Saul Santangelo
Abonné·e de Mediapart

284 Billets

0 Édition

Billet de blog 22 avr. 2021

Sur un Air de Campagne (220)

Comme un avion sans ailes, toute ma vie j'ai rêvé d'être une hôtesse de l'air...

Saul Santangelo
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

MademoiselleSantangelo

Une fois, il y a longtemps, un petit avion de tourisme, en panne, se posa dans un champ de la vallée. Il s' agissait d'une large prairie en pente, sur laquelle nous avions glissé, une autre fois, en hiver, par temps de neige et de gel. L'avion avait réussi à éviter la ligne à haute tension et s'était posé en haut de la prairie. Mon père nous révéla qu'aux commande de l'appareil il y avait Jean-Loup Chrétien, le célèbre astronaute originaire de la région de Morlaix, en balade dans le coin. Nous l'avons cru.

J'ai souvent entendu mon père dire qu'avant de mourir il souhaitait aller dans l'espace. Il s'est contenté d'emmener sa mère, ma grand-mère, alors âgée de plus de 80 ans, en Afrique du Sud, plusieurs mois durant, où séjournaient ma sœur cadette et mon cousin.

Lorsque j'étais adolescent, il voulait que je prenne des leçons de pilotage et que je passe mon brevet. Il disait que ce serait une bonne carte dans ma manche. En classe de seconde, je fréquentais le fils d'un des responsables du petit aéroport de Morlaix. Mais je n'ai jamais voulu jouer les garçons de l'air. Ce camarade s'amusait à reconnaître les types d'avions qui survolaient l'école, en classe, uniquement à partir de leur bruit. Bien sûr que nous avions vu Top Gun, mais j'en avais été moins marqué que d'autres.

La première fois que je pris l'avion, ce fut pour me rendre au Canada, à la fin de mes études universitaires. Après un séjour d'un mois au Québec, en automne, nous avons embarqué à Montréal, direction Ixtapa-Zihuatanejo, sur la côté pacifique du Mexique. Lorsque nous débarquâmes, chaudement vêtus, nous fûmes cueillis par la chaleur étouffante. Dès l'aéroport, les petits porteurs d'eau criaient, près des bus, « Aqua ! Aqua ! » Nous n'avons pas pu nous changer avant de trouver une pension pour nos sacs-à-dos et nos corps suintants, près de la grande plage occupée par des naturistes allemands.

Plus récemment, alors que j'étais revenu habiter chez mes parents, un petit avion de tourisme, piloté par le fils du voisin, venait presque tous les jours, en été, survoler le quartier. C'est une drôle d'utilisation du permis de piloter et de la liberté de voler.

Pendant longtemps, je me suis demandé ce que signifiaient les grandes croix que laissaient derrière eux les avions à réaction dans le ciel azur. Parfois, je me suis senti concerné. Le couloirs aérien, bien que beaucoup moins emprunté que celui de « Nous irons tous au Paradis », passe au-dessus de la maison de mes parents. Et les avions de la base aéronavale de Landivisiau s'en donnent à cœur joie, le soir, par temps clément.

Lors des grandes marées, c'est l'hélicoptère de l'hôpital qui passe au-dessus de nos têtes pour récupérer les pêcheurs à pieds imprudents.

Malgré le génie de Richard Branson, mon père, pas plus que moi, n'ira jamais dans l'espace goûter aux plaisirs de l'apesanteur. Mais le petit avion de Jean-Loup Chrétien, au secours duquel il s'était porté volontaire, ou presque, reste, à coup sûr, le plus bel avion dont je me souviens, à l'heure de me souvenir de tout.

Santangelo

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — International
Corruption en Afrique : le protocole Bolloré
Mediapart révèle de nouveaux éléments qui pointent l’implication personnelle de Vincent Bolloré dans l’affaire de corruption présumée de deux chefs d’État pour obtenir la gestion de ports africains. Après l’échec de son plaider-coupable, le milliardaire est présumé innocent en attendant son futur procès.
par Yann Philippin
Journal — Politique économique
Taxation de l’héritage : une lignée de fractures entre candidats à la présidentielle
La rationalité économique plaide pour un durcissement de l’impôt sur les successions, mais la droite se laisse aller à la démagogie en plaidant contre une hausse forcément impopulaire, dénonçant parfois un « impôt sur la mort ». La gauche cherche un équilibre entre justice et acceptabilité.
par Romaric Godin
Journal — Libertés publiques
Covid-19 : « Le gouvernement réglemente par protocoles et foires aux questions, une menace pour l’État de droit »
Stéphanie Renard, maîtresse de conférences en droit public, fait le bilan de deux années de crise. Cette spécialiste de l’ordre public sanitaire s’inquiète de la diffusion d’un « droit souple » qui « menace l’avenir de l’État de droit et le principe de légalité », et dénonce un « retour en arrière, vers une vision hygiéniste de la société ».
par Jérôme Hourdeaux
Journal — Nucléaire
Hugo, lanceur d’alerte du nucléaire : « J’accuse EDF de dissimulations »
« Avec ce type d’attitude, nos centrales ne sont pas sûres » : le témoignage choc d’un membre de la direction de la centrale nucléaire du Tricastin, inquiet que la culture de la sûreté nucléaire passe en arrière-plan des impératifs financiers au sein du groupe EDF.
par Youmni Kezzouf et Jade Lindgaard

La sélection du Club

Billet de blog
Présidentielles: penser législatives
La ficelle est grosse et d'autant plus visible qu'elle est utilisée à chaque élection. Mais rien n'y fait, presque tout-le-monde tombe dans le panneau : les médias aux ordres, bien sûr, mais aussi parfois ceux qui ne le sont pas, ainsi que les citoyens, de tous bords. Jusqu'aux dirigeants politiques qui présidentialisent les élections, y compris ceux qui auraient intérêt à ne pas le faire.
par Liliane Baie
Billet de blog
Primaire et sixième République : supprimons l'élection présidentielle
La dissolution de l'Assemblée afin que les législatives précèdent la présidentielle devrait être le principal mot d'ordre actuel des partisans d'une sixième République.
par Jean-Pierre Roche
Billet de blog
Quand l’archaïsme du système des parrainages s’ajoute à celui du présidentialisme
La question de la pertinence du système des 500 parrainages revient régulièrement au moment de l’élection présidentielle. Plutôt que de revenir au système de l’anonymat des signatures, il serait préférable d’élargir le champ de la responsabilité de la sélection aux citoyens.
par Martine Chantecaille
Billet de blog
Élection présidentielle : une campagne électorale de plus en plus insupportable !
Qu’il est lassant d’écouter ces candidats qui attendent des citoyens d'être uniquement les spectateurs des ébats de leurs egos, de s'enivrer de leurs mots, de leurs invectives, et de retenir comme vainqueur celle ou celui qui aura le plus efficacement anéanti son adversaire !
par paul report