Saul Santangelo
Abonné·e de Mediapart

283 Billets

0 Édition

Billet de blog 2 juil. 2021

Sur un Air de Campagne (239)

Lu quelques pages de Colette, paresseusement. Pas aisé avec un furoncle sur la fesse...

Saul Santangelo
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

En Sortant du CaboulotSantangelo

Ai bien aimé « Sido », même si je ne m'y suis pas attardé. Je voulais lire ce portrait de mère dans la perspective d'en brosser un, plus tard, joyeux et élégant.

Ce genre de phrases m'enchantent : « J'étais petite encore, assez vilaine, occupée comme on l'est à treize ans de toutes choses dont l'ignorance pèse, dont la découverte humilie. »

Puis, ai tenté de poursuivre avec « les Vrilles de la Vigne. » De courts textes de quatre à cinq pages. Le premier réussi. Mais l'idée n'était pas assez forte pour la reproduire à l'envi. Au bout du quatrième petit texte en forme de métaphore sexuelle évoquant les jardins, les forêts broussailleuses et la mer, j'ai senti le dégoût pour la lourdeur que j'éprouvais déjà, adolescent, dans les chambres des jeunes filles que je fréquentais, à la campagne.

Une odeur rance et écoeurante mêlant le caca du bébé en poster au-dessus du lit, le pipi du chat qui joue avec sa pelote flanquée d'une aiguille sur la couverture du cahier de textes, l'eau croupie, jamais changée, du bouquet de roses en aquarelle, et un fumet âcre de tabac froid parvenant du verre de cuisine à demi rempli d'eau et plein de mégots de ces cigarettes qu'elles fumaient en cachette, le soir venu, en provoquant des « carottes » dans leur précipitation, et qui leur tournaient un peu la tête.

Je ne suis pas entré dans une chambre de jeune fille depuis trente ans. Lisent-elles encore « le Blé en Herbe » ? Et « le Portrait de Dorian Gray » ?

Ai observé ma gueule dans le miroir de la salle-de-bains. Quel double ai-je noirci de mes travers, ai-je chargé de mes fautes et crucifié de mes péchés pour me trouver encore pas mal à cinquante ans ?

Je n'ai pas pénétré dans une chambre de jeune fille depuis trente ans mais, en croisant quelques-unes de mes amies adolescentes de l'époque, par-ci par-là, j'ai dû constater qu'elles n'avaient même pas bien lu Colette et, qu'instinctivement, elles ont perçu que j'en avais fréquentées, des Colette, ou presque...

Dieu me préserve de cette odeur ! Surtout s'il s'agissait de la chambre de ma fille...

Je ne poursuivrai pas ma lecture des « Vrilles de la Vigne ». Je ne la recommande à personne. En revanche – et c'était la raison de ce choix estival incongru – je garde un très bon souvenir d'une lecture ensoleillée de « la Naissance du Jour » dans une maison de vacances provençale. C'est pour essayer de retrouver les odeurs de ce jour-là que je me suis replongé brièvement dans Colette. Mais je n'y ai pas retrouvé le parfum de la chaussette emplie de lavande au fond de l'armoire, ni l'odeur de bois mort dans la cuisine, ni le fumet du Côte-du-Rhônes Villages, râpeux et corsé, ni même la fragrance épicée qui contrastait avec l'ennui profond d'une après-midi dans ce petit village perché, sous un soleil de plomb, dans l'ombre d'une terrasse de toit.

Quelle jeune fille fut cette femme-là ?

Malheureusement, je ne m'en suis pas assez préoccupé il y a quinze ans, et c'est pourquoi je ne sentirai jamais d'odeurs similaires dans ma maison. J'aurais dû lire Colette plus tôt. Même s'il avait fallu me pincer le nez. On m'avait conseillé « le Pur et l'Impur »... mais les femmes de cinquante ans ne m'attirent pas plus que les jouvencelles. Pourtant, je crois que je me serais trouvé encore plus beau dans les yeux d'une belle enfant, berçant mon demi-siècle...

Santangelo

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Covid : Blanquer a annoncé le nouveau protocole des écoles depuis Ibiza
Les vacances de fin d’année du ministre, mis en cause pour sa gestion tardive de la crise sanitaire, suscitent depuis plusieurs jours des tensions au sein du gouvernement. Son entretien polémique au « Parisien », qui a suscité la colère des enseignants, a en réalité été réalisé depuis l’île des Baléares, a appris Mediapart. Ce qui avait été caché. 
par Antton Rouget et Ellen Salvi
Journal
Nucléaire et transition climatique : les éléments clés du débat
Le nucléaire peut-il être une énergie de transition climatique ? Alors que les candidats à l’élection présidentielle ont tous un avis tranché sur la question, nous tentons ce soir de dépassionner le débat avec nos deux invités, Cyrille Cormier, ingénieur, spécialiste des politiques énergétiques et climatiques, et Nicolas Goldberg, senior manager énergie chez Colombus Consulting.
par à l’air libre
Journal
Zemmour et CNews condamnés pour injure raciste et provocation à la haine
Lundi, le tribunal correctionnel de Paris a condamné Éric Zemmour, désormais candidat à l’élection présidentielle, à 10 000 euros d’amende pour ses propos sur les mineurs étrangers non accompagnés, qui visaient à « susciter un élan de rejet et de violence » contre l’ensemble des personnes immigrées, d’après le jugement. Le directeur de la publication de CNews écope de 3 000 euros d’amende.
par Camille Polloni
Journal — France
Une figure du combat contre le harcèlement scolaire est visée par une plainte pour « harcèlement »
Fondatrice de l’association Marion la main tendue, Nora Fraisse se voit reprocher par une dizaine d’anciennes bénévoles, stagiaires ou services civiques d’avoir eu un comportement toxique envers de proches collaborateurs. D’après notre enquête, l’une d’elles a déposé plainte pour « harcèlement ».
par Prisca Borrel

La sélection du Club

Billet de blog
Vieillissement et handicap
Les maux pour le dire ou réflexions sur le vieillissement vécu de l'intérieur.
par Marcel Nuss
Billet de blog
De la nécessité d'une parole antivalidiste
Exclusion politique, culte de la performance, refus de l'autonomie, enfermement, confiscation de la parole... Yohann Lossouarn nous explique pourquoi les luttes antivalidistes sont aujourd'hui plus que nécessaires.
par dièses
Billet de blog
Aujourd'hui les enfants handicapés, et qui demain ?
Comment résister au dégoût qu'inspire la dernière sortie en date de Zemmour concernant les enfants handicapés ? Réaliser exactement où nous en sommes d'un point de basculement collectif.
par Loïc Céry
Billet de blog
Handicap 2022, libérer les miraculés français
La personne handicapée qui ne peut pas vivre « avec nous », permet la fiction utile d’un monde peuplé de « normaux ». Entre grands sportifs et artistes, une population est priée de demander le droit de circuler, de travailler, d’exister. L’observatoire des politiques du handicap appelle à une métamorphose normative urgente des institutions françaises appuyées par une politiques publique pour tous.
par Capucine Lemaire