Régulation de la valeur du point de retraite ?

Qui pour réguler la valeur d'un éventuel point de retraite ?

Supposons que le principe de la retraite par points soit validé (pourquoi pas). L’autorégulation de la valeur du point est absurde et dangereuse (voir le « modèle » suédois). Supposons alors que cette régulation ne soit pas laissée aux seuls gouvernements, mais qu’elle soit confiée aux partenaires sociaux, comme pour l’assurance-chômage ou la sécurité sociale. Bien, mais que se passera-t-il si les syndicats et les organisations patronales n'arrivent pas à un accord sur ce point comme en février dernier à propos du chômage ? Le gouvernement reprendra-t-il la main avec le « succès » que l’on sait, à savoir mise en danger de centaines de milliers de chômeurs dont le sort sera dramatiquement affecté, comme le soulignait entre autres l’Unédic en septembre dernier ? Assistera-t-on impuissants à une nouvelle « tuerie » selon les propres termes de Laurent Berger en septembre, et peut-on croire qu’un tel gouvernement ne sautera pas sur l’occasion pour baisser la valeur du point de pension ? 

(étant nouvel abonné je m’excuse par avance si ce thème a déjà été abordé par la rédaction où par les lecteurs)

cleardot.gif

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.