Sur un Air de Campagne (156)

Avant le réchauffement climatique, on avait coutume de dire, qu'en Bretagne, l'été commençait le 15 août le matin et se finissait le soir. Mais, ça, c'était avant...

Enfant royal par un petit paysan bas-breton

Santangelo

 

 

En ce jour de l'Assomption pour les catholiques, dans une petite ville côtière de mes campagnes, il y a une Fête de la mer, avec une bénédiction de la mer. Je n'y ai jamais assisté. Et je n'ai trouvé personne pour m'accompagner.

Je viens d'acheter « le petit Dictionnaire amoureux du Judaïsme. » La longue introduction m'a passionné. J'espère de beaux plaisirs de lecture, au hasard des entrées. Ce n'est pas que je cherchâsse un Etre Supérieur pour expliquer mon infortune ; c'est que je trouve ça beau.

On dira ce qu'on voudra, mais l'art produit depuis des millénaires par des croyants pour leurs dieux c'est tout de même autre chose que le Vasarely qui sert de fond d'écran d'origine à mon smartphone. C'est en admirant ces choses-là que je trouve un peu de paix.

En se passant d'éducation religieuse d'un point-de-vue culturel dans les écoles, on en est à ne plus pouvoir enseigner l'histoire.

Dans mes campagnes aussi, on a peine à se souvenir des beautés des traditions – confondues avec le folklore exposé dans les écomusées – pour les adapter au temps présent.

 

En attendant, un peu de mathématiques érotiques et solaires en guise de cosmogonie pour le nihilisme contemporain, qui ne connaît ni le sourire ni la julbilation.

 

 

Ŝ {(pE + pG)(-ꝏ à +ꝏ )} TM*E < = ME / Δ(P + Π)

 

 

En matière de soleil, l'intégrale, de moins l'infini à plus l'infini, des pénétrations E et G, par la somme des interdits religieux, est inférieure ou égale à la norme contemporaine laïque sur le total des pénétrations traditionnelles plus le total des actes solitaires.

 

Mais, même en période de réchauffement, après le soleil vient la pluie !

Assisteront-nous à une « guerre du soleil » après les « guerres de l'eau » ?

« N'ayez pas peur ! » Mais de quoi ?

 

 

Santangelo.

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.