mot de passe oublié
11 euros par mois

Construisez avec nous l'indépendance de Mediapart

Souscrivez à notre offre d'abonnement à 11€/mois et découvrez notre nouvelle application mobile disponible sur Android et iOS.

Je m'abonne
Le Club de Mediapart mar. 3 mai 2016 3/5/2016 Dernière édition

Montfermeil (93), ah le joli printemps !

Cette année, le printemps serait-il en avance à Montfermeil ?

Cette ville à l'est de la Seine-Saint-Denis est réputée pour sa cité, Les Bosquets, ... et ses deux derniers maires.

Les Bosquets, accolée à la Forestière, la résidence (sic) de Clichy-sous-bois, est une cité totalement dégradée, dont plusieurs bâtiments sont promis à la démolition. Elle est surtout médiatiquement connue pour ses voitures brûlées, ses délinquants. Pourtant elle connaît une vie associative très riche, avec le centre social intercommunal de la Dhuys, foisonne d'initiatives. On y trouve de très belles solidarités.

Les deux derniers maires se sont fait connaître, le premier par ses refus d'inscrire à l'école des enfants d'immigrés, par ses amitiés à l'extrême droite et son hommage à Paul Touvier ; le second, par ses initiatives à l'encontre des jeunes de la cité, accusé de jeter de l'huile sur le feu des banlieues, par ses propos publiés dans le journal israélien Ha'aretz, par la publication d'un arrêté en 2006 pour interdire le "regroupement" de plus de trois jeunes dans le centre ville.

Voilà que vers la mi-février ont poussé aux quatre coins de la ville de grands panneaux d'affichage illustrant le renouveau de Montfermeil: "Améliorer le Coeur de Ville", publicités pour les grands projets immobiliers d'un promoteur choisi par la municipalité. Très belles constructions, du vert partout, des immeubles de petite taille. Serait-ce pour reloger les habitants qui devront quitter les bâtiments des Bosquets ? La question mérite d'être posée. Probablement, ce printemps précoce n'avait rien à voir avec les ... élections municipales. Il faut dire que la municipalité aime le vert : elle a fait aménager un arborétum, qui a été un gouffre financier, selon l'opposition municipale.

Mais le malaise persistant dans la ville et les tensions qui existent depuis longtemps, entretenues par la politique menée depuis 1983, ne sont pas encore suffisants pour donner le goût du changement : dimanche dernier Xavier Lemoine a été élu avec plus de 60,23% des voix avec une abstention approchant les 45 %.

Malgré le printemps pour les promoteurs, la diversité des couleurs ... des fleurs, ce n'est pas encore pour bientôt.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

Les commentaires sont réservés aux abonnés.

Construisez l'indépendance de Mediapart

onze euros par mois

Souscrivez à notre offre d'abonnement à 11€/mois et découvrez notre nouvelle application mobile.
Je m'abonne

L'auteur

Le blog

suivi par 31 abonnés

Le blog de Paul Machto