Le gouvernement congolais réagit à l'article de Mediapart sur le gisement de pétrole

Le ministre de la communication et des médias, porte-parole du gouvernement, Thierry Lézin Moungalla a répondu au moyen d’un communiqué au site d’actualité français Mediapart. Ce dernier, dans sa parution du 28 février 2020 avait titré « Macron et Sassou N’Guesso : la forêt, le faux gisement et les vrais millions ».

Thierry Lézin Moungalla, Ministre de la Communication et des Médias Thierry Lézin Moungalla, Ministre de la Communication et des Médias
Dans cet article réalisé en collaboration avec l’hebdomadaire allemand Der Spiegel et l’ONG Global Witness, des révélations ont été faites sur le chef de l’Etat congolais, sa famille et l’homme d’affaires Claude Wilfrid Etoka.

Pour le gouvernement congolais, le texte a été bâti sur des déductions hasardeuses et une kyrielle d’accusations à caractère diffamatoires, à l’encontre du président de la République Denis Sassou N’Guesso. Le communiqué étale des éclaircissements sur la découverte du pétrole dans le bassin de la Cuvette, la protection de l’environnement, sur la personne du président de la République et sa relation avec l’homme d’affaires congolais Claude Wilfrid Etoka.

Contrairement aux insinuations de Mediapart, le ministre Moungalla a rassuré que le pétrole a été bel et bien découvert dans le département de la Cuvette. Il a appuyé son argument sur l’annonce faite, en février dernier à Brazzaville par le directeur Afrique de Total, Nicolas Terraz, concernant le démarrage des travaux d’exploitation du champ pétrolier qui leur est attribué dans cette zone.

Il a été également précisé que l’engagement du président Denis Sassou N’Guesso dans la protection de l’environnement ne date pas de 2016 comme l’a affirmé le site français. Le gouvernement congolais a en outre assuré que le succès de M. Claude Wilfrid Etoka n’est pas dépendant de ses affinités avec les autorités du pays.

CLIQUEZ !... ET RETROUVEZ TOUTE L'ACTUALITÉ DU PRESIDENT SASSOU N'GUESSO EN IMAGES

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.