuel MACRON et Mathieu PIGASSE] se sont affrontés indirectement lors de la bataille Nestlé contre Danone pour le rachat de la division nutrition de Pfizer, une transaction à 9 milliards d’euros remportée sur le fil par Macron en avril 2012.” (source : Vanity Fair 18/10/2018) 

“En France, le banquier décroche ses propres clients, comme Georges Plassat (Carrefour), Christophe de Margerie (Total), Jean-Paul Agon (L’Oréal), Serge Weinberg (futur président de Sanofi) et même Rupert Murdoch, le fondateur du géant des médias News Corporation (The Wall Street Journal, The Sun, The Times, Fox News, 20th Century Fox...) qui le nommera au conseil d’administration de la chaîne Sky.” (ibid.) 

(mise en exergue par la rédactrice)  

Petit bonus : “D'après la déclaration signée de sa main transmise à la Haute autorité pour la surveillance de la vie publique, le 24 octobre 2014, Emmanuel Macron affirmé avoir reçu 2,885 millions d'euros en salaires et en participation aux bénéfices entre 2008 et 2012. Une somme faramineuse due en partie au fait qu’il avait réussi à boucler un gros « deal », à savoir le rachat de la division « nutrition infantile de Nestlé par Pfizer ».” (source : Gala 12/07/2017)  

(mise en exergue issue de l’article original)  

Aujourd’hui Mathieu Pigasse est co-actionnaire du groupe le Monde.  

Quelques-unes de ses autres activités lucratives actuelles. 

  • Médias  

- Le groupe Les nouvelles éditions indépendantes, Les Inrocks  

« il mène aussi parallèlement depuis plusieurs années ses propres activités d'investissement à titre personnel dans les médias et la culture. Il a ainsi constitué un groupe, LNEI (Les Nouvelles éditions indépendantes), qui détient notamment le magazine Les Inrocks, Radio Nova ou Rock en Seine. » (source : La Tribune 08/04/2020) 

 - Le groupe audiovisuel Médiawan : fonds d’investissement consacré aux médias. 

“le leadeur français dans l’univers de la fiction devant le groupe Lagardère (en termes d’heures de fictions produites en « prime time »).” dans lequel il est associé avec notamment Xavier Niel. (source : le Monde 16/01/2018)  

  • Banque, associé.   

“Matthieu Pigasse is a Partner in the Paris office and has over 20 years of investment banking experience both across a wide range of industries as well as government advisory.” (source : site de Centerview) 

“Centerview Partners is a leading independent investment banking and advisory firm.” (ibid.) 

 Traduction

Mathieu Pigasse est un associé au bureau de Paris et a plus de 20 ans d’expérience dans la banque d’investissement à la fois à travers un large éventail de secteurs et dans le conseil aux gouvernements.  

Centreviews Partners est une banque d’investissement indépendante et une société de conseil de premier plan.  

Fin de traduction

 

Références Mathieu Pigasse :  

Madison COX.  

 

Madison Cox Madison Cox

Madison Cox est le dernier amour de Pierre Bergé (YSL).  

“Depuis fin 2020, les actionnaires se déchiraient devant la justice à propos des parts de feu Pierre Bergé, décédé en 2017. Xavier Niel et Matthieu Pigasse ont obtenu raison du tribunal de commerce.”  

“Comme le précise le directoire du Monde, au terme de ce jugement, Le Monde Libre sera détenu à 40% par le Fonds pour l'indépendance de la presse (structure créée à l'initiative de M. Niel et à laquelle ce dernier a confié ses participations dans les médias), à 40% par Le Nouveau Monde (société détenue à 51% par Matthieu Pigasse et à 49% par Daniel Kretinsky) et à 20% par le groupe de presse espagnol Prisa. Le solde du capital du journal restera détenu par le pôle d'indépendance, qui regroupe notamment les sociétés de personnel et la société des lecteurs du Monde.” (source : Stratégies 10/05/2021) 

Il est ici intéressant de voir comment les actionnaires Xavier Niel et Mathieu Pigasse se sont battus pour les parts de Pierre Bergé alors que Xavier Niel et Mathieu Pigasse avaient permis l’acquisition par la rédaction et le Pôle d'indépendance du Monde d’un droit d’agrément consistant à pouvoir agréer tout nouvel actionnaire.  

“Conformément aux principes régissant le droit des sociétés, les médias administrés par des sociétés commerciales sont détenus par un ou plus actionnaires disposant de droits pécuniaires et politiques proportionnels à leur détention de capital. Le pouvoir de décider appartient ainsi à ceux qui possèdent les titres de capital (actions ou parts sociales), à savoir ceux qui ont apporté l’argent permettant de créer ou de développer le média ; ou ceux qui ont racheté les titres de capital à d’autres actionnaires au cours de la vie du média.”  [...] “A capital égal, vote égal” in L’information est un bien public par Julia Cagé et Benoit Huet.  

Afin de sanctuariser le capital des médias et de protéger donc l’indépendance de ceux-ci, le fonds de dotation est un outil utilisé par certains médias : “à mi-chemin entre une association et une fondation, le fonds de dotation a été institué en France en 2008 pour encourager le mécénat, c’est à dire pour recueillir des dons, bénéficiant de réduction d’impôt, et pour mener des activités à but non lucratif, contribuant à une mission d’intérêt général.” (ibid.)   

“Plus ce montant est important [la dotation au fonds], plus il induit une réduction d’impôt potentiellement élevée.” [Xavier Niel] a, pour sa part, déclaré en 2020, qu’il ne cherchera pas à obtenir un avantage fiscal lorsqu’il donnera sa participation dans le Groupe le Monde à un fonds de dotation.” (ibid)  

Le 16 avril 2021, Le Monde titre “Groupe Le Monde : une indépendance capitalistique et financière renforcée” fier que “Ce fonds détiendra désormais les parts majoritaires que la holding de Xavier Niel possède dans des médias français, ainsi que ses actions de la société Le Monde libre, qui contrôle le Groupe Le Monde et l’Obs. Ces actions seront statutairement incessibles, et une modification de cette disposition statutaire ne pourra intervenir sans un vote favorable du représentant du Pôle d’indépendance.” (source : le Monde 16/04/2021) https://www.lemonde.fr/actualite-medias/article/2021/04/16/groupe-le-monde-une-independance-capitalistique-et-financiere-renforcee_6077009_3236.html  

le-monde-actionnariat-1

le-monde-actionnariat-2

Philanthropie contestable au vu de l’avantage fiscal accordé aux donateurs et illusion de donation. “Le principe même de ces réductions d’impôt reste toutefois très contestable. Pourquoi l’actionnaire d’un média qui souhaiterait “donner” ses titres de capital à fonds de dotation (ou à une fondation) devrait-il nécessairement bénéficier d’un tel avantage ? Ou autrement dit pourquoi les citoyens français devraient-ils financer 60% d’un tel don, alors même que le donateur [...] garde au final, via le fonds de dotation, le contrôle du média dont il s’est soi-disant séparé ? (L’information est un bien public  

2. Le Parisien, Aujourd’hui en France et Les Echos

macron

Mardi 17 mars 2020, Emmanuel Macron appelait dans Aujourd’hui en France les français à rester chez eux. Le 18 mai 2020 sur le site de Caducée.net était rapporté les résultats d’une étude “compuls[ant] les données issues du registre des contaminations s’étant produites entre le 4 janvier et le 11 février 2020 dans 320 villes chinoises situées en dehors de la province de Hubei (alors partiellement mise en quarantaine à compter du 22 janvier).” (source caducée.net). "

Je cite :  

  • “Un seul foyer impliquant deux cas s’est produit en extérieur 
  • Tous les foyers impliquant 3 cas ou plus se sont produits dans des lieux fermés. 

Au vu des résultats obtenus, les auteurs positionnent le partage d’un espace clos comme un facteur de risque majeur de contamination du coronavirus.” 

le-parisien

“COVID-19 La Peur du virus se propage” pour le Parisien le 25 février 2020.  

les-echos

Les Echos signalent quant à eux l’exploit lié au développement vitesse grand V des vaccins anti COVID-19.  

EXPLOIT, le jeu de mot est simple mais efficace, exploit partage la même racine que celle du mot EXPLOITATION. Sachant que le client aujourd’hui devient non seulement un ambassadeur de marques, mais est également mis à contribution dans l’entreprise, voir le cas des caisses “rapides” pour lesquelles le client devient travailleur bénévole dans la grande distribution, on peut à juste titre se demander de quel exploit s’agit-il réellement ici ?  

Exploit est un mot issu du vocabulaire militaire désignant une action de guerre éclatante. En stratégie militaire, Clausewitz distingue la guerre de position et la guerre de mouvement, c’est sans compter la guerre d’attrition ou guerre d’usure, stratégie militaire consistant à user les forces et réserves des ennemis. Cette dernière a été une stratégie renforcée par la propagande pendant la 1ère guerre mondiale.   

“A group of men, who can prevent independant access to the event, arrange the news of it to suit their purpose. That the purpose was in this casse patriotic does not affect the argument of it all. They used their power to make the Allied publics see affairs as they desired them to be seen.” Walter Lippmann Public Opinion (1922) 

Traduction

Un groupe d’hommes, qui peuvent entraver l’accès à l’évènement, arrangent les nouvelles pour que celles-ci correspondent à leur but. Que le but soit dans ce cas patriotique n’affecte pas l’argument du tout. Ils ont utilisé leur pouvoir pour faire voir les affaires aux publics des Alliés comme ils désiraient qu’ils les voient.” 

- - -  

Le Parisien et Aujourd’hui en France appartiennent à 100% à l’entreprise LVMH, elle-même détenue à 47% par Bernard ARNAULT. Bernard ARNAULT détient une participation également dans le journal l’Opinion, aux côtés notamment de la famille BETTENCOURT. Le journal les Echos appartient à 100% à LVMH, elle-même détenue à 47% par Bernard ARNAULT. 

 

Bernard ARNAULT  

la-fortune-de-bernard-arnault-61-ans-est-estimee-a-41-milliards-de-dollars-en-2010-photo-afp-1572350376

 Afin de permettre de comprendre l’influence de Bernard Arnault.  

« Le jour de 1981 où Bernard Arnault (LVMH) choisit l’exil aux Etats-Unis pour fuir les socialistes » article disponible ici

« Dans la biographie qu’il lui a consacrée, L’Ange exterminateur (Albin Michel, 2003), Airy Routier, collaborateur de Challenges, écrit :  

« Bernard [Arnault] n’a pas vraiment peur des rouges. Il n’est pas de cette génération et ne pose pas le problème en ces termes. Il l’aborde de façon plus pragmatique. La politique, le souffle de l’Histoire lui passent au-dessus de la tête. Il ne les connaît pas. Il s’en fiche. 

En revanche, il a étudié le programme de François Mitterrand, déploré son intention de nationaliser des pans entiers de l'industrie française et la totalité de son système bancaire, d'accorder les 35 heures hebdomadaires et une cinquième semaine de congés payés, de créer un impôt sur les grandes fortunes. Autant d'engagements qui lui semblent parfaitement inadaptés à la situation du pays et aux intérêts des entrepreneurs, et dont, de ce fait, il a peine à croire qu'ils pourront être tenus. (…) Pragmatique, Bernard Arnault veut juger sur pièces. Mais il se rend vite à l'évidence. Mois après mois, Pierre Mauroy (Premier ministre de l'époque, ndlr) met en œuvre, une à une, la plupart des mesures promises par François Mitterrand. (…) Bernard Arnault choisit alors l'exil. Faire partie de cette curieuse cohorte de patrons émigrés, craintifs ou hostiles à la gauche, lui collera longtemps aux semelles. Il s'en justifiera en avançant des critères économiques plus que politiques: 'La tournue économique des choses telle qu'elle se présentait en 1981 avait des côtés assez inquiétants. Je me suis dit que ce n'était peut-être pas le moment d'investir et comme je ne voulais pas rester inactif, je suis allé voir ailleurs.

Plus tard, il écrira dans La Passion créative (un livre d'entretiens, ndlr): 'Je suis parti aux Etats-Unis (…) parce que la France entrait à l'époque dans une phase où, avant d'investir, il fallait bien voir ce qu'allait donner l'application des idées Mitterrand qui avait été élu, je vous le rappelle, sur un programme consistant à changer radicalement le système économique libéral en France. Au bout de deux ans, heureusement, la réalité a refait surface et cela s'est calmé. Le Premier ministre a changé. Laurent Fabius est arrivé et les choses ont repris un cours normal'." » 

Fin de citation

Sachant que “le trio Perdriel/Arnault/Niel ne cache pas son affection pour Emmanuel Macron.” (source : Observatoire du journalisme) on peut légitimement se demander :

Quelles influences la médiatisation et le traitement de l’information de la crise pandémique COVID-19 ont jouées sur la construction du pseudo-environnement, construction de la réalité versus réalité, d'un temps de guerre sanitaire ? Mais également quelle influence l'oligarchie médiatique a jouée sur les politiques publiques mises en œuvre par l’exécutif ?  

D’autre part l’intégrité de Bernard Arnault a été mise en doute à plusieurs reprises dans des affaires d’optimisation fiscale. Je cite :  

  • “27% des filiales de LVMH se situent dans des paradis fiscaux, le plus fort taux du CAC 40 ! 
  • Cela représente 305 filiales dans des territoires considérés comme des paradis fiscaux et judiciaires. 
  • Le récent scandale #OpenLux a ainsi montré que LVMH détient 24 filiales au Luxembourg, la 2e entreprise française la plus présente après BNP. 
  • Quant à Bernard Arnault, qui se donne régulièrement le beau rôle en se montrant charitable, il ferait mieux de payer sa juste part d’impôt. Il a été épinglé dans de nombreux scandales d’évasion fiscale, comme les #ParadisePapers en 2017. 
  • La Cour des comptes a également montré comment Bernard Arnault et LVMH utilisent la fondation Louis Vuitton comme un outil d’optimisation fiscale leur ayant permis d’économiser 518 millions d’euros d’impôts : 
  • Début 2021, le scandale #OpenLux a révélé que Bernard Arnault possède 31 sociétés au Luxembourg (en plus des 24 filiales de LVMH dans ce paradis fiscal). « Sur les trente et une holdings identifiées par Le Monde, à peine trois ont une activité identifiable. Quelque 634 millions d’euros de participations ne sont pas traçables à partir des comptes de ses sociétés ».” 

 (Source : ATTAC)  

3.   Le Figaro 

le-figaro

L’élément prégnant de la couverture est celui accompagné de photographies. “Bolsonaro, Loukachenko, Duterte, Kadyrov... quand le virus révèle la vraie nature des autocrates”. Si j’avais été journaliste au Figaro et que j’eus subi des pressions j’aurais utilisé un moyen détourné de faire passer mon message. Cf. Le procédé des Lettres Persanes de Montesquieu.    

Le Figaro appartient à 100% au groupe DASSAULT.  

GROUPE DASSAULT  

Autres activités lucratives du groupe 

  • Médias :  

CCM Benchmark : spécialisé principalement dans le partage de connaissances.  Parmi les sites on retrouve : Comment ça marche, Le journal des femmes, L’internaute, le journal du Net.  

  • Marché de l’emploi :  

Figaro Classifieds : parmi les sites appartenant au groupe le Figaro on retrouve Cadremploi, Keljob, ChooseYourBoss.  

  • Dassault Aviation  

Avions civils et avions militaires, dont les contrats militaires sont contrôlés par l'Etat.  

  • Dassault Systèmes :  

Le cas de BIOVIA.  

“Cette nouvelle marque associe les propres travaux de recherches de Dassault Systèmes dans le domaine de la bio-intelligence, les technologies collaboratives de sa plateforme 3DEXPERIENCE, ainsi que les applications de pointe destinées aux domaines des sciences de la vie et des matériaux, issues de la récente acquisition d’Accelrys. Les solutions développées par la société acquise en avril dernier se concentrent sur la simulation et la modélisation biologique, chimique ou des matériaux, la recherche et la découverte collaborative de molécules, la gestion de la qualité, de centre de R&D d'entreprise et des procédés de fabrication. L’annonce a eu lieu aujourd’hui lors de la conférence des utilisateurs d’Accelrys (« Accelerate 2014 »), à Washington, D.C. 

La marque BIOVIA représente à présent le portefeuille de solutions le plus vaste et le plus complet dans les domaines de la modélisation biologique, chimique et des matériaux, la simulation et la production. BIOVIA compte plus de 2 000 clients parmi lesquels de nombreuses entreprises figurant au classement Fortune 500, telles que comme Sanofi, Pfizer, GSK, AstraZeneca, DuPont, Shell, BASF, P&G, Unilever et L’Oréal.” (source : Zone bourse 21/05/2014) 

(Soulignage en gras de la rédactrice)  

À noter également que Dassault Systèmes détient un siège en Asie, à Shangaï en Chine.  

Biopharma est la filiale pharmaceutique de Dassault Systèmes. (Source : site de Dassault Systèmes).  

On peut lire sur ce site 

“Pfizer, Inc. applies science and their global resources to bring therapies to people that extend and significantly improve their lives. In the drug discovery process, comprehensive chemical and biological entity registration systems play a pivotal role, underpinning and enabling companies to discover, characterize and develop novel new therapeutic entities. In this customer story, Steven Trudel, Chemistry Creation Center Lead in Molecule Design and Solutions Engineering for Pfizer, Inc. discusses how BIOVIA Biological and Chemical Registration enables Pfizer scientists to register small molecules and a variety of biological entities to enable Pfizer’s drug discovery efforts. 

 « We now have the ability to register both chemicals and biologics in a common platform. We have been able to leverage our existing expertise and investment in Pipeline Pilot and now have the ability to add new entities easily. » 

Steve TRUDEL  

Pfizer Inc.” 

Traduction 

L’entreprise Pfizer applique la science et leurs ressources globales pour apporter des thérapies aux personnes qui étendent et améliorent de manière significative leurs vies. Dans le processus de découverte d’un médicament, la chimie compréhensive et les systèmes d’enregistrement d’entités biologiques jouent un rôle pivot, étayant et permettant aux entreprises de découvrir, caractériser et développer des entités thérapeutiques nouvelles inédites. Dans ce témoignage client, Steven Trudel, Responsable du Centre de Création chimique en conception de molécules et ingénierie de solutions pour Pfizer, discute de comment BIOVIA, outil d’enregistrement biologique et chimique permet aux scientifiques de Pfizer d’enregistrer de petites molécules et une varéiété d’entités biologiques pour favoriser les effrts de Pfizer dans la découverte médicamenteuse.  

Nous avons maintenant la capacité d’enregistrer à la fois les produits chimiques et les produits biologiques sur une même plateforme. Nous avons été capable de tirer parti de notre expertise existante et de nos investissements dans Pipeline Pilot et maintenant avons la capacité d'ajouter de nouvelles entités facilement.  

Steve TRUDEL   

Pfizer Inc.” 

Fin de la traduction

Ajoutons à cela : “A lista de mais de 2000 clientes da BIOVIA inclui muitas empresas listadas na Fortune 500, como Sanofi, Pfizer, GSK, AstraZeneca, Du Pont, Shell, BASF, P&G, Unilever e L’Oréal.” (source planin.com agence de communication brésilienne)  

Traduction

Une liste de plus de 2000 clients de BIOVIA incluant beaucoup d’entreprises inscrites dans la liste Fortune 500 [classement des 500ères entreprises américaines] comme Sanofi, Pfizer, GSK, AstraZeneca, Du Pont, Shell, BASF, P&G, Unilever et L’Oréal. 

Fin de la traduction  

Le lien entre le groupe Dassault et AstraZeneca est également établi par le document suivant issu de Dassault Systèmes 

Quant au lien de BIOVIA avec Sanofi il est également établi par un autre document issu de Sanofi-même : “GSK client de BIOVIA partenaire de Sanofi dans la production de vaccin contre la covid”, document disponible ici 

Enfin d’après le site Multinationales.org :  

“Si les affaires des groupes du numérique sont si florissantes, c’est en partie grâce aux nombreux marchés et contrats publics empochés dans le cadre de la pandémie. Teleperformance a obtenu par exemple celui du numéro vert Covid. Presque tous (Capgemini, Orange, Atos, Dassault Systèmes… aux côtés de Thales) ont été impliqués dans le fiasco de l’application StopCovid, rebaptisée TousAntiCovid. Le Parquet national financier vient d’ouvrir une enquête sur l’attribution du contrat de gestion de cette application, sans appel d’offres, à une filiale de Dassault Systèmes. https://multinationales.org/CAC40-comment-l-epidemie-de-Covid-a-favorise-les-groupes-du-numerique-et-leurs 

 De quoi susciter ma curiosité grandissante.  

A la semaine prochaine. 

Sarah EL AANBARI 

 

Références

L’OPINION « Il va être temps de s’occuper de ceux qui refusent le vaccin ». La chronique d’Eric Le Boucher (02/05/2021) https://www.lopinion.fr/edition/politique/il-va-etre-temps-s-occuper-ceux-qui-refusent-vaccin-chronique-d-eric-243452   

MARIANNE « Au Medef et aux Échos, les choses sont claires : "Au boulot, les confinés !" » (18/04/2020)  https://www.marianne.net/agora/les-signatures-de-marianne/au-medef-et-aux-echos-les-choses-sont-claires-au-boulot-les-confines  

L’OPINION « Le pass sanitaire ou la vaccination obligatoire sont des politiques libérales » (11/01/2021) https://www.lopinion.fr/edition/economie/pass-sanitaire-vaccination-obligatoire-sont-politiques-liberales-249428  

ROSAT, Jean-Jacques. Russell, Orwell, Chomsky : une famille de pensée et d’action In :  Chroniques orwelliennes [en ligne]. Paris : Collège de France, 2013 (généré le 13 juillet 2021). Disponible sur Internet : <http://books.openedition.org/cdf/2113>. ISBN : 9782722601598. DOI : https://doi.org/10.4000/books.cdf.2113.

EUROPE 1 “Un octogénaire demande au Conseil d’État à être déconfiné après avoir été vacciné” (30/03/2021)  https://www.europe1.fr/sante/un-octogenaire-demande-au-conseil-detat-a-etre-deconfine-apres-avoir-ete-vaccine-4034911 

 LE MONDE “Passe sanitaire et obligation vaccinale des soignants : l’Assemblée vote le nouveau texte anti-Covid-19 au terme d’âpres débats” (23/07/2021) https://www.lemonde.fr/politique/article/2021/07/23/passe-sanitaire-les-deputes-votent-la-mesure-controversee-nuit-d-apres-debats-a-l-assemblee_6089243_823448.html  

PROJET DE LOI N°4386 relatif à la gestion de la crise sanitaire  https://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/textes/l15b4386_projet-loi#D_Article_1er  

LOI n° 2021-689 du 31 mai 2021 relative à la gestion de la sortie de crise sanitaire https://www.legifrance.gouv.fr/loda/id/JORFTEXT000043567200?init=true&page=1&query=projet+de+loi+relatif+%C3%A0+la+crise+sanitaire&searchField=ALL&tab_selection=all  

AMENDEMENT n°CL185, Texte visé : Projet de loi nº 4386 relatif à la gestion de la crise sanitaire https://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/amendements/4386/CION_LOIS/CL185  

ACPM Chiffres d’audience de la presse quotidienne nationale 2021 https://www.acpm.fr/Les-chiffres/Audience-Presse/Resultats-par-etudes/OneNext2/Presse-Quotidienne-Nationale. 

BFM “Coronavirus : comment les épidémies finissent-elles par s’arrêter ?” (03/03/2020) https://www.bfmtv.com/sante/coronavirus-comment-les-epidemies-finissent-elles-par-s-arreter_AN-202003030250.html  

Cours au Collège de France par Arnaud Fontanet : “Naissance des pandémies https://www.college-de-france.fr/site/arnaud-fontanet/course-2019-02-04-17h00.htm  

Du consentement à l’obligation Actualité de Santé Publique n°105 décembre 2018

Site de Unibail-Rodamco-Westfield https://www.urw.com  

Site du groupe Iliad https://www.iliad.fr 

CAPITAL “Xavier Niel : les coulisses de son management commando” (02/04/2021)  https://www.capital.fr/entreprises-marches/xavier-niel-les-coulisses-de-son-management-commando-1399038 

TRADING SAT “La famille Pinault et Mathieu Pigasse lancent une SPAC dans le divertissement” (14/07/2021) https://www.tradingsat.com/actualites/informations-societes/la-famille-pinault-et-matthieu-pigasse-lancent-une-spac-dans-le-divertissement-976241.html 

VANITY FAIR, “Les deux visages de Matthieu Pigasse, Dr Money & Mr Cool” (18/10/2018) https://www.vanityfair.fr/pouvoir/politique/articles/article-mag-matthieu-pigasse-dr-money-mr-cool/55517 

GALA, “Emmanuel Macron joue la transparence et détaille ses revenus et son patrimoine” (12/07/2017) https://www.gala.fr/l_actu/news_de_stars/emmanuel_macron_joue_la_transparence_et_detaille_ses_revenus_et_son_patrimoine_386460  

LA TRIBUNE, Matthieu Pigasse prend les rênes de la filiale de la banque d'affaires Centerview à Paris (08/04/2020)  https://www.latribune.fr/entreprises-finance/banques-finance/matthieu-pigasse-prend-les-renes-de-la-filiale-de-la-banque-d-affaires-centerview-a-paris-844714.html 

LE MONDE, “Le fonds d’investissement Mediawan achète trois sociétés de production télévisée” (16/01/2018) https://www.lemonde.fr/economie/article/2018/01/16/le-fonds-d-investissement-mediawan-achete-trois-societes-de-production-televisee_5242585_3234.html 

Site de Centerview partners : https://www.centerviewpartners.com/home.aspx  

STRATÉGIES, "Cox perd sa bataille sur le Monde face à Niel et Pigasse" (10/05/2021) https://www.strategies.fr/actualites/medias/4061165W/cox-perd-sa-bataille-sur-le-monde-face-a-niel-et-pigasse.html 

J. CAGÉ et B. HUET, L’information est un bien public, Seuil, 2020.  

LE MONDE “Groupe Le Monde : une indépendance capitalistique et financière renforcée” (16/04/2021) https://www.lemonde.fr/actualite-medias/article/2021/04/16/groupe-le-monde-une-independance-capitalistique-et-financiere-renforcee_6077009_3236.html 

W. LIPPMANN, Public Opinion, 1922. 

Caducée.net “Coronavirus : 90 % des contaminations se produiraient de façon aéroportée dans les lieux clos et mal ventilés” (18/05/2020)  https://www.caducee.net/actualite-medicale/14932/coronavirus-90-des-contaminations-se-produiraient-de-facon-aeroportee-dans-les-lieux-clos-et-mal-ventiles.html  

OBSERVATOIRE DU JOURNALISME, “Bernard Arnault étend son empire médias avec le groupe Challenges” (10/11/2020) https://www.ojim.fr/bernard-arnault-etend-son-empire-medias-avec-le-groupe-challenges/ 

ATTAC, "Pourquoi s’en prendre à Bernard Arnault et LVMH ?" (04/07/2021) https://france.attac.org/se-mobiliser/faisons-payer-les-profiteurs-de-la-crise/article/pourquoi-s-en-prendre-a-bernard-arnault-et-lvmh  

ZONE BOURSE, “Dassault Systèmes : dévoile sa nouvelle marque BIOVIA, associant le savoir-faire d'Accelrys au BioPLM, grâce à la plateforme 3DEXPERIENCE” (21/05/2014) https://www.zonebourse.com/actualite-bourse/Dassault-Systemes-devoile-sa-nouvelle-marque-BIOVIA-associant-le-savoir-faire-d-Accelrys-au-BioPL--18477211/  

Site de BIOVIA Dassault Systèmes https://discover.3ds.com/registering-small-molecules-and-biologics-single-platform 

Dassault Systèmes et AstraZeneca https://smart-health.sg/wp-content/uploads/2017/02/Customer-Stories.pdf 

PLANIN, “Dassault Systèmes apresenta a BIOVIA, que combina a Accelrys e BioPLM a partir da plataforma 3DEXPERIENCE”  https://planin.com/dassault-systemes-apresenta-a-biovia-que-combina-a-accelrys-e-bioplm-a-partir-da-plataforma-3dexperience/ 

 Site de Sanofi, “GSK client de BIOVIA partenaire de Sanofi dans la production de vaccin contre la covid” https://www.sanofi.com/fr/nos-vaccins-contre-la-covid-19/vaccin-recombinant 

Multinationales.org “CAC40 : comment l’épidémie de Covid a favorisé les groupes du numérique (et leurs abus)” (27/05/2021) https://multinationales.org/CAC40-comment-l-epidemie-de-Covid-a-favorise-les-groupes-du-numerique-et-leurs  

 

  

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.