Présidentielle #2021 : Sassou NGuesso un candidat d'exception, mobilisateur hors pair

Denis Sassou N’Guesso a tenu le vendredi 19 son dernier meeting de campagne au boulevard Alfred Raoul à Brazzaville.

L'arrivée de Denis SASSOU NGuesso au Boulevard Alfred Raoul pour son meeting de clôture de la campagne présidentielle #2021 L'arrivée de Denis SASSOU NGuesso au Boulevard Alfred Raoul pour son meeting de clôture de la campagne présidentielle #2021
Le candidat de la majorité présidentielle qui venait de regagner la capitale en rentrant de Djambala a été accueilli à l’aéroport Maya Maya par une foule en grande liesse, qui l’a escorté jusqu’au lieu du meeting dans une ambiance de carnaval populaire. Des populations venues par centaines de milliers, de tous les arrondissements de Brazzaville pour soutenir leur candidat. Le président sortant a parcouru le Congo du sud au nord, durant deux semaines, à la rencontre des électeurs, y compris dans les régions les plus reculées. Tous lui ont exprimé leur soutien et lui ont promis un vote massif au scrutin du 21 mars.

Le meeting a commencé par des allocutions des représentants des différentes couches sociales notamment la jeunesse, les femmes et les personnes vivant avec handicap. Ils ont tous remercié en première instance le président candidat avant de lui réaffirmer leur soutien et lui promettre une victoire écrasante le 21 mars. De son côté, le porte-parole des partis de la majorité, Claude Alphonse Nsilou, a rappelé que la campagne dans son ensemble s’est déroulée dans un climat de paix, et que tous les candidats en lice ont accepté les règles du jeu. Les résultats qui seront proclamés par la CENEI ne devraient pas faire l’objet de contestation. 

Pour sa part, le président candidat a eu la certitude d’être réélu en raison de l’amour que lui ont manifesté ses compatriotes partout il est passé. « Il n’y a plus de doute, le 21 mars nous allons poursuivre la marche vers le développement » a-t-il dit aux Brazzavillois. Il a plusieurs fois répété la phrase « un coup K-O » pour traduire une victoire dès le premier tour. Depuis le début de sa campagne le 5 mars dernier à Pointe-Noire, le candidat de la majorité présidentielle a drainé des foules immenses dans les différents départements où il a fait campagne. Une démonstration de force synonyme de l’amour que les Congolais ont envers leur président, et de la capacité et l’expérience de celui-ci à mobiliser et fédérer ses compatriotes.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.